1. Accueil
  2. Actu
  3. Tech
  4. Waze, BlaBlaCar, SNCF... Les applications de transport les plus téléchargées pendant la grève
2 min de lecture

Waze, BlaBlaCar, SNCF... Les applications de transport les plus téléchargées pendant la grève

ÉCLAIRAGE - Pour organiser leurs déplacements dans ces temps troublés, les usagers des transports en commun se reportent vers les applications de mobilité.

Le métro parisien (illustration)
Le métro parisien (illustration)
Crédit : iStock Editorial / Getty Images Plus
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Elles sont les grandes gagnantes du mouvement social qui paralyse la France et sa capitale depuis le 5 décembre. Les applications de mobilité sont en plein boom. Elles n'ont jamais été autant utilisées par les Français qu'en cette période de grève des transports en commun. C'est ce que révèle la plateforme de mesure de l'audience des applications mobiles App Annie qui a dévoilé ce lundi 16 décembre son classement des applications les plus téléchargées en France pendant la grève sur le Google Play Store et l'App Store. 

Toujours dominé par Waze, le classement met en lumière le regain d'intérêt des utilisateurs pour les services de covoiturage et de déplacements urbains. Entre le 5 et le 12 décembre, BlaBlaCar est ainsi passé du huitième au deuxième rang des applications de mobilité les plus téléchargées en France. Ses concurrents BlaBlaLines et Karos font une entrée remarquée dans le top 10 respectivement en quatrième et neuvième positions.

Le service de navigation Google Maps perd quelques places (6e) et est désormais suivi de près par CityMapper (7e). On retrouve également les applications de la SNCF (3e), Uber (5e) et la RATP. (8e) Le service de réservation d'hébergement Booking (10e) reste dans le top 10, au contraire de Airbnb

Les apps de mobilité les plus téléchargées depuis le début de la grève
Les apps de mobilité les plus téléchargées depuis le début de la grève
Crédit : App Annie

Des pics de fréquentation sont aussi observés sur le Web. Le 10 décembre, la SNCF indiquait à Europe 1 avoir enregistré cinq fois plus de demandes qu'en temps normal sur son site OuiSNCF, soit 4 millions d'itinéraires par jour. Idem pour la RATP dont le trafic était cinq fois plus important qu'avant la grève. 

À lire aussi

La grève n'est pas qu'une aubaine pour ces applications. Plutôt fiables en temps normal, les systèmes de guidage connectés sont incapables de prédire les heures d'arrivée avec précision en ces temps de grève. Les calculateurs d'itinéraire comme Google Maps, City Mapper, Waze ou Mappy sont à la peine car les situations de trafic exceptionnelles bousculent les modèles historiques sur lesquels sont basées leurs prédictions et les données relatives aux perturbations des transports en commun ne sont pas mises à jour en temps réel par leurs sources, comme Île-de-France Mobilités en région parisienne.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/