1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : la crédibilité, dernier plafond de verre de Marine Le Pen ?
2 min de lecture

Présidentielle 2022 : la crédibilité, dernier plafond de verre de Marine Le Pen ?

ÉDITO - Quel est le dernier de plafond de verre de Marine Le Pen ? La crédibilité, si la crédibilité est un critère de vote, ce qui n'est pas sûr.

Marine Le Pen le 1er mai 2021 à Paris.
Marine Le Pen le 1er mai 2021 à Paris.
Crédit : Bertrand GUAY / AFP
Présidentielle 2022 : la crédibilité, dernier plafond de verre de Marine Le Pen ?
02:42
Marine le Pen: le plafond de la crédibilité
02:42
L'Edito Politique - Olivier Bost
Olivier Bost
Journaliste

Quel est le dernier de plafond de verre de Marine Le Pen ? La crédibilité, si la crédibilité est un critère de vote, ce qui n'est pas sûr. Elle a encore du chemin à parcourir et en la matière, il est intéressant de se plonger ce matin dans les études d'opinion. Le regard des Français sur Marine Le Pen évolue. 

Il y a, pour la candidature Rassemblement national, des éléments encourageants, mais aussi de réelles limites, c'est ce que je vous propose de décrypter ce matin pour les régionales le mois prochain et la présidentielle en 2022. Qu'est-ce qui peut donc nourrir l'optimisme de Marine Le Pen ? Alors, le Rassemblement national fait moins peur. Il semble acquis aujourd'hui, chez la plupart de ses adversaires, qu'il n'est plus utile ou efficace de l'attaquer, de la condamner sur le terrain moral. C'est le résultat de l'œuvre de dédiabolisation menée par Marine Le Pen

Aujourd'hui, il n'y a plus qu'un Français sur deux, selon une étude de l'Institut Kantar pour le journal Le Monde, qui considère que le Front National, représente un danger pour la démocratie. De la fin des années 80 jusqu'au début des années 2000, ils étaient plus de 7 sur 10. L'évolution la plus intéressante, elle est chez les électeurs potentiels. 42% des Français considèrent aujourd'hui que le Rassemblement national ne représente pas un danger. C'est 6 points de plus qu'en 2017, l'espace s'est élargi.

La peur, c'est une chose, mais les idées sont là

La peur, c'est une chose, mais les idées sont là. Marine Le Pen a coutume de dire que chacune de ses idées sont approuvées par 80% des Français que le quinquennat, la gouvernance d'Emmanuel Macron et avant l'alternance droite gauche ont validés un par un ses constats et ses solutions. Mais ce n'est pas aussi simple. Ses thématiques sont dans l'air du temps : la sécurité, l'autorité, l'immigration, le protectionnisme. C'est indéniable, en revanche, les solutions ne sont pas plébiscitées, comme le prétend Marine Le Pen. Moins d'un Français sur trois se dit d'accord avec les idées du rassemblement national. Six sur dix sont contre. Et ce sont aussi six Français sur dix, la même proportion qui n'envisagent pas de voter pour le FN. Un chiffre qui ne bouge quasiment pas depuis des années.  

Existe-il encore un plafond de verre pour Marine Le Pen ?

À lire aussi

Un plafond de verre non, mais il existe un plafond de crédibilité qu'elle n'a pas encore cassé. Un tiers des Français à peine, toujours selon Kantar, estime que le RN peut gouverner ou participer à un gouvernement. C'est peu et cela montre que ce vote, s'il est solide, reste protestataire. Finalement, le dernier obstacle pour accéder au pouvoir est peut-être Marine Le Pen elle-même. La limite, c'est elle, son nom, son image. Marine Le Pen n'a pas apporté la preuve qu'elle pouvait élargir son spectre politique. C'est toujours elle contre tous les autres.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/