1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. INVITÉE RTL - Aurore Bergé "ne met pas de signe égal" entre les affaires Abad et Zacharopoulou
1 min de lecture

INVITÉE RTL - Aurore Bergé "ne met pas de signe égal" entre les affaires Abad et Zacharopoulou

Invitée du Grand Jury RTL, LCI, Le Figaro, la présidente du groupe Renaissance à l'Assemblée nationale estime que les affaires visant Damien Abad et Chrysoula Zacharopoulou ne sont pas à mettre sur un pied d'égalité.

Aurore Bergé invitée du Grand Jury RTL LCI Le Figaro le 03/07/2022
Aurore Bergé invitée du Grand Jury RTL LCI Le Figaro le 03/07/2022
Crédit : Julien Theuil /Agence 1827 /RTL
Le Grand Jury du 03 juillet 2022
00:54:25
Le Grand Jury du 03 juillet 2022
00:54:25
Thibault Nadal

Ce sont deux affaires qui empoisonnent le début de quinquennat de la majorité. Le ministre des Solidarités, Damien Abad, est visé par une enquête du parquet de Paris pour "tentative de viol" à la suite du dépôt de plainte d'une ancienne élue centriste, tandis que la secrétaire d'État Chrysoula Zacharopoulou est visée par trois plaintes, dont deux pour viol.

À quelques heures du remaniement ministériel, la question se pose de savoir s'ils doivent quitter ou non leur poste au gouvernement. Et pour la présidente du groupe Renaissance à l'Assemblée nationale, Aurore Bergé, les deux affaires ne sont pas à mettre sur un pied d'égalité. "Moi, je ne fais pas absolument pas de signe égal entre les deux affaires. On dérive profondément si on considère qu'un gynécologue qui aurait éventuellement eu des gestes brusques deviendrait un gynécologue maltraitant et pourrait être mis en cause pour viol", estime-t-elle au sujet de Chrysoula Zacharopoulou dans le Grand Jury sur RTL, LCI, Le Figaro, avant de lui affirmer de "tout son soutien". 

Dans le cas de Damien Abad, la situation est bien différente, puisque Aurore Bergé n'a pas souhaité lui apporter officiellement son soutien et assure que "la Première ministre prendra la bonne décision dans les heures qui viennent".  

La députée des Yvelines estime toutefois "qu'à partir du moment où vous avez une enquête qui est ouverte, vous avez souvent des gens qui sont ensuite empêchés d'exercer leur fonction". Une phrase qui confirme à demi-mot que l'ancien patron des LR à l'Assemblée nationale n'a plus sa place au gouvernement. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.