2 min de lecture Élection présidentielle

Ségolène Royal de nouveau candidate à l'élection présidentielle ?

L'ex-ministre de l'Environnement, candidate malheureuse à l'élection présidentielle de 2007 face à Nicolas Sarkozy, pourrait, "pourquoi pas", prendre le leadership pour défendre l'environnement.

Ségolène Royal, le 12 avril 2017
Ségolène Royal, le 12 avril 2017 Crédit : GABRIEL BOUYS / AFP
signature paul turban
Paul Turban Journaliste

Ambassadrice chargée de la négociation internationale pour les pôles arctique et antarctique, mais sûrement pas retirée de la vie politique. Ségolène Royal, ministre de l'Environnement sous le quinquennat de François Hollande, et candidate socialiste à l'élection présidentielle de 2007, n'a pas renoncé. Interrogée sur la volonté de Nicolas Sarkozy et de François Hollande de revenir à l'Élysée, Ségolène Royal a déclaré : "moi, je n'ai pas été présidente de la République, donc j'ai le droit d'y penser un peu."

Invitée de RMC et BFMTV, l'ex-ministre semble prête à prendre le leadership de la défense de l'environnement, "pourquoi pas". "De toute façon, c'est un combat que je ne lâcherai pas", a-t-elle ajouté, indiquant que ce sont "les sujets sur lesquels je me bats depuis 20 ans, bien avant que le mot 'écologie' n'existe."

L'ex-candidate a rappelé que "Valéry Giscard d'Estaing disait qu'il y avait pensé pendant quinze ans. Pendant quinze ans, il a eu le blues du pouvoir." Mais sur l'élection de 2022, Ségolène Royal a assuré : "ce n'est pas l'échéance." 

Défense des femmes et de la planète, un programme ?

"Il y a un lien très étroit entre les violences faites à la nature et les violences faites aux femmes, selon l'ambassadrice aux pôles. Et quand on voit les images des chefs d'État et de gouvernement, que ce soit le G7, le G20 ou la Conférence de Paris sur le climat, où il n'y avait que 7 dirigeantes sur 190 chefs d'État, il y a un problème."

À lire aussi
"On a mis la France dehors en 1962, mais on n'a pas profité de la liberté avec ce régime qui n'a pas changé depuis. On veut une Algérie nouvelle", a exprimé un jeune homme. algérie
Algérie : manifestation massive contre la présidentielle à 48h de la campagne

"Dans la montée des violences à l'échelle de la planète, je pense c'est la marginalisation des femmes qui fait que les choses sont beaucoup moins harmonieuses qu'elles ne devraient l'être", a conclu l'ex, et peut-être donc future, candidate à l'élection présidentielle.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élection présidentielle Ségolène royal Parti socialiste
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants