2 min de lecture Jacques Chirac

Mort de Chirac : "Une très grande page de notre vie politique s'est tournée", dit Bost

ÉDITO - Président de la République, l’éternel souci de Jacques Chirac a été de préserver la cohésion du pays, de respecter tout le monde. Aujourd’hui, la société est infiniment plus divisée.

L'Edito Politique - Olivier Bost L'Edito politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Mort de Chirac : "Une très grande page de notre vie politique s'est tournée", dit Bost Crédit Image : MICHAEL SAWYER / POOL / AFP | Crédit Média : Olivier Bost | Date : La page de l'émission
L'Edito Politique - Olivier Bost
Olivier Bost
édité par Léa Stassinet

Jacques Chirac a quitté le pouvoir il y a un peu plus de 12 ans et demi. Ce n’est donc pas très ancien et pourtant, ça semble déjà très loin, presque le siècle dernier. Jeudi 26 septembre, nous avons déjà tourné inconsciemment une très grande page de notre vie politique.

Il faut bien se rendre compte, ce vendredi matin, que Jacques Chirac était le dernier Président qui a fait deux mandats à l'Élysée. Que Jacques Chirac était le dernier Président qui a tenté deux fois d’accéder à l'Élysée avant d’y parvenir. Que c’était le dernier Président qui affichait 40 ans de vie politique.

40 années tumultueuses, faites d’incroyables victoires, de trahisons et d’inconstance politique. Jacques Chirac n’était pas l’homme des grandes réformes, mais l’homme d’un long moment politique. C’était aussi le dernier grand cumulard, à la fois député de la Corrèze, maire de Paris, patron de son parti le RPR et candidat à la présidentielle. C’était bien une autre époque...

Un rythme politique d'une autre époque

Pour ses successeurs Nicolas Sarkozy, François Hollande et Emmanuel Macron, le rythme de la vie politique n’a plus rien à voir. Jacques Chirac, lui, pouvait littéralement disparaître de la vie publique pendant des semaines. Président de la République, l’éternel souci de Jacques Chirac a été de préserver la cohésion du pays, de respecter tout le monde.

À lire aussi
OEIL-REPUBLIQUE_POP_795x530 Vème République
L’œil de la République : la "fureur noire" d'Alain Duhamel le soir du 21 avril 2002

Aujourd’hui, la société est infiniment plus divisée. Les Présidents sont devenus bien plus clivants. Hier, dans tous les hommages et les témoignages, c’est l’empathie, l’humanisme, l’amour des français de Jacques Chirac qui étaient salués.

Mais parmi ces hommages, est-ce qu'Emmanuel Macron veut s’inscrire dans l’héritage de Jacques Chirac ? C’est bien plus complexe que ça, et nous l’avons entendu hier soir.
Emmanuel Macron ne s'inscrit pas dans l’héritage d’un Président mais des Présidents. Le lien avec Jacques Chirac est un lien parmi d’autres. Il est à chercher dans les valeurs.

Dans cet hommage très respectueux et sobre, Emmanuel Macron a salué le caractère d’un homme, sa relation aux Français, sa tolérance, sa lutte contre les extrêmes. Ces valeurs les rassemblent, mais il y a bien plusieurs générations qui les séparent, et un changement d’époque.

La transmission n’est pas directe, la filiation non plus. C’est donc bel et bien avant tout une page que nous avons tournée jeudi 26 septembre. La très grande page d’un destin politique hors-norme.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jacques Chirac Politique Mort de Chirac
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants