2 min de lecture Mort de Chirac

Mort de Jacques Chirac : "Un Français dans tous les sens du terme", dit Édouard Philippe

INVITÉ RTL - Le Premier ministre rend hommage à l'ancien président de la République. "On ressent le départ de quelqu'un qui a compté, qui a pesé dans la vie", confie Édouard Philippe.

chirac-245x300 Edition Spéciale - Décès de Jacques Chirac La rédaction de RTL
>
Regardez RTL en direct et en vidéo Crédit Image : Frédéric Bukajlo / Sipa Press pour RTL | La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura et Marie-Pierre Haddad

Depuis la mort de Jacques Chirac, le jeudi 26 septembre, le monde politique est en deuil et rend hommage à l'ancien président de la République décédé. Après Emmanuel Macron jeudi soir, c'est au tour de son premier ministre, Édouard Philippe, de réagir au décès de Jacques Chirac, sur RTL, à 7h45

"J’aimais l’homme, j’étais fasciné par le politique et j’admirais sa capacité à incarner la France", affirmait Édouard Philippe au quotidien régional Paris Normandie. Les deux s'étaient rencontrés en 2002, l'actuel Premier ministre était alors un tout jeune adjoint au maire du Havre.

"Nous perdons un homme qui a compté dans la vie du pays", estime Édouard Philippe, pour qui Jacques Chirac a grandement compté dans sa vie politique. L'heure est désormais au deuil pour lui, "je suis comme tous les Français, très ému et un peu nostalgique".

L'hommage d'Édouard Philippe à Jacques Chirac

7h55 - "La tradition veut que les premiers ministres plantent des arbres dans le parc de Matignon. J'ai choisi de planter un pommier parce que c'est un arbre normand et aussi parce qu'il faut 'manger des pommes' pour reprendre le slogan de 1995", nous confie Édouard Philippe

7h48 - Selon Édouard Philippe, "dans Jacques Chirac, il y a tout : des côtés absolument remarquables, truculent, visionnaire, exigeant et puis des côtés plus sombres. Jacques Chirac, c'était un Français, au plein sens du terme, avec ses aspirations, ses contradictions, ses ambitions, ses moments de génie national, parfois des hésitations, des renoncements"

7h46 - Le premier ministre revient sur sa première rencontre avec Jacques Chirac. Il avait 24 ans, il était stagiaire. Les deux hommes se sont rencontrés aux États-Unis. "Au début, il avait cette capacité à vous faire comprendre que vous étiez là. J'ai senti qu'il se passait quelque chose entre nous. rien de plus que ça, mais tout ça... À la fin, il a eu ses quelques mots d'encouragements et il faisait ça très bien", explique-t-il. 

7h45 - "On ressent le départ de quelqu'un qui a compté, qui a pesé dans la vie (...) J'approuve une certaine forme de nostalgie", ajoute-t-il. 

À lire aussi
Jacques et Bernadette Chirac en novembre 2011 (Archives) Mort de Chirac
Bernadette Chirac réagit publiquement pour la première fois au décès de son mari

7h44 - "On peut dire sans se tromper que comme tous les Français de mon âge, Jacques Chirac a été un personnage qui était là dans la vie politique et dans la vie française", explique Édouard Philippe. 
7h30 - Bonjour à tous. 24 heures après le décès de Jacques Chirac, les hommages continuent de se multiplier. Édouard Philippe rendra hommage à l'ancien président au micro d'Alba Ventura à 7h45.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mort de Chirac Jacques Chirac Édouard Philippe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants