1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Nous ne faisons plus assez d’enfants : Bayrou a ses idées pour que ça change
2 min de lecture

Nous ne faisons plus assez d’enfants : Bayrou a ses idées pour que ça change

ÉDITO - François Bayrou plaide pour un "pacte national pour la démographie" afin de sauver le modèle social français.

Le maire de Pau, François Bayrou, assistant au départ de la 9ème étape de la 107ème édition de la course cycliste du Tour de France.
Le maire de Pau, François Bayrou, assistant au départ de la 9ème étape de la 107ème édition de la course cycliste du Tour de France.
Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Nous ne faisons plus assez d'enfants : Bayrou a ses idées pour que ça change
02:48
Bayrou et la natalité
02:48
Olivier Bost

"L'avenir démographique de la France n’est plus assuré" : c'est le constat que fait François Bayrou, le haut-commissaire au Plan. D'après lui, c'est tout notre modèle qui est menacé. La question de la natalité est un objet politique un peu à part. Il est très marqué politiquement. Il touche aussi à l’intime, aux parcours de vie, à la religion, à l’immigration et à une certaine fierté nationale. 

Autant dire que c’est le meilleur moyen pour déchainer des passions qui n’ont pas besoin de ça. Et comment s'en sort François Bayrou ? Pour dépassionner le débat, il part d’un constat très simple : la natalité est indispensable pour tout notre système social. Moins vous avez de naissances, moins vous aurez à l’avenir de gens qui travaillent et moins vous pourrez payer les retraites puisqu’en France, les prestations sociales sont financées par ceux qui travaillent.

Donc avec une baisse de la natalité constante depuis une dizaine d’année, et moins de deux enfants par Française en moyenne à présent, c'est notre modèle qui est en péril. 

Des réponses insuffisantes

La première explication de François Bayrou est - pour le coup - très politique. C'est la faute à la baisse des prestations familiales décidée lors du précédent quinquennat pour faire des économies dans le budget de l'État et qui n’ont pas été retouchées depuis. 

À lire aussi

Cela dit, François Bayrou reconnait qu’il ne s’agit pas de la seule raison. L'instabilité personnelle et professionnelle font que le premier enfant est de plus en plus tardif, après l’âge de 30 ans en moyenne. Et plus il est tardif, moins vous avez d’enfant

Les réponses des gouvernements successifs ont été insuffisantes. Même avec l’extension du congé parental, même avec les promesses de places en crèches, le cumul vie de famille - vie professionnelle reste un défi. À cela, il faut aussi ajouter un contexte de crise aux conséquences encore incertaines. Moins vous avez confiance en l’avenir, moins vous faites d’enfant. 

Une immigration dans des proportions raisonnables et acceptables

Quel est le but de tous ces constats de François Bayrou ? Dire qu’il faut une politique familiale ambitieuse et lisible, et qu’il faudra aussi accueillir des personnes d’autres pays, accepter une immigration dans des proportions raisonnables et acceptables. Voilà de quoi se distinguer de la tendance actuelle... Et de Marine Le Pen.

La candidate du Rassemblement national a proposé il y a quelques semaines sur RTL 100.000 euros à tous les jeunes couples. Un prêt dont les échéances seraient repoussées à chaque enfant et complétement annulé au 3ème enfant. Elle n'a pas chiffré son idée, des centaines de milliards. Mais la crédibilité du programme économique de Marine le Pen, c'est un autre sujet.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/