3 min de lecture Coronavirus France

Les infos de 18h - Coronavirus : ce qu'il faut retenir des annonces de Castex

Couvre-feu élargi à 54 départements, taux d'incidence inquiétant... Jean Castex a dressé aux Français un tableau sanitaire sombre. "La situation est grave", a martelé le Premier ministre lors de son allocution.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 18h - Covid-19 : ce qu'il faut retenir des annonces de Castex Crédit Image : Ludovic MARIN / POOL / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Odile Pouget édité par Marie Gingault

"La situation est grave". Le Premier ministre Jean Castex prépare les Français à affronter des jours difficiles, un mois de novembre éprouvant face à une épidémie de coronavirus qui ne cesse de progresser. Et c'est bien pour tenter d'enrayer les contaminations que l'exécutif durcit encore les mesures en étendant le couvre-feu dès ce week-end, comme l'a annoncé Jean Castex.

"Au total, à compter de vendredi 00h, ce sont 54 départements et un territoire d'Outre-mer, qui seront soumis à la règle du couvre-feu, soit 46 millions de nos concitoyens", a déclaré le Premier ministre avant de préciser que "le couvre-feu s'appliquera de 21 heures à 6 heures sur l'ensemble du territoire des départements concernés et normalement, pour une durée de six semaines".

Ainsi, plus des deux tiers des Français seront donc soumis à ces mesures de couvre-feu dès ce week-end. Et le Premier ministre n'a rien caché d'une situation qui continue de s'aggraver. C'est un tableau sanitaire assez sombre qu'a dressé Jean Castex :  un taux d'incidence à 251 cas positifs pour 100.000 habitants sur tout le pays, c'est 40% de plus en une semaine.

Chaque heure, 1.000 nouveaux cas sont diagnostiqués et cela concerne toutes les tranches d'âge. Toutefois, c'est chez les plus de 65 ans que la dynamique est la plus forte, les cas positifs chez les plus vulnérables ont triplé en six semaines. Le virus se diffuse quasiment partout, d'où ces 38 nouveaux départements, plus la Polynésie, qui passent sous couvre-feu, auxquels s'ajoutent les départements dans lesquels une métropole était déjà sous couvre-feu depuis une semaine. C'est le cas de la Haute-Garonne par exemple, avec Toulouse. 

Seuls 42 départements échappent au couvre-feu

À lire aussi
Un prototype de vaccin contre la Covid-19 vaccin
Coronavirus : le vaccin sera-t-il prêt "fin décembre-début janvier" ?

Ce couvre-feu s'effectuera donc de 21 heures à 6 heures et entrera en vigueur à 00h dans la nuit de vendredi à samedi, pour six semaines. Des départements du sud du pays, d'Auvergne-Rhône-Alpes, de l'Est ou du Nord. Et parmi ces 38 départements, certains n'ont pas encore dépassé les trois seuils critiques, comme la Lozère ou les Alpes-Maritimes. Des mesures de prévention assumées par le Premier ministre.

Les territoires encore épargnés se font assez rares, en métropole seuls 42 départements échappent encore au couvre-feu. Tous ou presque sont dans l'Ouest du pays : toute la Bretagne (sauf l'Ille-et-Vilaine), l'Aquitaine (hormis les départements pyrénéens) et plusieurs départements du centre, la Corrèze, l'Indre ou la Nièvre. 

Depuis samedi dernier, plus de 32.000 contrôles ont eu lieu, avec plus de 4.700 verbalisations à la clef pour non-respect du couvre-feu. Le Premier ministre a également prévenu que ces mesures pourraient être encore durcies la semaine prochaine si elles n'ont pas les effets escomptés. Un nouveau point sera fait la semaine prochaine par l'exécutif.

À écouter également dans ce journal :

Culture - Le gouvernement poursuit le "quoi qu'il en coûte", notamment pour la Culture, avec 115 millions d'euros d'aide pour le spectacle vivant et les cinémas. 

Assassinat de Samuel Paty - Le grand-père de l'assassin assure que la famille n'avait rien vu de sa radicalisation.

Pologne - La Pologne durcit encore un peu plus sa loi sur l'avortement. Ce dernier ne sera plus autorisé en cas de malformation grave du foetus.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Épidémie Virus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants