2 min de lecture Épidémie

Coronavirus : où en sont les recherches de vaccin contre la Covid-19 ?

ÉCLAIRAGE - L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a recensé 35 "candidats vaccins" évalués dans des essais cliniques sur l'homme à travers le monde. Parmi eux, le groupe AstraZeneca, qui développe l'un des projets occidentaux les plus avancés va reprendre ses essais cliniques au Royaume-Uni et au Brésil.

Un prototype de vaccin contre la Covid-19
Un prototype de vaccin contre la Covid-19 Crédit : MLADEN ANTONOV / AFP
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
et AFP

Alors que le bilan mondial des victimes de la Covid-19 continue d'augmenter jour après jour, une bonne nouvelle est intervenue sur le front des recherches d'un vaccin, ce samedi 12 septembre. Le groupe pharmaceutique AstraZeneca a en effet annoncé la reprise des essais cliniques au Royaume-Uni et au Brésil.

Ces tests, effectués sur des dizaines de milliers de volontaires dans ces pays mais aussi en Afrique du Sud et aux États-Unis, avaient été interrompus mercredi 9 septembre après l'apparition d'une "maladie potentiellement inexpliquée", pouvant être un effet secondaire grave, chez un participant au Royaume-Uni.

La firme pharmaceutique a fait savoir qu'elle reprendrait ses tests "lundi prochain" au Brésil après avoir reçu le feu vert des autorités sanitaires locales. Il en va de même en Grande-Bretagne où un comité indépendant, mis en place pour évaluer les risques liés au vaccin, a donné son aval pour la reprise des essais cliniques d'AstraZeneca, qui est associé dans ces recherches à la prestigieuse université d'Oxford. 

Charlotte Summers, professeur de médecine en soins intensifs à l'université de Cambridge, a salué la reprise des essais. "Pour s'attaquer à la pandémie mondiale de Covid-19, nous devons mettre au point des vaccins et des thérapies que les gens se sentent à l'aise d'utiliser", a-t-elle déclaré, jugeant qu'il était "donc vital pour maintenir la confiance du public que nous nous en tenions aux preuves".

Le vaccin ne sera pas disponible avant début 2021

À lire aussi
Un test de dépistage dans un hôpital du Michigan aux États-Unis en mars 2020 Coronavirus États-Unis
États-Unis : un pasteur anti-masque en soins intensifs pour la Covid-19

Jusqu'à présent,l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a recensé 35 "candidats vaccins" évalués dans des essais cliniques sur l'homme à travers le monde. Neuf en sont déjà à la dernière étape, ou s'apprêtent à y entrer. C'est le cas de celui développé par AstraZeneca, l'un des projets occidentaux les plus avancés, qui se trouve dans la phase 3 des essais, la dernière, devant vérifier sécurité et efficacité.

L'Agence européenne du médicament (EMA) estime toutefois "que cela pourrait prendre au moins jusqu'au début 2021 pour qu'un vaccin contre la Covid-19 soit prêt à être approuvé et disponible en quantité suffisante" pour un usage mondial.

Selon un bilan établi ce samedi 12 septembre par l'AFP à partir de sources officielles, la pandémie a fait en six mois au moins 916.372 morts dans le monde. Plus de 28.534.330 cas positifs ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie, dont au moins 19.016.500 sont aujourd'hui considérés comme guéris.

Alors que la recherche d'un vaccin contre la Covid-19 suit donc son cours, des chercheurs estiment que la confiance dans la vaccination a tendance à légèrement augmenter en Europe, y compris en France, en soulignant l'importance de ce genre d'enquêtes dans la perspective d'un futur vaccin contre le virus. 

En France, où le sentiment de défiance envers les vaccins a été particulièrement fort ces dernières années, 30% des personnes interrogées estimaient, en décembre 2019, que les vaccins étaient sûrs.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Coronavirus Vaccin
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants