1 min de lecture Europe

Passeport vaccinal : Éric Brunet "ne comprend pas" l'opposition de la classe politique

ÉDITO - La création d'un passeport vaccinal pour voyager à l'ère de la Covid-19 est indispensable et il faudrait même mettre en place un certificat pour accéder à certains lieux publics et certaines activités.

Eric Brunet La semaine politique d'Eric Brunet Eric Brunet iTunes RSS
>
Passeport vaccinal : Éric Brunet "ne comprend pas" l'opposition de la classe politique Crédit Image : DAMIEN MEYER / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
Eric Brunet édité par Gaétan Trillat

Les chefs d'États et de gouvernements européens se sont réunis cette semaine pour discuter de l'instauration d'un passeport vaccinal. Tout le monde est d'accord, sauf la France qui est contre. Le gouvernement de Jean Castex reste dans une position d’attente et juge le débat prématuré.

Comme d’habitude, la France va arriver après les autres : la Grèce, le Danemark et la Pologne ont déjà créé leur propre certificat sanitaire et Israël, qui est le pays le plus avancé en matière de vaccination, met également au point son passeport vert qui donnerait l’accès aux restaurants et à tous les lieux publics.

Mais comme toujours, les politiques français se murent dans leurs certitudes, Marine Le Pen s’est dite "extrêmement contre", Bruno Retailleau juge la mesure "absolument ridicule", même la ministre de la Culture Roselyne Bachelot trouve l’idée "choquante". Quant à François Bayrou, c’est l’un des seuls à défendre cette idée et il est très critiqué pour cela.

J’avoue ne pas du tout comprendre cette ritournelle anti-passeport vaccinal. Pour se rendre dans un certain nombre de pays d’Afrique, d’Asie ou d’Amérique latine, il est déjà exigé un certificat de vaccination contre la fièvre jaune, par exemple. Il est même obligatoire pour se rendre en Guyane, un département français ! Moi, j’irais encore plus loin : il ne faut pas seulement un passeport vaccinal pour voyager mais un certificat qui permettait d’accéder à certains lieux publics et réaliser certaines activités.

À lire aussi
coronavirus
Coronavirus en France : comment Macron s'est affranchi des scientifiques

Après tout, pour être inscrit à l’école, les enfants doivent être vaccinés contre le tétanos, la diphtérie ou la polio. D'ailleurs, les Français soutiennent largement le passeport vaccinal. Selon un sondage publié cette semaine, 62% des sondés y sont favorables. Cette fois-ci, les Gaulois réfractaires, ce ne sont pas les Français mais eux, les politiques !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Europe Vaccin Politique
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants