2 min de lecture Grève

Réforme des retraites : pour Luc Farré de l'Unsa, "l'âge pivot est punitif"

INVITÉ RTL - Luc Farré espère pouvoir négocier avec Édouard Philippe la question de l'âge pivot ce vendredi 10 janvier. Pour le secrétaire général de l'Unsa-Fonction publique, "c'est aujourd'hui que cela va se jouer".

3 minutes pour comprendre - 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Réforme des retraites : pour Luc Farré de l'Unsa, "l'âge pivot est punitif" Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi édité par Chloé Richard-Le Bris

"C'est aujourd'hui que cela va se jouer", déclare Luc Farré sur RTL, secrétaire général du syndicat Unsa-Fonction publique. "On estime que l'âge pivot est punitif, on demande son retrait et son remplacement par un cocktail de mesures."

Pour le syndicaliste, au sujet des négociations, "on sait qu'on est dans un processus" législatif qui implique que "l'on transmette au Conseil d'État, à un certain nombre d'instances, le texte qui sera soumis à l'Assemblée." Luc Farré garde espoir, "tant que le texte n'est pas voté, il peut bouger".

L'Unsa estime que "le système de retraite aujourd'hui doit être à l'équilibre". Pour ce syndicat, l'âge pivot "n'est pas la solution" car le fait que quelqu'un "qui a travaillé 42, 43 ans soit obligé de travailler 2 ans de plus de façon obligatoire dès 2022, c'est contre-productif."

Le syndicat reste cependant favorable et comprend l'objectif de l'équilibre pour préserver le système de retraites par répartition. "Chacun doit faire un effort, ça veut dire que les employeurs doivent faire un effort aussi. Les employeurs publics, les employeurs privés doivent cotiser un peu plus."

La cagnotte Jospin : la solution ?

À lire aussi
Des personnes âgées dans un Ehpad, en France (illustration) Ehpad
Coronavirus : une prime de 1.500 euros promise aux salariés des Ehpad Korian

L'élu syndical mentionne également le fonds de réserve pour les retraites de 20 milliards d'euros, mis en place par Lionel Jospin. "Si on y ajoute peut-être tout ce qui concerne la dette sociale de la sécurité sociale, qui va bientôt être totalement remboursée", et au regard de "l'ensemble de ces critères, de ces moyens financiers", pour lui, "chacun doit faire un effort."

Luc Farré espère ainsi une "volonté politique" de la part du gouvernement. "Nous pensons qu'il y a une sortie possible autour de cette question d'âge pivot et d'équilibre. L'équilibre est important, mais ce ne sont pas toujours les salariés qui doivent faire cet effort."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Grève Réforme des retraites Syndicats
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants