1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Les infos de 18h - Interview de Macron : les candidats dénoncent un temps de parole inégal
2 min de lecture

Les infos de 18h - Interview de Macron : les candidats dénoncent un temps de parole inégal

Emmanuel Macron a accordé un entretien à TF1, qui sera diffusé mercredi soir. Une interview dénoncée par l'opposition, qui réclame un temps de parole égal entre les candidats.

Emmanuel Macron le 9 décembre 2021
Emmanuel Macron le 9 décembre 2021
Crédit : LUDOVIC MARIN / POOL / AFP
Les infos de 18h - Interview de Macron : les candidats dénoncent un temps de parole inégal
00:16:06
Le journal RTL de 18h du 13 décembre 2021
00:16:06
William Galibert - édité par Thibault Nadal

À peine annoncée, elle suscite déjà une levée de bouclier. Mercredi soir, à 21h, TF1 et LCI diffuseront une interview d'Emmanuel Macron. Ce sera moins d'une semaine après la conférence de presse de deux heures sur la présidence française de l'union européenne. 

Et dans les rangs des adversaires du chef de l'État, l'annonce a fait bondir l'opposition qui veut donc se tourner vers le CSA. Sauf que le temps de parole d'Emmanuel Macron est déjà en partie décompté. 

Valérie Pécresse, la candidate LR trouve qu'en ce moment "on voit un petit peu trop la tête d'Emmanuel Macron dans le poste". Au micro de RTL, elle dénonce un mélange des genres préoccupant. "On ne peut pas avoir un président candidat qui se fait ouvrir les chaînes de télévision à la demande et qui pendant des heures fait sa campagne alors même que ses adversaires eux doivent se contenter de cinq minutes de duplex pour lui répondre."

"Un stratagème malhonnête, une vieille ficelle politicarde", enchaine le Rassemblement national. Chez les insoumis, on pense la même chose, mais on le dit un tout petit plus calmement. "Tout le monde peut comprendre que ce n'est pas loyal d'un point de vue démocratique si les différents candidats ne sont pas traités à égalité", estime Manuel Bompard, le chef de la campagne de Jean-Luc Mélenchon.

À écouter aussi

Ces derniers mois, ils sont nombreux les adversaires du président à avoir saisi le CSA. Aujourd'hui, c'est autour de Valérie Pécresse d'adresser une plainte au Conseil supérieur de l'audiovisuel

Quand le président s'exprime, son temps de parole entre dans la colonne "exécutif", mais il y a des subtilités. Si Emmanuel Macron parle de "sanitaire ou "d'international", on considère qu'il est dans sa fonction et donc le chronomètre n'est pas enclenché. Par contre, il l'est si on lui parle de la réforme des retraites par exemple. C'est ce mélange qui embête l'opposition. Cela devrait durer encore quelque temps, car Emmanuel Macron ne devrait pas officialiser sa candidature mercredi soir.

À écouter également dans ce journal

Faits-divers - "Yannick Agnel a reconnu matériellement les faits", a annoncé ce lundi la procureure de Mulhouse. L'ex-nageur a donc reconnu avoir eu des relations sexuelles avec une mineure de 13 ans en 2016. Pour lui, ces rapports étaient "consentis". 
SNCF - Un préavis de grève a été déposé par trois syndicats en raison de la rémunération insuffisante des cheminots. Cela concernera le week-end du 17 au 19 décembre sur l'axe sud-est du pays.

Football - Le PSG affrontera le Real Madrid et Lille jouera contre Chelsea en huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Un tirage effectué deux fois après des bugs et des erreurs de l'UEFA.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/