1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Les infos de 18h - L'affaire Quatennens enflamme l'Assemblée nationale
2 min de lecture

Les infos de 18h - L'affaire Quatennens enflamme l'Assemblée nationale

Incident de séance à l'Assemblée nationale ce mardi 4 octobre. La présidente du groupe Renaissance Aurore Bergé a tenu à évoquer l'affaire Quatennens, suscitant l'indignation des députés Insoumis.

Le groupe LFI à l'Assemblée nationale pointé du doigt
Le groupe LFI à l'Assemblée nationale pointé du doigt
Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Le journal RTL de 18h du 04 octobre 2022
00:14:12
Le journal RTL de 18h du 04 octobre 2022
00:14:12
Marie Moley - édité par Joanna Wadel

C'était le nom à ne surtout pas prononcer pour les Insoumis ce mardi 4 octobre. Adrien Quatennens et ses démêlés judiciaires pour des faits de violences conjugales se sont invités au cœur des débats parlementaires ce mardi. Le parti présidentiel a mis le feu aux poudres, enchaînant les références appuyées au député du Nord, ciblé par une plainte de son épouse déposée le 26 septembre. 

Le coordinateur de La France Insoumise s'est mis en retrait de la vie du mouvement le 13 septembre, après avoir reconnu des violences - dont une gifle - commises sur sa femme. Pour cette rentrée, Aurore Bergé, patronne des députés Renaissance dans l'Hémicycle, a donc décidé de frapper la gauche sur ce point sensible : "Moi je le dis aux femmes, dès que vous recevez une gifle, allez porter plainte", a-t-elle d'abord lancé. 

Les termes "violence conjugale" et "gifle" ont ensuite résonné dans l'Assemblée, suscitant l'indignation des députés LFI. "Je suis navrée que vous vous reconnaissiez si bien dans les propos que j'ai exprimés", a renchéri Aurore Bergé. Jubilation dans le Palais Bourbon, où les députés RN ont applaudi au comble du plaisir, tandis que les protestations des Insoumis couvraient la voix de la Première ministre. 

Résultat, un incident de séance : la présidente de l'Assemblée Yaël Braun-Pivet a dû sévir. Cette dernière a fini par prononcer un "rappel à l'ordre avec inscription au procès verbal". De leur côté, les élus LFI ont déserté les bancs de l'hémicycle, fustigeant cette décision. Clémentine Autain a tenu à dénoncer "une mise en cause [...] éhontée" de leur "famille politique". 

À écouter également dans ce journal

À lire aussi

Justice - Après son renvoi en procès, Éric Dupond-Moretti riposte. En attendant une décision de la cour de cassation, le garde des Sceaux a assuré ce mardi matin qu'il resterait bien en poste et qu'il exclut de démissionner.

Covid-19 - La présidente du nouveau conseil scientifique l'a confirmé ce mardi 4 octobre. Le retour du masque obligatoire est bien à l'étude, alors que les contaminations au Covid repartent à la hausse. 

Liquidation de Camaïeu - Les salariés de la marque résistent. Une trentaine d'entre eux se sont rendus au siège de l'entreprise ce mardi, à Roubaix, dans le but d'obtenir des indemnités de licenciement conséquentes.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.