3 min de lecture Connecté

Galaxy Z Flip, Motorola Razr : les smartphones pliables cherchent leur voie

La deuxième génération de smartphones pliables arrive en France sous la forme de téléphones à clapet. Mais ces appareils visent encore un public élitiste.

Le Samsung Galaxy Z Flip est disponible en France depuis le 14 février 2020
Le Samsung Galaxy Z Flip est disponible en France depuis le 14 février 2020 Crédit : AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Comme dans les années 2000, vous allez bientôt pouvoir raccrocher un appel en refermant votre smartphone d'un claquement satisfaisant teinté de nostalgie. Quinze ans après leur âge d'or, les téléphones à clapet signent en ce début d'année 2020 un retour en grâce remarqué dans une industrie du mobile où les écrans tactiles rectangulaires faisaient jusqu'à présent figure d'indépassable standard. 

Le premier vendeur mondial de smartphones Samsung a lancé vendredi 14 février le Galaxy Z Flip (à partir de 1.509 euros), un smartphone pliable au format carré dont l'écran s'ouvre et se referme à la verticale grâce à un système de charnière breveté. À partir de la mi-mars, il partagera la vedette avec le Motorola Razr (1699 euros), émanation moderne du téléphone à clapet emblématique de la marque américaine au milieu des années 2000.

Ces deux appareils sont les nouveaux fers de lance du marché des smartphones pliables, un secteur émergent qui peine encore à trouver sa vitesse de croisière. L'an dernier, les premiers modèles promettaient d'amorcer une nouvelle ère dans l'industrie à la faveur de leurs écrans flexibles s'ouvrant comme un livre pour proposer le confort d'une tablette dernier cri avec l'encombrement d'un téléphone classique.

Mais le Samsung Galaxy Fold et le Huawei Mate X ont connu un lancement chaotique, contrarié par les problèmes inhérents à la fragilité de leur écran. Vendus plus de 2.200 euros - quasiment le double du prix de l'iPhone le plus cher - sans fonctionnalités de rupture, ils n'ont pas convaincu le public de les préférer aux smartphones ordinaires et ont connu une distribution confidentielle.

Un positionnement plus tendance

À lire aussi
Il est possible de personnaliser son iPhone avec iOS 14 Connecté
Comment personnaliser son iPhone avec les widgets et les icônes sous iOS 14

Avec le Galaxy Z Flip et le Razr, Samsung et Motorola embrassent une nouvelle stratégie. Les deux marques visent une audience plus large que les passionnés de nouvelles technologies. Le Galaxy Z Flip est présenté par Samsung comme "une icône, un smartphone pour les gens qui veulent se démarquer", un téléphone "élégant" et "audacieux" qui fera "tourner les têtes". 

Avec le Razr, Motorola s'offre "un produit iconique et distinctif qui sort des codes habituels de l'industrie". Signe du positionnement défini par la marque sino-américaine (depuis son rachat par Lenovo en 2014), on le retrouve déjà entre les mains de dizaines d'influenceurs sur Instagram

Le Motorola Razr est vendu 1699 euros en France
Le Motorola Razr est vendu 1699 euros en France Crédit : RTL

Fait rare dans l'industrie, les deux appareils ciblent même un public résolument féminin avec leur format de miroir de poche qui se glisse facilement dans un pantalon, une veste ou un sac à main. Quelques semaines avant la présentation du Galaxy Z Flip, un haut dirigeant de Samsung avait d'ailleurs expliqué que son design était clairement influencé par les célèbres boîtes de maquillage Lancôme.

Des produits de luxe

Mais malgré une baisse de prix notable par rapport à la première génération, ces deux smartphones pliables restent des produits de luxe, dont le principal intérêt réside dans leur format hybride. Équipé des meilleurs composants actuels, le Galaxy Z Flip - dont Samsung espère écouler 1,5 million d'unités - laisse entrevoir des usages prometteurs comme la possibilité de bloquer l'écran ouvert à 90 degrés pour regarder une vidéo ou enregistrer un film les mains libres mais toutes les applications ne sont pas encore optimisées. 

De son côté, le Motorola Razr ne propose pas vraiment d'usages dédiés à son design atypique à l'exception des gestes "Moto" qui permettent de lancer l'appareil photo d'un simple mouvement du poignet. Et sa fiche technique renvoie tout bonnement aux smartphones Android de milieu de gamme vendus entre 300 et 400 euros. Pour des produits vendus plus de 1.500 euros, c'est un peu léger. La nostalgie se paie encore le prix fort.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Smartphone Motorola
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants