1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : Édouard Philippe, pièce maîtresse de la stratégie d'Emmanuel Macron
3 min de lecture

Présidentielle 2022 : Édouard Philippe, pièce maîtresse de la stratégie d'Emmanuel Macron

DÉCRYPTAGE - L'ancien Premier ministre lance depuis le Havre son parti. Une décision importante venant de celui qui n'a jamais été encarté chez La République En Marche.

Édouard Philippe à Deauville, le 3 septembre 2021
Édouard Philippe à Deauville, le 3 septembre 2021
Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Marie-Pierre Haddad

Un parti pour deux ambitions. Édouard Philippe est de retour sur le devant de la scène politique avec la création de son parti, ce samedi 9 octobre. Depuis juillet 2020, l'ancien Premier ministre est retourné à la mairie du Havre. En parallèle, il cultive la technique de la carte postale. 

Une stratégie très connue du monde politique qui vise à alterner des périodes de diètes médiatiques avec des interventions sur le terrain saupoudrées de petites phrases. C'est dans cette optique que le maire du Havre a publié un livre, co-écrit avec Gilles Boyer, Impressions et lignes claires. Dans la foulée s'en est suivie une campagne de promotion et aussi des interviews accordées dans les médias sur des thématiques très précises : les retraites et la dette

Édouard Philippe a décidé de franchir une nouvelle étape et d'accélérer. C'est pourquoi il lance son parti. Une façon de faire d'une pierre, deux coups : il constitue un socle électoral pour Macron et construit une storytelling pour 2027.

Siphonner la droite modérée

Objectifs : présidentielle et législatives 2022. Les intentions derrière la création du parti d'Édouard Philippe ne sont pas cachées. L'ancien Premier ministre a pour mission d'attirer dans ses rangs la droite modérée. L'élection d'Emmanuel Macron en 2017 avait déjà entrainé un appel d'air. Le but est donc de terminer le travail. 

À écouter aussi

Avec les élus, Emmanuel Macron et Édouard Philippe espèrent attirer les électeurs de droite donc qui ne voteront pas pour le président de la République - s'il décide de se présenter à un nouveau mandant. Mais le maire du Havre vise sur le long terme. Selon la newsletter politique de Libération, Chez Pol,  même si le parti est lancé ce samedi, Édouard Philippe compte commencer le recrutement de ses troupes en "décembre ou janvier". 

L'ancien chef du gouvernement assure qu'il ne se présentera pas contre Emmanuel Macron. Mi-septembre, Édouard Philippe assurait : "Pour l'élection présidentielle de 2022, je soutiendrai le président de la République". Des mots "clairs" qui enlèvent tous "soupçons", selon un proche du maire du Havre.

Soutien de Macron tout en restant électron libre

Les macronistes de la première heure sont présents à ses côtés au Havre. Parmi eux Christophe Castaner. L'ancien délégué général de LaREM a cependant pris le soin de rappeler que son parti est "le noyau historique de ce que nous avons construit". 

Depuis plusieurs mois, Édouard Philippe dessine et affine sa ligne politique. Pour lui, la réforme des retraites serait "la première" à faire afin de réduire la dette de la France. Il plaide aussi pour repousser l'âge de départ "à 65, 66 ou 67 ans"

Sur le plan plus personnel, le maire du Havre avait fait tomber le masque en avril dernier. Invité de France 2 le 4 avril, il déclarait être "d'une loyauté absolue à l'égard du président de la République" parce que "cela correspond à ce que je suis". "Mais il se trouve que je suis aussi d'une très grande liberté de ton et de pensée. Je veux me servir de cette liberté pour essayer de faire vivre un débat que je crois indispensable à mon pays", a-t-il ajouté semant le doute sur ses intentions. Autrement dit, voici la stratégie "et en même temps" revisitée par Édouard Philippe.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/