1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Manchester City-PSG : 4 raisons de croire à la qualification de Paris
4 min de lecture

Manchester City-PSG : 4 raisons de croire à la qualification de Paris

ÉCLAIRAGE - Si la seconde période de la demi-finale aller et les chiffres qui l'accompagnent n'augurent rien de bon pour le Paris Saint-Germain, l'exploit n'est pas impensable au retour, mardi 4 mai (21h).

Kylian Mbappé face aux Citizens le 28 avril 2021 au Parc des Princes
Kylian Mbappé face aux Citizens le 28 avril 2021 au Parc des Princes
Crédit : Anne-Christine POUJOULAT / AFP
Gregory Fortune & Le Service des Sports

Comment le PSG, ses joueurs, ses supporters, peuvent-ils ne pas céder au pessimisme au sortir de cette demi-finale aller de Ligue des champions abordée au grand complet, fort des éliminations du FC Barcelone puis du Bayern Munich ? À la hauteur de l'événement en première période, récompensée par l'ouverture du score de Marquinhos (15e), Paris a totalement disparu en seconde, compromettant fortement ses chances de qualification.

Avec un avantage de deux buts à un à l'extérieur, Manchester City possède statistiquement 93% de chances de disputer la finale, le samedi 29 mai prochain à Istanbul, face au Real Madrid ou à Chelsea. Chiffre terrible qui est loin d'être le seul pour des Parisiens qui devront marquer au moins deux buts pour inverser la tendance : les Citizens ont par exemple remporté leurs cinq matches à domicile cette saison en Ligue des champions

Mardi 4 mai (21h) au match retour, Mauricio Pochettino devra en outre se passer de son milieu défensif Idrissa Gueye, exclu directement pour un tacle dangereux sur Ilkay Gündogan. L'entraîneur argentin devra en outre gérer entre les deux rendez-vous européens un match capital dans la course aux deux premières places en Ligue 1, samedi 1er mai (17h) face à Lens (5e). En quatre jours, Paris peut perdre très gros. Ou rebondir et frapper fort.

1. Paris plus performant à l'extérieur

Premier motif d'espoir pour les Parisiens, a priori paradoxal : ce match retour se joue à l'extérieur, là où ce PSG a signé ses victoires les plus marquantes cette saison, là où il a eu le plus de réussite aussi. Dos au mur en phase de poules, les hommes de Thomas Tuchel s'imposent 3-1 à Old Trafford face à Manchester United le 2 décembre après que Edinson Cavani a manqué de les envoyer par le fond.

À lire aussi

16 février : sans Neymar ni Angel Di Maria, l'équipe désormais dirigée par Pochettino humilie le Barça au Camp Nou (1-4) en 8e aller, portée par un immense Kylian Mbappé, auteur d'un triplé magistral (32e, 65e, 85e). 7 avril : sous la neige bavaroise, le Bayern domine outrageusement... et s'incline 3-2. Mbappé s'offre encore un doublé, comme à Lyon (2-4) un peu plus tôt, lors d'une autre démonstration parisienne loin du Parc des Princes.

A contrario, la victoire de City dans la capitale vient s'ajouter à celles de Marseille, Lyon, Monaco ou Lille en Ligue 1, Manchester United et Munich en Ligue des champions. Ce PSG est imprévisible, à l'image des deux périodes disputées face aux hommes de Pep Guardiola lors de la manche aller.

2. S'appuyer sur la première mi-temps

Cette rencontre résume un peu toute la saison du PSG, faite de montagnes russes, concentrées cette fois en l'espace d'un seul match. Pochettino, qui a adopté un discours offensif dès le coup de sifflet final, n'occultera pas la deuxième période de ses joueurs. Mais à coup sûr, il s'appuiera dans les jours à venir sur la première pour préparer le match retour.

Durant 45 minutes, son équipe a fait déjouer Manchester City, limitant la possession des Skyblues à 53%, s'approchant régulièrement des buts d'Ederson. Domination, maîtrise technique et mentale. Le coach argentin a des arguments d'espérer et le clame : "On doit y croire, on a le talent pour le faire (...) Il faut regarder devant, être optimiste, on doit être positif. C'est possible d'aller en finale. Jusqu'au match, on doit s'en convaincre".

3. Retrouver l'efficacité dans les deux surfaces

Là où Paris avait su briller dans les zones de vérité face à Barcelone et Munich, il a failli devant le but et en défense face aux Citizens. "On a eu des difficultés dans les autres matches aussi mais on était plus costaud, note Marquinos. Aujourd'hui on prend deux buts vraiment bêtes. Il faut qu'on arrive à être plus régulier dans les deux mi-temps. On est conscient aussi qu'il nous reste 90 minutes".

Keylor Navas, éblouissant face au Bayern, s'est par exemple laissé piéger comme un débutant sur le centre-tir de Kevin De Bruyne (64e) sur l'ouverture du score. Six minutes avant son carton rouge, Idrissa Gueye, énorme ratisseur contre Munich, a commis la faute sur Phil Foden qui a coûté le magnifique coup franc direct de Ryad Mahrez (71e). L'absence d'Abdou Diallo, trop juste et suppléé par Mitchel Bakker a aussi sans doute pesé.

4. Mbappé, Neymar, réaction d'orgueil attendue

Reste le match à oublier des deux stars offensives, Kylian Mbappé et Neymar, frustrés, absents des débats. Le Français n'a jamais eu les espaces comme face au Barça ou au Bayern, et n'a que rarement été servi dans les bonnes conditions. Chose rare, il a manqué deux contrôles dans la même minute (34e), sur deux bons ballons, empêchant de belles actions d'aller au bout. 

Et sur son meilleur numéro du match, une série de crochets dans la surface, il n'a trouvé que Marco Verratti, qui s'est jeté sur son centre devant la ligne mais pas dans le bon tempo (56e). Le champion du monde reste sur deux matches sans marquer en Ligue des champions, une éternité pour lui. Une réaction d'orgueil est forcément attendue à l'Etihad Stadium.

Idem pour le Brésilien, insaisissable lors du quart retour, même s'il n'avait pas marqué. Il est passé encore plus nettement à côté de son match que Mbappé. La seule fois où il aurait pu être dangereux, ils se sont gênés avec Alessandro Florenzi (41e). Apparu émoussé en deuxième période, il soufflera peut-être contre Lens.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/