Attentats à Bruxelles : retrouvez le déroulement des événements et les heures qui ont suivi les attaques

La capitale belge a été frappée, mardi 22 mars au matin, par deux attaques terroristes revendiquées par Daesh. La première s'est déroulée à l'aéroport international et la deuxième a eu lieu dans le métro bruxellois.

Les forces de l'ordre et les secours déployés à Bruxelles après les différentes explosions, mardi 22 mars
Crédit : EMMANUEL DUNAND / AFP
Les forces de l'ordre et les secours déployés à Bruxelles après les différentes explosions, mardi 22 mars

Bruxelles est plongée dans le chaos. La capitale belge a été la cible de plusieurs attaques coordonnées à l'aéroport et dans le métro. Le premier attentat a d'abord eu lieu dans l'aéroport de Zaventem, au nord-est de la ville, où une double explosion s'est produite dans le hall des départs vers 8 heures. Des ceintures explosives pourraient être à l'origine de ces déflagrations. Une troisième explosion a ensuite été perpétrée dans le métro bruxellois peu après 9 heures à la station Maalbeek, située dans le quartier européen de la ville. Ces attentats, qui surviennent quatre jours après l'arrestation spectaculaire de Salah Abdeslam, ont été revendiqués par le groupe État islamique.

Selon les derniers bilans provisoires établis par les autorités, il y a au moins une trentaine de morts dans ces attentats. À 14 heures, les pompiers comptabilisaient 14 personnes tuées et 92 blessés à l'aéroport. Quant à l'attentat dans le métro, il a fait "probablement une vingtaine de décès" et 106 blessés, selon le bourgmestre de Bruxelles. Compte tenu de la violence de ces attaques, le bilan pourrait continuer de s'alourdir dans les prochaines heures.

L'aéroport de Zaventem et les transports en commun bruxellois sont fermés jusqu'à nouvel ordre par les autorités belges qui ont relevé l'alerte antiterroriste à son niveau maximal et proclamé trois jours de deuil national. Bien que le trafic aérien français ne soit pas perturbé, tous les vols pour Bruxelles ont été annulés, de même que le trafic des Thalys en direction de la capitale belge. Enfin, des mesures de sécurité renforcées ont été prises en France et partout en Europe. Une cellule de crise a d'ailleurs été ouverte par le Quai d'Orsay au numéro suivant : 01.45.55.80.00.

>> Suivez en direct l'édition spéciale de RTL

>> Ce que l'on sait des attaques terroristes perpétrées à Bruxelles

>> Quel est le bilan provisoire de ces attaques terroristes ?

Retrouvez le déroulement des événéments

18h00 - Vous pouvez désormais suivre la suite des événements en direct sur RTL.fr en cliquant sur ce lien. Vous pouvez également écouter l'édition spéciale de RTL Soir entre 18 heures et 20 heures.

17h57 - Le Premier ministre Manuel Valls estime qu'il "est temps" d'adopter le Passenger Name Record (PNR) pour le transport aérien européen. Ce fichier, contenant les données personnelles des voyageurs aériens, pourrait, selon la France, permettre une meilleure traçabilité des passagers.

17h42 - Pour diffuser son message de revendication, le groupe État islamique s'est servi d'Amaq News Agency. Cet organisme, découvert fin novembre 2015, permet à Daesh de véhiculer sa propagande tout en reprenant les codes d'une agence de presse.

17h35 - Malgré les attentats, vous comptez tout de même vous rendre en Belgique dans les prochains jours ? Découvrez avec notre article toutes les dispositions à prendre et les informations utiles à connaître avant de voyager.

17h30 - Une troisième bombe, n'ayant pas explosé durant les attaques, a été découverte à l'intérieur de l'aéroport. "Trois bombes avaient été introduites dans le bâtiment dont une n'a pas explosé, la troisième", a fait savoir le gouverneur de la province du Brabant flamand. Cette annonce intervient quelques heures après l'explosion par des démineurs d'un colis suspect trouvé à l'intérieur de l'aéroport.

17h20 - La police belge a donné l'autorisation aux médias de diffuser une image montrant les auteurs présumés de l'attaque à l'aéroport de Zaventem. "C'est bien une photo des suspects et elle peut être utilisée", confirme le service de presse de la police fédérale. On peut ainsi y voir trois hommes pousser des chariots à bagages avec des valises noires posées dessus. D'après La Libre, le gant que portent chacun des deux hommes habillés avec un haut noir, aurait servi à dissimuler les détonateurs.

17h15 - Face à la menace terroriste, plusieurs villes belges ont considérablement renforcé leurs dispositifs de sécurité. C'est notamment le cas à Charleroi et à Liège.

17h10 - François Hollande annonce la mise en berne des drapeaux en France. "C'est toute l'Europe qui est visée, ses valeurs, ses principes, la démocratie. Tous unis contre le terrorisme, nous vaincrons", a par ailleurs écrit le chef de l'État dans le registre de condoléances de l'ambassade de Belgique, où il s'est rendu dans la journée avec Jean-Marc Ayrault.

16h55 - Interrompue pendant plusieurs heures, la liaison ferroviaire Paris-Bruxelles va de nouveau être assurée ce mardi soir. La compagnie Thalys annonce que deux trains feront l'aller-retour les deux capitales. Les rames partiront de la Gare du Nord (Paris) à 17h16 et 19h13 et arriveront à la Gare du Midi, d'où ils repartiront à 19h13 et 21h57. Mais Thalys prévient que ses trains risquent d'être "surchargés" et invite ses passagers à reporter leur déplacement, y compris pour ceux ayant prévu de voyager mercredi.

16h33 - L'organisation jihadiste indique avoir perpétré ces attentats à l'aide de "ceintures explosives". Elle affirme également que ses "combattants" ont "ouvert le feu" à l'intérieur de l'aéroport avant de se faire exploser en kamikazes.

16h27 - Le groupe État islamique revendique les attaques de Bruxelles, via une annonce diffusée par son agence Amaq.

16h02 - La gouvernement belge décrète un deuil national de trois jours. "C'est un deuil exceptionnel, tous les drapeaux nationaux seront donc en berne sur tous les bâtiments officiels du pays", fait savoir le cabinet du premier ministre belge Charles Michel.

15h45 - TF1 modifie sa grille en raison des attentats. La chaîne a décidé de déprogrammer les deux derniers épisodes de la série Les Experts à cause de leur intrigue, impliquant un attentat-suicide, qui se rapproche de l'actualité. À la place, la première chaîne hertzienne diffusera quatre épisodes de la série Esprits Criminels.

15h30 - Comme l'explique l'un de nos articles, les Français peuvent directement aider les Belges en donnant leur sang ou en partageant sur les réseaux sociaux les initiatives de solidarité.

15h18 - Nicolas Sarkozy a également tenu à apporter son soutien à la Belgique. "Je veux dire toute mon émotion pour les victimes, pour leur famille et toute ma solidarité avec le gouvernement belge, les autorités belges, le peuple belge, frappé aujourd'hui", a déclaré l'ancien chef de l'État dans des propos recueillis par RTL.

15h12 - Donald Trump a partagé sur Twitter sa vive émotion après ces attaques terroristes. "Vous souvenez-vous combien Bruxelles était un endroit beau et sûr ? Ce n'est plus le cas, c'est un monde différent ! Les États-Unis doivent être vigilants et intelligents", a écrit dans un message le candidat à la présidentielle américaine. 

15h00 - Une minute de silence a été respectée à l'Assemblée nationale en hommage aux victimes des attentats à Bruxelles. "Nos pensées vont d'abord à toutes les victimes, celles qui ont perdu la vie, celles qui luttent contre la mort. Au nom de la représentation nationale, j'adresse à leur famille et leurs proches le témoignage de notre soutien et de notre douleur fraternelle", a par ailleurs déclaré Claude Bartolone, président de l'hémicycle.

14h45 - Selon un nouveau bilan des pompiers, la double explosion dans l'aéroport a fait au moins 14 morts et 92 blessés. Un décompte qui s'ajoute à celui du métro ("probablement une vingtaine de décès" et 106 blessés) établi par le maire de Bruxelles.

