2 min de lecture Présidentielle 2022

Présidentielle 2022 : qui peut concurrencer Jean-Luc Mélenchon à gauche ?

ÉDITO - Jean-Luc Mélenchon a proposé dimanche 8 novembre de se présenter à la présidentielle de 2022. Une annonce précoce pour tenter de court-circuiter la concurrence à venir à gauche.

OlivierBost_245x300 L'Edito Politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Quelle concurrence craint donc Mélenchon à gauche? Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
L'Edito Politique - Olivier Bost
Olivier Bost
édité par Ryad Ouslimani

Qui peut concurrencer Jean-Luc Mélenchon à gauche ? C’est la question ce lundi matin 9 novembre. Jean-Luc Mélenchon a justifié dimanche soir sa candidature sur TF1. Il y va dès maintenant parce qu’il a bien vu que tous les partis à gauche étaient bien décidés à présenter un candidat. C’est donc une course de vitesse, avant d’être une course aux voix.

C'est une façon d’éviter que la concurrence ne s’installe. Il est candidat avant tout le monde à gauche, puisque tout le monde à gauche a décidé d’avoir son candidat. Jean-Luc Mélenchon ne propose pas l’union, il veut être en position de l’imposer.

Néanmoins, ça ne vous semble pas si évident. Parce qu’on ne se refait pas, et que la concurrence à gauche sera bel et bien au rendez-vous. Pour l’instant les candidatures sont en gestation mais elles sont déjà suffisamment sérieuses pour que Jean-Luc Mélenchon les devance.

Montebourg ratisserait large

Pour n’en citer que trois : les écolos avec Yannick Jadot notamment, Anne Hidalgo pour les socialistes, et un nouvel outsider Arnaud Montebourg. Chacun, à sa façon, peut aller grignoter une part de l’électorat de Jean-Luc Mélenchon, l’empêcher de réitérer son exploit de 2017 et ses 7 millions de voix.

À lire aussi
élections
Présidentielle 2022 : tout le monde veut faire comme Macron en 2017

Les socialistes, égarés à l’époque, pourraient très bien se retrouver dans une candidature d’Anne Hidalgo. Les déçus d’Emmanuel Macron et les "écolos des villes" pourraient très bien porter leurs espoirs sur Yannick Jadot, bien plus centriste et mesuré que la France insoumise. Et enfin, et c’est peut-être la dernière nouveauté, Arnaud Montebourg lui peut séduire plus largement.

Et c’est potentiellement un concurrent sérieux. Certes, il n’a ni appareil ni soutien - en tout cas ils sont très peu nombreux- mais Arnaud Montebourg peut effectivement ratisser large. Les paroles de l’ancien ministre de l’Économie ne laissent pas indifférents les souverainistes que l’on trouve dans plusieurs familles politiques.

La course pour être le premier opposant à Macron

Son discours sur le Made in France résonne chez les protectionnistes, qui sont aussi éparpillés. Et enfin, pour ceux que l’avenir de la planète inquiète, Arnaud Montebourg (qui n’était pas franchement écolo) s’est rattrapé avec son miel, ses amandes, et ses glaces bio. Parfois quand vous écoutez Arnaud Montebourg, ses propos ne sont pas si éloignés de ceux de Jean-Luc Mélenchon.

Voilà autant de raison pour le leader de la France Insoumise de ne pas perdre de temps. De ne laisser personne s’installer dans son jardin. La place de premier opposant à Emmanuel Macron risque d’être très disputée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2022 Arnaud Montebourg Jean-Luc Mélenchon
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants