1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. Dalida, Joe Dassin, Kaoma... Qui a chanté le premier tube de l'été ?
2 min de lecture

Dalida, Joe Dassin, Kaoma... Qui a chanté le premier tube de l'été ?

Le tout premier tube de l’été est né en 1960. C’est d’ailleurs Boris Vian qui a inventé ce terme de "tube" dans les années 50 car pour lui un hit, c’était de la variété, de la musique sans intérêt

La chanteuse Dalida en 1975
La chanteuse Dalida en 1975
Crédit : AFP
Florian Gazan

Ce matin, je vous emmène à la découverte de ces chansons qui rentrent dans la tête début juillet et n’en ressortent pas forcément passé fin août : les tubes de l’été. Dans notre imaginaire, ces titres qui tournent en boucle sur les plages et dans les embouteillages à la fin des vacances remontent pour les plus jeunes aux années 70 avec Jeanette Porque te vas  ou encore L'été indien de Joe Dassin. L’été indien, un morceau refusé au passage par Claude François qui sur ce coup-là n’avait pas eu son nez refait creux, ce n'est pas Joe Dassin qui va s’en plaindre. 

L’arrivée du vidéo-clip a propulsé en tubes de l’été des chansons comme Pour le plaisir d'Herbert Léonard, ou Joe le Taxi de Vanessa ParadisJoe le Taxi, il va pas partout mais il allait quand même sur pas mal de tourne-disques et platines CD. Et puis le matraquage télé a pris le relais et fait à partir de 1989 du tube de l’été une opération marketing avec le premier et meilleur exemple : La Lambada de Kaoma.

Le premier tube de l'été est né en 1960

Mais pourtant le tout premier tube de l’été est né 30 ans plus tôt : en 1960. C’est d’ailleurs Boris Vian qui a inventé ce terme de "tube" dans les années 50 car pour lui un hit, c’était de la variété, de la musique sans intérêt, un truc qui sonne creux. Comme un tube. Creux mais rentable et efficace l’été quand on a pas la tête à se la prendre, qu’on a juste envie de légèreté. Et d’amour éphémère si affinités. Voilà pourquoi les 1ers tubes de l’été furent des slows comme en 1965 Aline de Christophe. Et beaucoup aussi ont crié en écoutant Aline mais eux c’était à cause de leurs ébats. 

Le premier tube de l'été est ,selon les spécialistes, Alain Pozzuoli et Jean-Marie Pottiez, est Les enfants du Piréede Dalida. Elle sent bon la Grèce même si Dalida était égyptienne. 

À lire aussi

Pour le Pirée et le meilleur car cette chanson, interprétée en grec à l’origine par Mélina Mercouri dans le film de Jules Dassin, Jamais le dimanche, et oscarisée d’ailleurs en 1961, sent bon la Méditerranée, le soleil avec une pointe de nostalgie. Résultat, sa version française signée Dalida, encore brune à l’époque, sort à la fin du printemps devient numéro 1 en France, en Espagne, en Belgique et numéro 2 en Italie et aux Pays-Bas. Et surtout à jamais le premier tube de l’été ! Et pas le dernier pour Dalida qui remettra ça trois fois, la dernière avec le mythique : Laissez-moi danser.  Danser, chanter en liberté tout l’été…vaccinés pour la version été 2021.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/