14h23 - Les services de déminage de l'armée ont fait exploser un objet suspect à l'aéroport international de Bruxelles, peu avant 14 heures. Les autorités n'ont cependant pas confirmé si cette intervention était liée à la présence suspectée d'une ceinture explosive dans l'aéroport, ce que la chaîne flamande VTM indiquait. Par ailleurs, un autre colis suspect a été neutralisé aux alentours des campus de l'université néerlandophone Vrije Universiteit.

14h10 - Le pape François a fait part de ses condoléances dans un télégramme adressé à l'archevêque de Bruxelles : "Le Saint-Père condamne à nouveau la violence aveugle qui engendre tant de souffrances, et important de Dieu le don de la paix. Le pape François confie à la miséricorde de Dieu les personnes qui ont perdu la vie et il s'associe par la prière à la peine de leurs proches".

13h51 - Dans un communiqué, le roi Philippe et la reine Mathilde de Belgique ont dénoncé des actes "odieux et lâches". Le couple royal dit adresser ses pensées "aux victimes et à leurs familles et aux services de secours qui mettent tout en oeuvre pour porter assistance aux victimes".

13h33 - Le gouvernement belge "craint toujours qu'il y ait des personnes dans la nature", a déclaré le ministre belge des Affaires étrangères.

13h20 - Les Parisiens sont appelés par Anne Hidalgo à se réunir à 19 heures devant l'Hôtel de Ville pour un "rassemblement silencieux". Un peu plus tôt dans la journée, la maire de la capitale avait également annoncé que la Tour Eiffel serait aux couleurs de la Belgique ce soir.

13h09 - François Hollande s'est entretenu avec le Premier ministre belge et l'a assuré de "toute sa solidarité". Les deux dirigeants ont également échangé "des informations et des renseignements" et abordé les "questions de coopération policière et de sécurité".

12h55 - Selon l'agence Belga, des armes ont été retrouvées dans l'aéroport. Une kalachnikov aurait notamment été trouvée selon les informations de la RTBF.

12h46 -
Le dessin de Plantu, qui s'impose comme un symbole après ces explosions, a été ajouté place de la République à Paris. Vous pouvez d'ailleurs découvrir d'autres dessins dans l'un de nos articles.

12h44 - Un habitant de Bruxelles évoque une ambiance apocalyptique dans les colonnes du Figaro. "Il n'y a plus de métro, pas de train, pas d'avion et une ambiance de fin du monde. Le téléphone portable ne passe plus les réseaux sont saturés, les rues sont désertes, ça sent l'Apocalypse", a-t-il déclaré. 

12h40 -
Le Roi et la Reine bouleversés par les attentats, relate un communiqué. "Ces actes sont odieux et lâches. Les pensées émues du Roi et de la Reine vont en premier lieu aux victimes et à leurs familles et aux services de secours qui mettent tout en œuvre pour porter assistance aux victimes".

12h35 -
À quoi correspond le niveau d'alerte maximale en Belgique ? Celui-ci a été étendu dans tout le pays après les multiples explosions perpétrées à Bruxelles. 

12h32 - Lors d'une déclaration officielle, François Hollande a réaffirmé son soutien à la Belgique. "Ces attaques viennent après d'autres : Paris a été particulièrement ciblée, d'autres continents ont été touchés. Nous sommes devant une menace globale qui exige d'y répondre globalement", a notamment lancé le président de la République.

"La France et la Belgique sont liées par l'horreur. J'ai assuré au gouvernement belge tout mon soutien indispensable. Mais la guerre contre le terrorisme doit être menée dans toute l'Europe avec les moyens nécessaires notamment en matière de renseignement. Nous devons également agir au plan international", a-t-il déclaré demandant à garder du "sang-froid" et de la "lucidité". "Il faut être dans la cohésion et la solidarité. Aujourd'hui c'est avec la Belgique, hier c'était avec la France. Nous sommes tous concernés", a-t-il rappelé. 

12h28 - François Hollande a tenu a exprimer son "entière solidarité avec le peuple belge". "À travers les attentats de Bruxelles, c'est toute l'Europe qui est frappé", a commenté le chef de l'État sur Twitter. 

12h25 - Tous les voyages scolaires en direction de la Belgique sont annulés.

12h20 - 
Robert Ménard fait de nouveau polémique avec une sortie sur Twitter très décriée par les internautes.

12h13 - Le bilan serait désormais de 28 morts, selon la RTBF. Dans le détail, le média belge évoque 13 morts à l'aéroport et 15 morts dans le métro. Il y aurait également 90 blessés dans ces explosions. 

12h09 -
Outre les dessinateurs, de nombreux internautes ont tenu à se mobiliser et à exprimer leur solidarité sur Twitter

12h05 - 
Alphonse, un employé, explique avoir commencé à travailler à 4 heures du matin et c'est quatre heures plus tard, qu'il a été témoin de l'explosion. Au micro de RTL, il raconte avoir "entendu un tir et après quelqu'un qui parlait en langue arabe". "Dès qu'il a fini, j'ai entendu une forte détonation (...) J'ai couru, je me suis caché. J'ai attendu cinq à six minutes comme ça. Je suis ressorti un peu plus tard et deux personnes sont venues vers moi pour que je puisse les sauver (...) J'ai vu des gens couchés à terre, avec beaucoup de sang, qui ne bougeaient plus", explique-t-il.

12h00 - Un centre de crise a été installé dans un gymnase, non loin de l'aéroport de Zaventem. 

11h58 - Un appel aux dons du sang a été lancé sur les réseaux sociaux

11h54 - De nombreux dessins ont vu le jour sur Internet après ces attaques terroristes meurtrières à Bruxelles. 

11h50 - La surveillance a été "renforcée" et des "mesures de sécurité supplémentaires" ont été prises dans les centrales nucléaires de Belgique. "Les véhicules sont contrôlés, la police et l'armée sont sur place". La Belgique compte deux centrales nucléaires équipées de sept réacteurs.

11h47 - Anne Hidalgo a annoncé que la Tour Eiffel sera illuminée ce mardi soir aux couleurs de la Belgique. 
11h44 - Le Premier ministre belge a évoqué deux attentats "aveugles, violents et lâches". Charles Michel a également déclaré que la Belgique "redoutait un attentat" et qu'il est "arrivé". Il n'a pas évoqué un bilan provisoire mais a parlé de "nombreux morts, de nombreuses personnes blessées parfois gravement". 

11h41 - Qui est la cible de cette attaque terroriste ? L'arrestation de Salah Abdeslam est-elle en cause ?

11h39 - Selon un bilan provisoire, l'explosion survenue dans le métro bruxellois aurait causé la mort de 10 personnes alors qu'il y aurait également 15 blessés critiques et 45 blessés. 

11h36 - 225 militaires supplémentaires dépêchés à Bruxelles après le relèvement du niveau de la menace terroriste. Le total des militaires sur le terrain avoisine ainsi le millier, selon RTL Belgique. 

11h32 -
Le trafic des trains Thalys est totalement à l'arrêt depuis les explosions. Il est à l'arrêt sur l'ensemble du territoire belge et ceux en circulation dans les pays limitrophes font machine arrière. Cet arrêt du trafic des Thalys intervient dans le cadre de la décision des autorités belges de fermer tous les lieux de transports publics.
11h30
- Facebook a activé son Safety Check après les différentes explosions à Bruxelles. Comme pour les attentats de Paris, cette option permet aux personnes d'indiquer en un clic qu'elles sont en vie et en sécurité.

11h26 -  Après Bernard Cazeneuve, Manuel Valls a également pris la parole et évoqué "une menace élevée". "Nous sommes en guerre. Nous subissons depuis plusieurs mois en Europe des actes de guerre". "Face à cette guerre, il faut une mobilisation de tous les instants. Nous continuerons à être vigilants, mobilisés face au terrorisme". 
11h21 -
La sécurité est renforcée dans de nombreux aéroports français. C'est le cas notamment à Toulouse-Blagnac ou encore à Nice. 

11h17 - Le ministre de l'Intérieur a notamment évoqué "de graves attentats qui ont frappé la capitale belge. Nos pensées vont aux victimes".

11h15 -
Bernard Cazeneuve confirme le renforcement de la sécurité en France alors que les contrôles aux frontières avaient été rétablis après les attentats de frappé Paris le 13 novembre. "C'est ainsi que 5.000 policiers et gendarmes sont mobilisés aux contrôles de nos frontières. Depuis quatre mois, six millions de personnes ont été contrôlées et 10.000 individus empêchés d'entrer sur le territoire national", a détaillé le ministre de l'Intérieur.

"J'ai indiqué samedi soir avoir encore étoffé ce dispositif. Par ailleurs, j'ai décidé de déployer 1.600 policiers et gendarmes supplémentaires en différents points mais aussi dans les transports aériens, ferroviaires et maritimes.
11h05 - De nombreux dessins sont publiés sur les réseaux sociaux. Plantu a notamment fait le lien entre la France et la Belgique. 

10h57 - La ville de Bruxelles est plongée dans le chaos le plus total. Nous sommes en train de marcher dans le métro sur les rails dans le noir. Il y aurait eu une autre explosion à Belgica (...) C'est les conducteurs du métro qui nous ont dit qu'on allait devoir sortir de l'autre côté""On a entendu un souffle, un gros bruit avec de la fumée, le métro s'est arrêté une minute après", explique une personne présente dans le métro à RTL. 

10h54 Où ont eu lieu les attaques terroristes à Bruxelles ?

10h50 - Selon un bilan provisoire des pompiers à l'AFP, les explosions à Bruxelles auraient fait 21 morts. Il y aurait également des morts dans le métro où a eu lieu l'explosion. "Il y a des blessés. Il y a des morts. Je ne sais pas combien", a dit le policier, qui escortait une femme dans le périmètre de sécurité de la station de métro.

10h45 - De nombreuses fausses informations circulent sur les réseaux sociaux.

10h42 - Le réseau belge est actuellement saturé à Bruxelles. Le centre de crise a posté un message sur Twitter appelant à privilégier les SMS et les réseaux sociaux en communiquant. 

10h39 - Une réunion d'urgence a été convoquée par François Hollande à l'Élysée. 

10h37 - Dans le métro, l'explosion a eu lieu dans une rame arrêtée à quai à la station de Maelbeek. Plusieurs personnes ont été blessées. 

10h35 - Les explosion à l'aéroport seraient la cause d'un attentat-suicide. 
Les deux explosions sont le fait d'un attentat kamikaze alors que la piste du colis piégé a d'abord été privilégiée. C'est l'information révélée par le procureur du roi qui a également confirmé le bilan de 13 morts et 35 blessés. 

10h31 - Le ministère des Affaires étrangères a conseillé mardi de "limiter les déplacements" dans la capitale belge. "Une cellule de crise est ouverte au Ministère des Affaires étrangères et du Développement international, joignable au 01 45 55 80 00", précise le ministère.

10h28 - Une quinzaine de personnes blessées recevaient des premiers secours à l'extérieur d'une station de métro, d'où s'échappait un nuage de poussière et une odeur de brûlé, située à 300 mètres de la Commission européenne, selon un journaliste de l'AFP à Bruxelles. Parmi ces blessés, qui se trouvaient au sol devant la sortie de la station Maelbeek, plusieurs avaient le visage en sang, certains étaient en larmes. De nombreux véhicules de police, d'ambulances et de pompiers affluaient sur place. 

10h25 - De nombreux aéroports européens ont décidé de renforcer leur sécurité. C'est le cas à Francfort, à Londres ou encore à Paris. 

10h20 - Les transports parisiens sont aussi sous alerte et les mesures de sécurité sont largement renforcées. Les équipes de la police aux frontières sont renforcées et une trentaine de CRS ont été envoyés à Charles de Gaulle et Orly. La sécurité a été renforcée dans les aéroports, gares et transports en commun à Paris après les explosions survenues à l'aéroport de Bruxelles et dans le métro de la capitale belge.

10h18 - Ces attaques terroristes étaient prévues de longues dates et n'auraient aucun lien direct avec l'arrestation de Salah Abdeslam, vendredi 18 mars. 

10h14 - Des numéros d'urgence ont été mis en place afin de répondre au maximum à la demande et donner des informations aux proches des victimes. 

10h12 - Selon les médias belges, le bilan s'alourdit à 13 morts et au moins 35 blessés. 

10h10 -
Les transports ont été intégralement coupés à Bruxelles. Bus, trams, et métros ne circulent plus dans la capitale. 

10h07 - 
La Commission européenne a appelé mardi ses employés à rester chez eux ou dans leurs bureaux, après plusieurs attaques, apparemment terroristes, avec des explosions à l'aéroport international et dans le métro de Bruxelles. "S'il vous plaît, restez à la maison ou à l'intérieur des bâtiments. Les institutions de l'UE travaillent ensemble pour assurer la sécurité des salariés et des bâtiments", a dit la commissaire européenne au Budget Kristalina Georgieva, chargée également des salariés et des questions de sécurité de l'exécutif européen, sur son compte Twitter.

10h05 - Des images filmées par des amateurs ont été diffusées sur les réseaux sociaux. 

09h57 - Selon Hugo Clément, journaliste au Petit Journal de Canal +, le quartier de la Gare du Nord à Paris a été bouclé. Le parvis de la gare est inaccessible et les démineurs seraient présents sur place.

09h55 - Un numéro d'urgence pour les personnes qui auraient des proches dans les endroits concernés a été mis en place : 00 32 506 47 11.

09h50 -
Les réactions des politiques se succèdent sur les réseaux sociaux. Jean-Christophe Cambadélis a évoqué "l'horreur" pour définir ces attaques terroristes. Jean-Christophe Lagarde témoigne sa "solidarité".

09h47 - Ce n'est pas la première fois que l'aéroport de Bruxelles est la cible d'attaque terroriste. En 1979, trois Palestiniens avait lancé des grenades sur des passagers, rappelle le journal belge La Libre. 

09h44
- Certains témoins, au micro de RTL, évoquent de possibles explosions dans d'autres stations de métro. Il y aurait donc eu une ou plusieurs explosions dans une ou plusieurs stations de métro. Sur les réseaux sociaux, certains parlent notamment de la station Schuman.

09h40 - Selon la RTBF, qui cite des sources hospitalières, le bilan provisoire ferait état de 10 morts et au moins 30 blessés. 

09h36 - Le Premier ministre belge, Charles Michel, s'est exprimé sur les réseaux sociaux : "La priorité va aux victimes et aux personnes présentes dans l'aéroport". 

09h33 - La ville de Bruxelles est en alerte maximale après ces multiples explosions à l'aéroport mais aussi dans le métro de la capitale. 

09h28 - Cette nouvelle explosion dans le métro alimente la thèse d'une attaque terroriste simultanée avec les explosions survenues à l'aéroport. Une thèse pour le moment pas confirmée par les autorités belges.
09h26 - 
 La station de Maelbeek se situe juste derrière la commission européenne et à quelques pas du Parlement. Des gens en sang seraient sortis de cette station de métro qui est plus difficile d'accès, moins visible mais malgré tout très proche des institutions officielles de la capitale belge

09h21 - Une explosion aurait aussi retenti dans le métro à Bruxelles. Plus précisément dans la station de Maelbeek.

09h18 - Toute la Belgique passe en niveau d'alerte 4 concernant la menace terroriste. 

09h16 - Certains témoins évoquent des tirs et des cris en arabe avant les deux explosions.

09h12 - 
Si pour l'instant il n'y a aucune confirmation d'une attaque terroriste par les autorités, l'hypothèse est dans tous les esprits. "Je suis choqué. On part en procédure d'urgence. Tout est à l'arrêt, c'est sans doute un attentat. Je n'en sais pas plus pour le moment".

09h09 - Les témoignages se succèdent dans les médias français et belge. Un témoignage anonyme fait part à Bel RTL d'une situation "d'horreur", affirmant qu'il y a "des blessés partout". Valérie, une femme venue chercher une amie à l'aéroport, explique pour sa part : "Toute la façade du terminal des départs était complètement éclatée. Il y avait de la fumée partout. Il y a des ambulances, des pompiers et des blessés, car il y a des gens couchés sur le sol dans le hall des départs. Tous les gens évacués sont rassemblés devant le point DHL avec les valises.

09h07 - Deux vols de la compagnie Hop ont été annulés ce mardi : un vol reliant Lyon à Bruxelles et le second Bruxelles à Lyon. 

09h04 -
La déflagration a véritablement détruit le hall des départs de l'aéroport et une partie de la façade a été soufflée. 

09h02 - David Crunelle, un témoin joint par L'Express, était en partance pour le Japon au moins des deux explosions. "Aussitôt après l'explosion, tout est devenu opaque, il y avait beaucoup de fumée mais pas de flammes. Il n'y a pas eu de mouvement de panique mais les gens sont sortis aussitôt. J'ai vu au moins 5 ou 6 personnes qui semblent gravement blessées, dont des enfants". 

9h00 - La situation a été renforcée dans les aéroports français après la double explosion dans l'aéroport de Bruxelles.

8h57
- De nombreuses photos postées sur les réseaux sociaux témoignent de la situation à l'aéroport de Bruxelles. 

8h56 - Selon France Soir, le plan catastrophe a été déclenché en Belgique. Zaventem est le plus grand aéroport du pays et un hub international. Le trafic ferroviaire de la gare qui se trouve au sein de l'aéroport a également été interrompu. 

8h55
- Selon RTL Belgique, il y aurait "des blessés partout", selon de nombreux témoins présents sur place. 

8h50 - Suivez en direct notre édition spéciale avec les journalistes déployés sur place à Bruxelles. 

8h49 - Un premier bilan officiel, délivré par le police belge, fait état d'un mort et de plusieurs blessés. Certains médias belges évoque quant à eux un bilan de 11 morts et au moins 20 blessés. 

8h47 - "C'était la panique, tout le monde à commencé à nous évacuer dans le sous sol. Nous sommes sur les pistes, c'est la grosse panique, on ne sait rien. Je viens d'apprendre qu'une de mes collègues était gravement blessée, c'est affreux. Je ne sais pas si c'était une ceinture, une bombe, une grenade...", témoigne une employée de l'aéroport sur RTL Belgique. 

8h45 -
Les passagers ont été évacués vers les pistes, une partie du toit de l'aéroport se serait effondrée. Les taxis ont été évacués, notamment ce qui était situé à l'arrivée alors qu'il est à l'heure actuelle très difficile d'accéder au lieu.  

8h43 -
Quatre jours après l'arrestation de Salah Abdeslam dans le quartier de Molenbeek, la menace terroriste reste importante dans la capitale belge. 

08h40 - La double explosion est survenue peu avant 8 heures. Les témoins font état de véritables mouvements de panique, des gens ont couru alors que de la fumée se dégageait de l'aéroport. Une grande partie de la façade a été défoncée par les déflagration. 

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782485329
Attentats à Bruxelles : retrouvez le déroulement des événements et les heures qui ont suivi les attaques
Attentats à Bruxelles : retrouvez le déroulement des événements et les heures qui ont suivi les attaques
La capitale belge a été frappée, mardi 22 mars au matin, par deux attaques terroristes revendiquées par Daesh. La première s'est déroulée à l'aéroport international et la deuxième a eu lieu dans le métro bruxellois.
http://www.rtl.fr/actu/international/bruxelles-plusieurs-explosions-a-l-aeroport-7782485329
2016-03-22 08:26:00
http://media.rtl.fr/cache/ZlTolrjX_D52a38n4Pr9Ug/330v220-2/online/image/2016/0322/7782491795_les-forces-de-l-ordre-et-les-secours-deployes-a-bruxelles-apres-les-differentes-explosions-mardi-22-mars.jpg