2 min de lecture Rassemblement National

Présidentielle 2022 : "L'espoir de Le Pen repose sur l’anti-macronisme" dit Olivier Bost

ÉDITO - Malgré une cote de popularité en baisse, la présidente du Rassemblement national a annoncé sa candidature à l'élection présidentielle plus de deux ans avant son échéance. Une manière pour elle de la préparer au mieux contre la majorité présidentielle.

L'Edito Politique - Olivier Bost L'Edito politique Olivier Bost iTunes RSS
>
"L'espoir de Le Pen repose sur l'anti-macronisme" dit Olivier Bost Crédit Image : Bertrand GUAY / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Edito Politique - Olivier Bost
Olivier Bost
édité par Quentin Marchal

Après un passage au salon international de l’agriculture, Marine Le Pen dévoile un livre blanc sur la sécurité ce mercredi 26 février. Des livres blancs, la présidente du Rassemblement national (RN) en dévoilera d’autres pour alimenter son programme en vue de l'élection présidentielle de 2022.

Une façon pour elle d’occuper le temps car l'optique de 2022 est un si long chemin et qu'il reste encore 25 mois avant le premier tour. Une période durant laquelle Marine Le Pen ne manquera pas de répéter à l’envie cette incantation du dimanche 23 février au Grand Jury RTL : "J’ai de grandes chances d’être présidente de la République".

Il faut s’arrêter un instant sur cette phrase qui en dit long sur la stratégie de la députée du Pas-de-Calais. Cela relève d’une forme de méthode Coué qui consiste à répéter et répéter encore qu’elle va être élue présidente de la République ou qu’elle peut l’être. L’idée que son heure serait venue est pour elle une façon de crédibiliser sa candidature.

Une cote de popularité en chute libre

La présidente du Rassemblement national croit en sa chance car "les gens en ont soupé de la situation", dit-elle. Le vrai carburant, tout l’espoir de Marine Le Pen, repose sur l’anti-macronisme. Si cette stratégie, que d’autres pourraient lui siphonner sans aucun souci, peut s'avérer payante, la vie politique de ces dernières années nous a également montré que l’opinion des Français pouvait très vite changer et qu'un contestataire pouvait facilement en remplacer un autre.

À lire aussi
Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national (RN). Rassemblement National
Coronavirus : Marine Le Pen "joue sur le complotisme", dit Olivier Bost

Actuellement, Marine Le Pen est seule sur la route et c’est d’ailleurs pour prendre un peu d’avance et espérer y rester le plus longtemps qu’elle s’est déclarée si tôt, à la mi-janvier, soit plus de 2 ans avant l’échéance, candidate. La présidente du Rassemblement National veut installer l'idée qu'elle a un boulevard devant elle.

La réalité est tout autre comme l'atteste certains sondages et pas seulement ceux sur le second tour de la présidentielle. Sa cote de confiance chez les Français a dégringolé et est tombée, chez Harris Interactive, à 16%, soit 5 points de moins qu'il y a un mois. Par ailleurs, 8 Français sur 10 ne veulent pas retrouver un duel Macron/Le Pen au second tour de l'élection présidentielle. Ce qui laisse un espace considérable pour que cela profite à un autre candidat.

Un manque de cadres autour d'elle

D’autre part, si le plafond de verre n’existe pas, Marine Le Pen continue d’inquiéter une majorité de Français. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle veut abandonner la présidence du Rassemblement National dans quelques mois, avant la fin de l’année. Marine Le Pen veut être la candidate des Français et non la candidate d’un parti.

C’est une formule que l’on a déjà entendu dans une élection présidentielle et si on regarde la situation objectivement, Marine Le Pen est à la tête d’un parti ruiné, criblé par des affaires et à l’image toujours peu rassurante. Malgré des années de dédiabolisation et un changement de nom, le Front national n’a pas réussi à se rendre fréquentable pour encore beaucoup de Français.

D’ailleurs, même la principale intéressée le dit, le parti ne l’a pas aidée en 2017, qui l’aidera en 2022 ? C'est ce qui amène à la dernière fragilité de Marine Le Pen, qui n’est pas encore assez crédible pour attirer des talents autour d’elle. Il n’y a pas beaucoup de cadres ou de personnalités au RN, ce qui est forcément prédicable dans sa candidature.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Rassemblement National Présidentielle 2022 Marine Le Pen
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants