Résultats élections régionales 2015 : forte percée du Front national, premier parti de France

MINUTE PAR MINUTE - Le Front national arrive en tête du premier tour des élections régionales (28,7%), devant Les Républicains (27,4%) et le Parti socialiste (23,5%).

Marion Maréchal Le Pen après le 1er tour des régionales le 6 décembre
Crédit : BORIS HORVAT / AFP
Marion Maréchal Le Pen après le 1er tour des régionales le 6 décembre

La carte de France est "bleu marine" à l'issue du premier tour des élections régionales qui a engendré un taux de participation de 50,5%. Selon les estimations TNS Sofres-One Point pour RTL, le Front national arrive en tête avec 28,7% des voix et devance Les Républicains (27,4%) ainsi que le Parti socialiste (23,5%). Deux résultats symbolisent cette nouvelle poussée de l'extrême droite. En Nord-Pas-de-Calais-Picardie, Marine Le Pen a recueilli plus de 40% des votes exprimés. Sa nièce, Marion Maréchal-Le Pen fait également forte impression en PACA avec 41,5% des suffrages. Ces scores importants ont conduit le Parti socialiste à se retirer dans ces deux régions, afin de faire un "barrage républicain" contre le FN.

Pendant la matinée, les représentants des partis politiques et les membres du gouvernement se sont rendus aux bureaux de vote. François Hollande a voté dans son fief corrézien à Tulle. Manuel Valls s'est rendu à la mairie d'Evry, dans l'Essonne. Le Premier ministre a qualifié le bulletin de vote d'"arme" contre le terrorisme. Nicolas Sarkozy, le président des Républicains, a voté dans le XVIe arrondissement de la capitale.

Les élections régionales, dont le second tour aura lieu le dimanche 13 novembre, se déroulent pour la première fois dans le cadre des 13 grandes régions métropolitaines nées de la réforme territoriale et dans quatre régions et territoires d'outre-mer (Guadeloupe, La Réunion, Guyane, Martinique). 

Retrouvez le déroulé de la soirée électorale

23h34 - Christophe Castaner confirme également le retrait de sa liste PS en Provence-Alpes-Côte d'Azur.

23h32 - Au fur et au mesure de la soirée, les résultats officiels de ce premier tour sont communiqués par le ministère de l'Intérieur et peuvent être consultés sur RTL.fr grâce à notre carte interactive.

23h24 - Selon l'analyse d'Élisabeth Martichoux, rédactrice en chef du service politique de RTL, "ce vote signifie l'exaspération des Français vis à vis des partis de gouvernement". Un décryptage à retrouver en vidéo sur RTL.fr.

23h22 - "C'est un désastre". Tel est le constat de Nicolas Domenach, l'une des signatures de RTL. L'éditorialiste estime que cette poussée du Front national est un coup dur pour "tous ceux qui croient aux valeurs de la République".

23h18 - À l'instar de Jean-Christophe Cambadélis, le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll "appelle au rassemblement de toutes les forces de gauche et des écologistes". D'après le ministre de l'Agriculture, le Parti socialiste "n'aurait pas dû laisser partir des listes divisées là où l'on savait qu'il y avait un risque très clair de voir la liste FN en tête".

23h12 - Via son compte Twitter, la maire de Paris Anne Hidalgo salue "les résultats remarquablement faibles du FN dans les bureaux de vote des quartiers ciblés lors des attentats du 13 novembre". Selon elle, le Front national représente "la politique du pire".

23h11 - Vous pouvez dès à présent réécouter l'ensemble de la soirée électorale présentée par Marc-Olivier Fogiel sur RTL. 

22h55 - Une troisième liste du Parti socialiste pourrait se retirer en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine. Dans cette région, Jean-Pierre Masseret (15%) est considérablement devancé par la liste FN de Florian Philippot (36%) et celle du parti Les Républicains de Philippe Richert (25%). C'est pourquoi le bureau national du PS souhaite que Masseret se retire, mais ce dernier refuserait pour l'instant cette décision.

22h46 - Comme annoncé par Jean-Christophe Cambadélis, Pierre de Saintignon confirme qu'il se retire en Nord-Pas-de-Calais-Picardie. L'air grave devant ses militants, le candidat du Parti socialiste déplore que Xavier Bertrand (Les Républicains) ait "claqué la porte" en refusant tout front républicain. Martine Aubry, qui soutient Pierre de Saintignon, explique que "c'est la seule solution" pour battre le Front national.


22h41 - Un sursaut de la gauche est-il possible au second tour ? Grâce à la réserve de voix des listes du Parti communiste et d'EELV, entre autres, l'union de la gauche pourrait potentiellement se situer devant l'union de la droite dans 10 régions, comme l'explique cet article.

22h35 - Les dépouillements se poursuivent. Dans certains départements, il sont même terminés d'après les indications fournies par le ministère de l'Intérieur.

22h32 - À La Réunion, Didier Robert (Les Républicains-UDI-Objectif Réunion) domine largement le premier tour avec 40,36% des voix. Derrière, Huguette Bello (Pour la Réunion) affiche un score de 23,80%. Thierry Robert (MoDem) n'est pas loin avec 20,32% des suffrages exprimés. Une triangulaire aura donc lieu le 13 décembre.

22h23 - Un peu plus tôt dans la soirée, Marion Maréchal-Le Pen a partagé sa joie après avoir récolté 41,5% des voix au premier tour en PACA. "C'est un score absolument historique", a déclaré la députée du Vaucluse qui a également constaté que "la République a donné une leçon aux vieux représentants d'un système extraordinairement méprisant".

>
Marion Maréchal-Le Pen, la candidate FN aux régionales dans la région PACA : "Je suis convaincue que nous pourrions gagner même en duel" Crédit Média : La Rédaction de RTL

22h12 - Le Parti socialiste se retire en Nord-Pas-de-Calais-Picardie et en PACA. L'annonce a été faite par Jean-Christophe Cambadélis qui appelle à un "barrage républicain" face au Front national, en tête dans ces deux régions avec près de 40%. Pierre de Saintignon et Christophe Castaner, tous deux arrivés en troisième position, ne se maintiendront donc pas au deuxième tour. Par conséquent, "pendant cinq ans les socialistes ne siègeront pas dans ces régions", a ajouté Jean-Christophe Cambadélis.

>
Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS, appelle à un "barrage républicain" en Nord-Pas-de-Calais-Picardie et en PACA Crédit Média : La Rédaction de RTL

22h08 - Jean-Christophe Cambadélis juge que "le parti de l'extrême droite menace de très nombreuses régions". Le premier secrétaire du Parti socialiste affirme que "la gauche est le dernier rempart contre l'extrême droite xénophobe".

22h05 - Vous pouvez désormais réécouter la troisième partie de la soirée électorale présentée par Marc-Olivier Fogiel sur RTL.

>
Premier tour des régionales 2015 : réécoutez la troisième partie de la soirée électorale Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel

22h03 - Voici une nouvelle estimation TNS Sofres-One Point pour RTL du rapport de force de ce premier tour des élections régionales. Le Front national est toujours donné en tête avec 28,7%, l'alliance Les Républicains-UDI-MoDem se trouve à 27,4% et le Parti socialiste est à 23,5%.

22h01 - Invité de RTL, Nicolas Dupont-Aignan s'est réjoui de ces résultats. Le leader du parti Debout la France, qui a obtenu 3,7%, affirme que cette soirée signe "la fin d'un système" et estime que "c'est tant mieux".

21h57 - Le Front national est également en tête en Centre-Val de Loire avec la liste de Philippe Loiseau qui a recueilli 31,51% des suffrages. Une triangulaire devrait avoir lieu au second tour avec la liste Les Républicains de Philippe Vigier (26,15%) et la liste du Parti socialiste conduite par François Bonneau (23,47%).

21h50 - L'ancien ministre du Travail François Rebsamen affirme au micro de RTL que "tout doit être fait pour empêcher le FN de diriger une région". En faisant référence aux propos de Nicolas Sarkozy, le maire de Dijon précise que "la gauche ne peut pas porter à elle toute seule cette responsabilité". 

21h46 - En Nord-Pas-de-Calais-Picardie, Xavier Bertrand (25%) se retrouve loin derrière Marine Le Pen (40,7%) mais devance Pierre de Saintignon (18,3%). Des résultats qui amènent le candidat Les Républicains-UDI-Modem à affirmer qu'il est la la "seule liste possible contre l'extrême droite".

21h40 - En Normandie, la droite est au coude-à-coude avec le Front national. Avec 28,89%, le candidat frontiste Nicolas Bay arrive en tête. Hervé Morin (Les Républicains-UDI-MoDem) le talonne avec 28,65% des voix. Nicolas Mayer-Rossignol, tête de liste du PS, arrive en troisième position avec 22,49%.

21h38 - Selon Gilbert Collard, invité du Grand Jury sur RTL, ces résultats laissent entendre que le Front national pourrait remporter l'élection présidentielle de 2017 : "Je pense que Marine Le Pen arrivera au pouvoir. Il faut que tout le monde prenne acte que l'on a droit au respect. On aura un jour une femme comme président de la République".

21h31 - La liste Les Républicains de Bruno Retailleau (34,37%) est largement en tête dans les Pays de la Loire.

21h26 - Contrairement à Nicolas Sarkozy, président du parti Les Républicains, François Bayrou (Modem) appelle au "retrait pur et simple" de toute liste arrivée en troisième position. "Si les états-majors étaient responsables, ils devraient adopter une ligne de conduite lisible par les Français (...) pour permettre, en regroupant les voix, un ressaisissement démocratique", a-t-il écrit dans un communiqué.

21h22 - Avec 29,5% des voix selon les premières estimations, le FN se détache comme le premier parti de France. Cette nouvelle percée est le principal enseignement de ce premier tour des élections régionales. Voici un article pour comprendre cette vague qui avait été annoncée par plusieurs sondages.

21h17 - Largement distancé par Marion Maréchal-Le Pen (Front national) en PACA, Christian Estrosi (Les Républicains) assure que l'union de la droite est la "seule alternative possible à l'extrême droite". Selon le député-maire de Nice, la candidate frontiste est un "danger immense pour notre vivre-ensemble".

>
Christian Estrosi, tête de liste LR-UDI-Modem en PACA : "Notre région ne doit pas être le laboratoire de l'extrémisme"

21h14 - En Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, le bon score de la liste Front national menée par Florian Philippot se confirme. 

21h10 - Vous pouvez dès à présent réécouter la deuxième partie de la soirée électorale présentée par Marc-Olivier Fogiel sur RTL.

>
Premier tour des régionales 2015 : réécoutez la deuxième partie de la soirée électorale Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel

21h09 - "Nous allons devoir reprendre le combat pour convaincre les Français (...) que le Front national n'apporte aucune solution sérieuse aux problèmes", a réagi Alain Juppé. Le maire de Bordeaux estime que la victoire sera à la portée des Républicains "si la mobilisation se concrétise en vue du deuxième tour".

>
Alain Juppé, maire Les Républicains de Bordeaux : "La victoire est à notre portée si la mobilisation se concrétise en vue du deuxième tour" Crédit Média : La Rédaction de RTL

21h05 - En Bourgogne-Franche-Comté, la liste FN de Sophie Montel arrive en tête avec 32,1% des suffrages, selon une estimation Ipsos. En deuxième position, l'ancien ministre François Sauvadet (Les Républicains-UDI) totalise 24,1%. La liste socialiste de Marie-Guite Dufay arrive en troisième place avec 22,1%.

20h58 - En Île-de-France, Valérie Pécresse (Les Républicains-UDI-Modem) est en tête avec 31%. Selon notre estimation TNS Sofres-One Point, elle devance la liste PS-PRG conduite par Claude Bartolone (25,0%) et celle du Front national menée par Wallerand de Saint-Just (18,5%). Emmanuelle Cosse (EELV), qui a d'ores et déjà annoncé qu'elle fusionnerait avec les socialistes, a obtenu 7,5%.

20h52 - En Nord-Pas-de-Calais-Picardie, "la liste Ecolo à moins de 5%, illustration de cette stratégie suicidaire", selon Jean-Vincent Placé.

20h50 - Alain Rousset (PS-PRG) est en tête après le premier tour des élections régionales en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes avec 31,5% des voix.

20h41 - À l'antenne de RTL, Jean-Marie Le Pen a déclaré : "Je suis fier de tous les candidats qui se sont battus mais je les avertis c'est le premier tour, il faut qu'ils restent mobilisés, car tout est possible. Malgré que je crois qu'un certain nombre de militants socialistes ou républicains  n'auront pas l'impudeur de s'unir contre la volonté populaire telle qu'elle s'est exprimée de façon très claire".

20h36 - En tête en région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, Marine Le Pen a déclaré que "le Front national est le seul front véritablement républicain (...) Nous avons vocation à réaliser l'unité national dont le pays à besoin".

20h33 - La liste LR-UDI-MoDem de Laurent Wauquiez est arrivée en tête après le premier tour des élections régionales en Auvergne-Rhône-Alpes avec 32,6% des voix. Il devance le Front national et la liste PS-PRG.

20h26 - Selon Nicolas Sarkozy, "la priorité" des Français est que "la République ne recule plus", comme "depuis bientôt quatre années". L'ancien président appelle les candidats Les Républicains à "refuser toute fusion et tout retrait".

>
Nicolas Sarkozy, président des Républicains : "Ni fusion avec la gauche, ni retrait face au FN pour le deuxième tour" Crédit Média : La Rédaction de RTL

20h22 - Marion Maréchal-Le Pen a posté un message sur Twitter à l'attention de ses électeurs.

20h20 - La liste socialiste de Jean-Yves Le Drian est en tête après le premier tour des élections régionales en Bretagne avec 34,7% des voix.

20h17 - Christian Estrosi et Xavier Bertrand en grande difficulté dans leur région. Le candidat Les Républicains dans le Nord-Pas de Calais-Picardie a estimé sur TF1 que "la liste de rassemblement de la droite et du centre" qu'il conduisait était "la seule alternative possible contre l'extrême droite", après avoir obtenu entre 24% et 25% des voix au premier tour des élections régionales.

20h14 - Le vice-président du Front national, Florian Philippot, a assuré dimanche soir que le Front national était "largement le premier parti de France" au vu des estimations des instituts de sondage pour le premier tour des régionales, qui placent le Front national en tête. 

20h11 - Selon notre éditorialiste, Alain Duhamel, le Front national "fait un très bon score", il est "susceptible de remporter un nombre significatif de régions".

20h01 - Marine Le Pen et Marion Maréchal-Le Pen ont récolté plus de 40% des voix. Le Front national, premier parti de France avec 29,5%.

>
Réécoutez l'annonce des premiers résultats du premier tour des élections régionales, le 6 décembre 2015 à 20 heures Crédit Média : Élizabeth Martichoux

19h59 - L'ambiance était assez détendue dans la grande salle où Claude Bartolone prendra la parole assez tard dans la soirée. 

19h52 - À quelques minutes des premières estimations, les QG des principaux candidats sont dans l'exaltation. C'est le cas à l'espace François Mitterrand à Hénin-Beaumont, terre de Marine Le Pen. La mise en scène est impressionnante : écran géant, jeu de lumière alors qu'un mur de drapeaux - picards, nordistes et français - a été installé derrière la scène un immense mur de drapeaux picards, nordiste et français. 

19h50 - Plus que quelques minutes avant les premières estimations. 

19h47 - Pour réagir à l'annonce du résultat du premier tour des élections régionales, Christian Estrosi a délaissé son fief niçois pour installer ses quartiers à Marseille.

19h36 - Selon iTélé, Marion Maréchal-Le Pen, tête de liste Front national en PACA, devrait prendre la parole depuis le VIIIe arrondissement de Marseille.


19h32 - En Provence-Alpes-Côte d'Azur, la participation fait un bond spectaculaire en six ans. À 17h, 46% des électeurs s'étaient rendus aux urnes contre 38% en 2010. Dans les six départements de la Région, les chiffres se sont envolés : +10% dans le Var, +8% dans les Bouches-du-Rhône, +7% dans les Alpes-Maritimes. 

19h29 - Les éditorialistes et le service politique de RTL mobilisés, autour de Marc-Olivier Fogiel pour notre édition spéciale.

19h22 - 41,39% de participation a été enregistré à Strasbourg à 17h. Globalement, elle a augmenté dans la région du Grand-Est, mais de manière inégale.

19h18 - Le maire d'Hénin-Beaumont, Steeve Briois, est présent au QG du Front national en Nord-Pas-de-Calais-Picardie.

19h16 - Le taux de participation est "un petit sursaut civique", selon Alain Duhamel.

19h08 - Pourquoi le taux de participation est plus élevé qu'en 2010. Selon la directrice du pôle opinion de TNS-Sofres, les Français sont moins enclins à participer à des élections pour élire des instances dont ils connaissent mal les compétences. La refonte des régions et de leur compétence engendrée par la loi NOTRe a encore accentué ce phénomène.

18h58 - Les conseillers régionaux, élus le 6 ou 13 décembre, se réuniront alors le premier vendredi qui suit le scrutin, le vendredi 18 décembre. Une date effective pour les régions inchangées comme l'Île-de-France, la Bretagne, le Centre, les Pays de la Loire, la Provence-Alpes-Côte d'Azur ainsi que la Corse et les régions d'outre-mer. Il faudra en revanche attendre 2016 pour les régions fusionnées.

18h55 - "Aux urnes" ont titré plusieurs quotidiens français rappelant dans leurs colonnes les enjeux de ce scrutin régional qui commence dimanche 6 décembre.

Crédit : "Libération"
La une de "Libération" en ce jour de premier tour

18h50 - À quoi servent les élections régionales ? À l'issue du scrutin, les conseillers régionaux élisent ensuite un président du conseil régional pour 6 ans. Au sein des treize nouvelles régions de France métropolitaine délimitées par la loi du 16 janvier 2015, qui entrera en application le 1er janvier 2016, les différents conseils régionaux ont des compétences bien spécifiques concernant l'éducation, l'économie des entreprises implantées dans les régions et également les transports.

18h36 - Quelle est la région où les électeurs se sont le plus mobilisés ? Découvrez le taux de participation à 17 heures région par région.

18h33 - Ce dimanche 6 décembre, 44,6 millions d'électeurs sont appelés à élire 1.757 conseillers régionaux et 153 conseillers territoriaux (Corse, Guyane et Martinique), parmi 21.456 candidats répartis sur 171 listes. 


18h25 - L'édition spéciale de RTL débute à 19 heures avec Marc-Olivier Fogiel.

18h16 - Quelques heures avant l'annonces des premiers résultats, les derniers préparatifs s'accélèrent au siège du Front national en Nord-Pas-de-Calais-Picardie.

18h02 - Le taux de participation à 18 heures est de 50,5%, selon notre sondage TNS Sofres - One Point. Ce pourcentage est en hausse de 4 points par rapport aux précédentes élections de 2010.


17h40 - Il ne reste plus que quelques heures pour aller voter. Les bureaux de votes fermeront à 18h dans la plupart des communes mais certaines villes laissent aux électeurs la possibilité de voter jusqu'à 20h.

17h35 - Ces élections se déroulent sous haute surveillance. L'état d'urgence, mis en place après les attaques terroristes qui on fait 130 morts, est toujours en vigueur. 

17h01 - Le taux de participation est de 43,01% à 17h, contre 39,29% en 2010 

16h00 - Le compte Twitter du ministère de l'Intérieur appelle toujours les électeurs à se rendre aux urnes, quelques heures avant la fermeture des bureaux de vote.

15h32 - François Hollande, Manuel Valls, Marine Le Pen, Nicolas Sarkozy... les membres du gouvernement et les représentants des partis politiques se sont rendus aux urnes dans la matinée. 

14h58 - À midi, la participation la plus importante a été enregistrée en Corse (20,94%) et Nord-Pas-de-Calais-Picardie (19,16%). À l'inverse, l’Île-de-France a la participation la plus basse à midi avec 11,25% contre 12,06% en 2010. 

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780761198
Résultats élections régionales 2015 : forte percée du Front national, premier parti de France
Résultats élections régionales 2015 : forte percée du Front national, premier parti de France
MINUTE PAR MINUTE - Le Front national arrive en tête du premier tour des élections régionales (28,7%), devant Les Républicains (27,4%) et le Parti socialiste (23,5%).
http://www.rtl.fr/actu/politique/en-direct-elections-regionales-2015-resultats-front-national-les-republicains-parti-socialiste-7780761198
2015-12-06 18:00:00
http://media.rtl.fr/cache/LRLhpRVlspXYgSu2Rn5wqg/330v220-2/online/image/2015/1207/7780765937_marion-marechal-le-pen-apres-le-1er-tour-des-regionales-le-6-decembre.jpg