1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. INVITÉE RTL - Assemblée nationale : Marine Le Pen n'a "pas pour objectif de faire sauter les institutions"
1 min de lecture

INVITÉE RTL - Assemblée nationale : Marine Le Pen n'a "pas pour objectif de faire sauter les institutions"

La présidente du groupe Rassemblement national à l'Assemblée nationale explique pourquoi elle n'a pas voulu voter la motion de censure contre le gouvernement Borne II.

Marine Le Pen invitée de RTL le 14 juin 2022
Marine Le Pen invitée de RTL le 14 juin 2022
Crédit : RTL
Marine Le Pen est l'invitée de RTL ce jeudi 7 juillet
00:10:31
Marine Le Pen est l'invitée de RTL ce jeudi 7 juillet
00:10:31
L'invité de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura - édité par Benjamin Hue

Marine Le Pen et le Rassemblement national n'entendent pas renverser le gouvernement Borne II. Invitée de la matinale de RTL, ce jeudi 7 juillet, la présidente du groupe RN à l'Assemblée nationale et députée du Pas-de-Calais a expliqué qu'elle n'avait "pas pour objectif de faire sauter les institutions". "Nous avons été élus pour améliorer la vie quotidienne des Français. Nous devons travailler à ça", a-t-elle affirmé.

Marine Le Pen se dit "dans une démarche constructive". Elle souhaite que la loi sur le pouvoir d'achat qui doit être présentée ce jeudi, "fondamentale pour les Français", puisse être votée". "Voter une motion de censure tout de suite, c'est reporter ce texte au mieux fin septembre". "Est-ce que vous croyez que les Français ont le temps d'attendre ?", a-t-elle demandé.

Dans cette perspective, la présidente du RN juge sévèrement la stratégie de la Nupes. "Ils déposent une motion de censure avant même le discours de politique générale. On a bien compris quel est l'agenda de ces députés. C'est de faire sauter la Ve République. Ce n'est pas mon objectif", a-t-elle affirmé.

Par ailleurs, Marine Le Pen s'est montrée inflexible sur la question des retraites"Je ne bougerai pas. Je me refuse à accepter la retraite à 65 ans. Pour le coup, je n'accepterai que la proposition que nous avons pu faire parce qu'elle est juste, qui consiste à permettre aux gens de partir entre 60 et 62 ans entre 40 et 42 annuités en fonction de l'âge où ils sont entrés dans le système.", rappelle la députée et cheffe du Rassemblement national.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser”