2 min de lecture Pas-de-calais

Pas-de-Calais : pourquoi le maire de Hesdin a été révoqué, fait très rare

Le Conseil des ministres a prononcé mercredi la révocation du maire divers droite d'Hesdin (Pas-de-Calais), Stéphane Sieczkowski-Samier, à la suite de ses nombreux déboires judiciaires.

Stéphane Sieczkowski-Samier, maire révoqué d'Hesdin (Pas-de-Calais)
Stéphane Sieczkowski-Samier, maire révoqué d'Hesdin (Pas-de-Calais) Crédit : DENIS CHARLET / AFP
signature paul turban
Paul Turban Journaliste

C'est un fait très rare en France. "Sur proposition du ministre de l'Intérieur, le Conseil des ministres a prononcé la révocation de M. Stéphane Sieczkowski-Samier de ses fonctions de maire de la commune d'Hesdin". La décision a été prise ce mercredi 21 août, lors de la première réunion de rentrée du gouvernement. 

La procédure a été lancée par la préfecture du Pas-de-Calais, "en raison des manquements graves et réitérés aux devoirs qui lui incombaient en tant que maire et ordonnateur de la commune".

Le jeune maire, élu en 2014 à seulement 22 ans, est visé par plusieurs enquêtes. La première porte sur l'acquisition d'armes. Avec l'argent de la mairie, il aurait acquis deux revolvers soft gomm pour une raison inconnue, la police municipale n'étant pas habilitée à les porter.

Une deuxième enquête porte sur des détournements de fonds publics. L'édile est soupçonné d'avoir envoyé en avril 2016 en sous-préfecture une fausse délibération du conseil municipal qui décidait de confier la gestion des logements communaux à l'agence immobilière appartenant à sa mère. Il est mis en examen depuis début 2017 pour "complicité de faux et d'usage de faux en écriture publique" et de "prise illégale d'intérêt"

D'autres dérapages

À lire aussi
CARTE AVION faits divers
Pas-de-Calais : un homme mis en examen et un autre recherché pour meurtre

Stéphane Sieczkowski-Samier n'en était pas à son premier fait d'armes. Le quotidien local Nord Littoral a recensé ses dérapages. Avant d'acheter des armes, en juin 2017, l'édile a été verbalisé pour conduite sans casque sur un quad à bord duquel il se trouvait en compagnie de Miss France, Maëva Coucke

En décembre 2017, il avait de toute façon perdu son permis de conduire pour excès de vitesse de plus de 40km/h, toujours selon Nord Littoral. En mai 2018, il a été déclaré inéligible pour 3 ans, après que le Conseil constitutionnel a invalidé ses comptes de campagne

Ses adjoints lui conseilleront peut-être, pour se défendre lors de ses prochains passages au tribunal, de ne pas citer Adolf Hitler comme il l'avait fait, en 2014, lors d'un vernissage.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pas-de-calais Politique Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7798212645
Pas-de-Calais : pourquoi le maire de Hesdin a été révoqué, fait très rare
Pas-de-Calais : pourquoi le maire de Hesdin a été révoqué, fait très rare
Le Conseil des ministres a prononcé mercredi la révocation du maire divers droite d'Hesdin (Pas-de-Calais), Stéphane Sieczkowski-Samier, à la suite de ses nombreux déboires judiciaires.
https://www.rtl.fr/actu/politique/pas-de-calais-pourquoi-le-maire-de-hesdin-a-ete-revoque-fait-tres-rare-7798212645
2019-08-22 11:33:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/K0pRS7QH-6losaZxumDBRA/330v220-2/online/image/2019/0822/7798212648_stephane-sieczkowski-samier-maire-revoque-d-hesdin-pas-de-calais.jpg