3 min de lecture Mort de Chirac

Jacques Chirac : pourquoi nous aimons tant l'ancien président

ÉDITO - La longévité, l'habileté politique incroyable de Jacques Chirac et un peu (beaucoup) de nostalgie... Voici les raisons qui expliquent pour les Français rendent hommage à l'ancien président.

L'Edito Politique - Olivier Bost L'Edito politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Jacques Chirac : pourquoi nous aimons tant l'ancien président Crédit Image : PATRICK KOVARIK / AFP | Crédit Média : RTL | Date : La page de l'émission
L'Edito Politique - Olivier Bost
Olivier Bost
édité par Marie-Pierre Haddad

Au delà de l'émotion légitime : pourquoi Jacques Chirac est-il aujourd’hui aussi populaire ?
Dans le sondage Ifop publié par Le JDD, Jacques Chirac est à égalité avec le général de Gaulle. La question posée aux Français étant : qui a été le meilleur président de la Vème République ? Le général de Gaulle et Jacques Chirac sont à 30%. Jacques Chirac connait une exceptionnelle popularité.

La longévité, l'habileté politique incroyable de Jacques Chirac et un peu (beaucoup) de nostalgie. La longévité d’abord ! Ceux qui ont plus de 40 ans ont entendus parler de Jacques Chirac depuis leur jour de naissance ! L’actuel premier ministre, Édouard Philippe, nous l’a confié vendredi dernier.

Il faudra le trouver le prochain qui sera deux fois premier ministre, trois fois maire de Paris, deux fois président. Avec le non cumul une telle carrière est devenue impossible.

Des revirements idéologiques

Une telle longévité accompagné de nombreux revirements idéologiques. On dirait d’un autre politique qu’il a retourné 20 fois sa veste. De Jacques Chirac, on dira qu’il en a porté plusieurs en même temps. 

À lire aussi
Messe de funérailles de Jacques Chirac en l'église Saint-Sulpice à Paris le 30 septembre 2019 église
Jacques Chirac : les coulisses de la cérémonie d'hommage

Ce Président là a forcément déçu, énervé ou séduit, chacun d’entre-nous mais pas forcément au même moment et pas pour les même motifs. C’était sa grande force. Il a foulé plusieurs fois tout l’échiquier politique. Dans sa jeunesse, il a vendu le journal communiste L’Humanité. Avant de devenir "Facho Chirac" pour ses détracteurs avec "le bruit et l’odeur" pour dénoncer l’immigration. 

Sur le plan économique, le libéral de 1986-1988 est devenu le pourfendeur de la fracture sociale, avant d’abandonner des années plus tard le CPE, le contrat première embauche.

Qu'est-ce que le chiraquisme ?

Le défenseur de l’agriculture intensive est devenu un écolo visionnaire. Le chiraquisme n’est pas seulement un mot qui sonne mal qui écorche l’oreille ça ne se définit pas. Le chiraquisme, c’est de droite et de gauche ou de droite ou de gauche, selon les moments. Jacques Chirac n’a pas épousé une époque, il a tout épousé. Successivement et parfois simultanément.

On a aussi le sentiment que tout simplement le président Chirac entre dans l’Histoire. Si je vous demande, qu’est-ce vous avez retenu de cet ancien Président ? Vous allez me répondre beaucoup plus facilement que pour d’autres présidents de la Vème République, vous allez citer le refus de la guerre en Irak face aux États-Unis, la suppression du service militaire, "La planète brûle et nous regardons ailleurs", la sécurité routière.

Il y a aussi la reconnaissance de la responsabilité de l’état Français dans la déportation des Juifs. Ces actes sont hautement identifiables hautement symboliques pour beaucoup. Dans ce bilan, les affaires, la dissolution ratée, ce n’est pas ce qui revient en premier.

Une forme de nostalgie

Il y a aussi une forme de nostalgie. Ce n’est pas tant une nostalgie de Jacques Chirac que celle d’une époque. Quand la mondialisation était moins rude, quand les politiques disaient aussi, un peu moins que tout allait mal. Quand ils ne disaient pas du matin au soir, que nous devons changer, nous transformer, nous adapter.

Les années Chirac, c’était déjà la crise depuis longtemps mais il restait une part d’insouciance, notre vieux pays en avait vu d’autre. Nous avions un président bon vivant qui nous ressemblait. En fait, elle est peut-être là, la clé de cette véritable tendresse de l’opinion pour Jacques Chirac. À travers l’ancien président, nous sommes nostalgiques du bon vieux temps, des vrais bons vivants.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mort de Chirac Jacques Chirac Vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants