2 min de lecture Santé

"Macron dévoile sa vision de la France et quasiment le programme de sa campagne", dit Bost

ÉDITO - Vendredi 30 avril, le chef de l'État exposera son plan de déconfinement progressif. Une reprise de la vie prudente et lente afin de ne plus subir de "stop and go".

OlivierBost_245x300 L'Edito Politique Olivier Bost iTunes RSS
>
"Macron dévoile sa vision de la France et quasiment le programme de sa campagne", dit Bost Crédit Image : Yoan VALAT / POOL / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
L'Edito Politique - Olivier Bost
Olivier Bost
édité par Ryad Ouslimani

Emmanuel Macron nous éclaire pour les semaines et pour les années qui viennent. Curieux télescopage et curieux moment. Le chef de l'État publie ce jeudi 29 avril dans l’Opinion une tribune pour le numéro 2.000 du quotidien. Emmanuel Macron imagine la Une de ce journal en 2025, pour son numéro 3.000, ce qui revient à lui demander sa vision de la France et quasiment le programme de sa prochaine campagne présidentielle. 

Voici quelques indices : "Ne cédons rien de l’ambition de transformation", clame-t-il en faisant explicitement référence à sa victoire de 2017. "Notre Nation peut prendre toute sa part à l’invention du monde qui vient", ajoute-t-il. Une jeunesse épanouie, qui a tourné la page de la pandémie, plus d’écologie et plus de numérique, et des usines à l’avant-garde du progrès. 

Le chef de l’État nous annonce aussi la prise en charge de la dépendance des plus âgés. des retraites plus justes et pérennisées. Une France unie et apaisée dans une Europe puissance. Vous prenez ce qui a été fait et ce qui reste à faire, et vous avez, à quelques détails près, le programme du futur candidat Macron. Même s'il faudra encore préciser un peu les choses.

Recherche d'un équilibre instable

C’est comme pour les jours et les semaines qui viennent, ça manque un peu de précision. Il faudra attendre vendredi matin et cette interview dans la presse régionale pour en savoir plus. Depuis quelques jours, nous avons eu des indices au compte-goutte. Des confidences sur la fin des 10 km, d’autres sur l'heure du couvre-feu dans des réponses à des enfants lundi, et d’autres hypothèses encore avec des maires en visioconférences mardi. 

À lire aussi
Coronavirus France
Coronavirus : quelles solutions pour AstraZeneca, le vaccin mal-aimé ?

Même le Premier ministre Jean Castex en apprend en cours de route. Les tiraillements sont de retour entre ceux qui veulent rouvrir et ceux qui veulent garder fermé. Ce qu’il faut retenir, c’est que ce déconfinement est beaucoup plus délicat et qu’il tient en 2 mots : "tout doucement".  C’est en fait la recherche d’un équilibre instable. Il faut à la fois répondre à la lassitude et à l’épuisement, provoqués par cinq mois de contraintes non-stop.

Il faut répondre aux conséquences économiques et sociales, il faut faire avec un niveau d’épidémie toujours très haut. C’est ce qui explique, en partie, l’instabilité de cette phase de sortie. Les nouveaux variants menacent potentiellement notre été et la première vague de vaccination est encore insuffisante pour ralentir l’épidémie. 

Néanmoins, il n’y a jamais eu une seule intervention d’Emmanuel Macron sans espoir. C’est même obligatoire dans une intervention présidentielle. "Je suis un optimiste de la volonté", dit le chef de l’état dans l’Opinion. Ça vaut pour demain et les semaines qui viennent, et ça vaudra pour la suite.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Virus Risque sanitaire
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants