1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. ÉDITO - Présidentielle 2022 : Pécresse, la macronie tire tous azimuts
2 min de lecture

ÉDITO - Présidentielle 2022 : Pécresse, la macronie tire tous azimuts

Les proches d'Emmanuel Macron se sont réveillés ce week-end et ont décidé de s'attaquer à Valérie Pécresse avec des tonalités très différentes.

Valérie Pécresse
Valérie Pécresse
Crédit : Georges Gonon-Guillermas / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Pécresse, la macronie tire tous azimuts
00:03:02
L'Edito Politique Olivier Bost
Olivier Bost - édité par William Vuillez

Si vous démultipliez les tirs, vous avez plus de chance de toucher votre cible. C’est ce qu’a dû se dire la macronie ce week-end. Les proches du Président sortant ont décidé de répliquer à des week-ends politiques qui s’animent sans eux. Et dimanche c’était avec une cible en particulier : Valérie Pécresse.

François Bayrou, Gérald Darmanin, Christophe Castaner ont sorti l’artillerie pour réagir à la percée de la candidate choisie par Les Républicains. Pour le coup cela ne ressemblait pas à une charge très coordonnée, chacun a choisi son angle d’attaque. Gérald Darmanin, ancien Les Républicains, vise la Versaillaise : "Valérie Pécresse est une bonne candidate pour Versailles pas pour Tourcoing", a-t-il dit dimanche au Grand Jury RTL

Le dernier qui a utilisé cet argument n’a pas gagné l’élection, c’était son concurrent socialiste aux régionales en 2015 Claude Bartolone. Christophe Castaner dans le JDD s’est attaqué à une Valérie Pécresse sous l’influence de ses amis comme Éric Ciotti, accusé de se confondre avec l’extrême droite. À l’inverse, François Bayrou sur BFM a fait remarquer que Valérie Pécresse n’avait pas été toujours très éloignée d’Emmanuel Macron. Allez comprendre...

Pourquoi de telles attaques ?

Trois ténors de la majorité, trois tonalités très différentes, c’est à se demander si la majorité sait comment attaquer Valérie Pécresse. C’est étonnant parce qu’un responsable de la majorité a expliqué la semaine dernière tout ce qu’il ne fallait pas faire contre la candidate LR. 

À écouter aussi

Ne surtout pas apparaitre agressifs, parce que c’est une femme et qu’en macronie, tous les postes à responsabilité sont occupés par des hommes. Ne pas l’attaquer sur sa personne, a expliqué ce même responsable avec des formules du genre : "Valérie Pécresse c’est Xavier Bertrand avec une perruque", ou encore "elle aurait pu être Premier ministre de Macron".
Tout ça, ça ne marche pas. 

Ce week-end, ces instructions n’ont visiblement pas été reprises. C’est la preuve que la majorité ne sait pas vraiment comment réagir à l’irruption de Valérie Pécresse dans la présidentielle. Il y a deux raisons à un tel flottement. D’abord, personne n’a la ligne du chef. Les ministres ne savent pas sur quoi Emmanuel Macron va faire campagne. C’est donc plus compliqué de contrer le chemin des autres quand on ne sait pas où on va. 

Ensuite, deuxième raison : faut-il faire de Valérie Pécresse leur adversaire principal ? Donner corps à ce qu’elle a avancé ce week-end : "Ce sera Macron ou nous". La vraie bataille de la présidentielle est là. Le Président sortant et Valérie Pécresse ont un petit bout d’électorat en commun, qu’ils vont âprement se disputer pour figurer au second tour. Il y a de quoi être un peu tendu. Nous allons bientôt entrer dans une période où le moindre faux-pas sera fatal. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/