5 min de lecture Stan Lee

Mort de Stan Lee : inscrivait-il ses personnages dans un univers bien réel ?

ÉCLAIRAGE - Stan Lee a créé une véritable révolution dans les comics en donnant du cœur à ses personnages.
Loin d’être linéaires, leurs histoires sont susceptibles d’être réécrites ou déclinées dans plusieurs versions selon l’inspiration du moment.

Stan Lee a créé des personnages intemporels
Stan Lee a créé des personnages intemporels Crédit : STEWART COOK/REX/SIPA
Capucine Trollion
Capucine Trollion
Journaliste RTL

Spider-Man, les X-Men, Daredevil... Ils sont tous sont nés, au moins en partie, de l’imagination de Stan Lee, scénariste, dessinateur et magnat de la bande dessinée, décédé le 12 novembre 2018 à 95 ans. 

Si la communauté Marvel (et DC Comics) est en deuil aux quatre coins du globe, c'est bien parce que l'empreinte de Stan Lee demeure profondément ancrée dans l’ADN du groupe Marvel Entertainment et chez les fans de toutes les générations. Mais, comment cet homme dont les caméos sont devenus cultes dans les films Marvel a-t-il réussi à créer des héros et héroïnes qui n'ont pas pris une ride depuis leur création ? Et pourquoi parle-t-on autant de "révolution Stan Lee" dans les médias spécialisés dans la pop culture ?

RTL Super vous fait entrer dans l'univers incontournable de Stan Lee, qui a créé une véritable révolution dans le monde des comics, avec ses personnages proches des lecteurs, dans des univers qu'ils connaissent. 

À lire aussi
Stan Lee apparaît dans le jeu "World of Warcraft" jeux vidéo
VIDÉO - Quand le jeu "World of Warcraft" rend hommage à Stan Lee

Des êtres humains avant d'être des super-héros

Stan Lee a été le premier à percer le costume de ses super-héros pour les doter de sentiments, de défauts personnels et de problèmes à long-terme interférant avec leurs activités de justiciers. C’est ainsi qu’il a donné sa touche caractéristique à Marvel Comics. "Au lieu de nous contenter de mettre en valeur leur super-pouvoirs, nous avons essayé de rendre leurs vies personnelles et leurs problèmes aussi réalistes et intéressants qu’on le pouvait. Nous voulions qu’ils soient comme des personnes réelles, avec qui le lecteur aurait envie de passer du temps pour mieux les connaître", expliquait ainsi en 2012 au Huffington Post

Une initiative complètement inédite pour l'époque, puisque dans les années 60, "les gens lisaient les aventure de figurines divines qui prenaient exemple sur la société. Il en est ainsi pour Superman, qui est un extra-terrestre mais qui se 'déguise' en humain en tant que Clark Kent, alors qu'avec Peter Parker-Spider-Man c'est tout l'inverse", explique Cyril, rédacteur pour le blog spécialisé The Mighty Blog, avant de poursuivre "Stan Lee nous a montré que n'importe qui peut devenir un super-héros, être sous le masque de Spider-Man [comme ce qu'on peut voir dans la bande-annonce de Spider-Man : New Generation]".

>
Spider-Man : New Generation – Vidéo Exclusive – VOST

La rencontre du fantastique et du mondain

Avec son ancien collègue Jack Kirby, surnommé "le Roi de la bande dessinée", Stan Lee crée dans les années 60, la série des Quatre Fantastiques, inspirée du succès de la Justice League [regroupe les plus grands noms de la maison : Superman, Batman et Wonder Woman] de DC Comics. 

Stan Lee va encore plus loin qu'aucun autre scénariste. Il perce le costume des héros et héroïnes pour les doter de sentiments et problèmes interférant avec leurs activités de justiciers et justicières. Mr Fantastique, La Chose, Torche et la Femme se chamaillent, parlent en argot et ont des histoires d'amour... De là s’ouvre une nouvelle période de la narration à la sauce Marvel, marquée par "la rencontre du fantastique et du mondain", selon la formule de Jordan Raphael et Tom Spurgeon, auteurs américains dans la biographie Stan Lee and the rise and fall of the American comic book. 

Les Quatre Fantastiques (The Fantastic Four en version originale) sont introduits par Marvel Comics en 1961.
Les Quatre Fantastiques (The Fantastic Four en version originale) sont introduits par Marvel Comics en 1961. Crédit : Marvel Comics

Hulk (incarné par Mark Ruffalo depuis 2011 au cinéma), créé en 1962, illustre parfaitement ce virage opéré par Marvel. "Devenir un super-héros a détruit sa vie comme l’aurait fait un gros problème d’alcoolisme, avec des symptômes similaires - des trous de mémoire, des appartements saccagés, des vêtements déchirés et une mémoire trouble. Par ce mélange des genres et grâce aux incohérences qui en résultaient, Lee et Kirby ont créé un personnage capable de durer plus longtemps que la seule période de ses origines", poursuivent les deux auteurs. 

Des thèmes et des lieux liés à la société

Outre ses personnages ancrés dans le réel et leurs imperfections, ce sont les thèmes abordés par Stan Lee qui renvoient la société à ce qu'elle vit. "Les thèmes de l'écologie, de la conquête de l'espace ou encore de la radioactivité commencent à être sous-jacents [lorsque Stan Lee démarre sa révolution]. Il a réussi à créer des figures classiques à la sauce moderne. Par exempleHulk est une nouvelle version de Docteur Jekyll et Mister Hyde car il l'a modernisé avec la peur de la radioactivité, puisqu'il se transforme après une exposition accidentelle aux rayons gamma", résume Cyril. 

"On peut comprendre ce que les personnages traversent [adolescence, deuil, rejet, séparation...]. Et avec le temps, Stan Lee met en scène les évolutions de la société. Ses personnages doivent faire face aux guerres, aux crises économiques et environnementales; comme nous. C'est ce qui crée cette connexion entre les personnages Marvel sur une telle période", poursuit Stéphane Boudsocq, journaliste cinéma pour RTL

Plus encore, les aventures de nos personnages préférés se déroulent dans des villes bien réelles, contrairement au Gotham City de Batman ou à la cité Atlantis d'Aquaman. Ainsi Steve Rogers est originaire de Brooklyn, Peter Park du Queens, et la plupart des histoires se déroulent dans la ville de New York. Vous pouvez d'ailleurs visiter ces lieux et vous imaginer en plein cœur des batailles, comme le dévoile la carte réalisée par le média Inverse

>
Spidey Represents Queens, Cap's Raised Out In Brooklyn

Et l'importance de la politique

Impossible de ne pas parler des métaphores et des symboles politiques que distillent Stan Lee dans ses comics. "En faisant de la politique Stan Leea inscrit ses personnages dans un univers bien réel. Par exemple, avec les X-Men : il parle des minorités de l'époque. Notamment avec l'exposition de Charles-Xavier (le Professeur X) et Magneto. Le Professeur X est une allégorie de Martin Luther King, Magneto de Malcolm X. Ils veulent la pérennité de leurs races, mais avec des méthodes différentes", selon Antoine, rédacteur pour le blog spécialisé The Mighty Blog.  

Les histoires des X-Men sont très liées à la politique
Les histoires des X-Men sont très liées à la politique Crédit : Marvel Comics

Le message n'est pas toujours évident à trouver, mais il savait qu'il passerait à un certain lectorat. "À la fin des années 60, quand on entendait souvent des nouvelles de la guerre du Viêt Nam et du mouvement des droits civiques, Stan voulait en permanence être en première ligne des choses, il a commencé à amener ces gros titres dans les histoires", confie Gene Colan dans Marvel Masterworks Captain America vol 4. Et des années plus tard, "les lecteurs et les lectrices savent très bien qu'en achetant du Marvel, ils et elles vont trouver des messages progressistes, à la différence des films, sauf Black Panther", conclut Antoine.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Stan Lee Marvel Cinéma
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795556376
Mort de Stan Lee : inscrivait-il ses personnages dans un univers bien réel ?
Mort de Stan Lee : inscrivait-il ses personnages dans un univers bien réel ?
ÉCLAIRAGE - Stan Lee a créé une véritable révolution dans les comics en donnant du cœur à ses personnages. Loin d’être linéaires, leurs histoires sont susceptibles d’être réécrites ou déclinées dans plusieurs versions selon l’inspiration du moment.
https://www.rtl.fr/culture/super/comment-stan-lee-inscrivait-il-ses-personnages-dans-un-univers-bien-reel-7795556376
2018-11-13 16:47:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/fuWUWOjr84Bp_Km3P6-W1A/330v220-2/online/image/2018/1113/7795559428_stan-lee-a-cree-des-personnages-intemporels.jpg