1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. ÉDITO - Présidentielle 2022 : et si les sondages ne mesuraient rien d’autre que l’ennui ?
3 min de lecture

ÉDITO - Présidentielle 2022 : et si les sondages ne mesuraient rien d’autre que l’ennui ?

Cette campagne présidentielle est surprenante, atypique, mais surtout pas très emballante.

Emmanuel Macron en déplacement à Nice le 10 janvier 2021
Emmanuel Macron en déplacement à Nice le 10 janvier 2021
Crédit : DANIEL COLE / POOL / AFP
Et si les sondages ne mesuraient rien d'autre que l'ennui? Vivement le début de la campagne!
03:37
Et si les sondages ne mesuraient rien d'autre que l'ennui? Vivement le début de la campagne!
03:37
L'Edito Politique Olivier Bost
Olivier Bost

Cette campagne présidentielle est surprenante, atypique, mais surtout pas très emballante. Si vous me demandez de la résumer, elle tient en 3 actes, 3 faits, pas un de plus.

Il y a eu la percée d’Éric Zemmour à la rentrée, il y a eu le choix de Valérie Pécresse par les Républicains et enfin le président sortant, Emmanuel Macron, qui a très envie d’emmerder les non-vaccinés. Ce sont les 3 faits marquants politiques et surtout les 3 faits qui font bouger les lignes.

Côté sondages, il y a eu des bonds de 8-9-10 points de progression en des temps records et des chutes tout aussi spectaculaires. Mais que mesurent-ils vraiment ? Ne s’agirait-il pas finalement que du bruit médiatique. Quand un évènement écrase tous les autres, des Français le traduisent immédiatement en intention de vote et puis ça passe parce que dans le fond, il n’y a pas de campagne présidentielle. Les sondages sont donc peut-être totalement gazeux. Ils mesurent l’ennui.

N'est-il pas simplement trop tôt ?

En janvier, tout le monde n’a pas la tête à la présidentielle. D’ailleurs, lorsque l’on prend un peu de recul après coup, les campagnes présidentielles se résument à quelques moments forts seulement. 

À écouter aussi

Mais là, le contexte n’est pas porteur : il y a sans cesse le retour du coronavirus, il contraint plus ou moins nos vies, mais surtout, il bouche notre horizon et occupe nos conversations. Il réduit qu’on le veille ou non le partage politique de manière binaire. 

Soit vous considérez qu’Emmanuel Macron a finalement bien géré la crise, que ce soit pour préserver l’économie ou pour pousser à la vaccination, soit vous considérez que c’est une catastrophe. Nous pourrions y passer des heures, mais ce n’est pas de la grande politique, aucune idée n’avance ou n’émerge avec de tels débats. 

On ne parle donc de pas grand-chose ?

Ce n’est pas vrai… Éric Zemmour a posé dans le débat l’idée d’une France en déclin où tout fout le camp, une France menacée à ses frontières par une immigration de masse. Mais qu’a-t-il fait de plus que de diversifier l’offre d’extrême droite ? Nous verrons ce soir sur RTL s’il continue de tourner en rond sur son unique thème de campagne.

Côté concurrence, Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon semble indiquer pour l’instant qu’ils font la campagne de trop. Valérie Pécresse semble sortir d’hibernation la droite dans l’état où elle avait quitté le pouvoir et avec les mêmes idées. Quant à Emmanuel Macron, il a les avantages et les inconvénients du Président sortant. Il a beau distiller au fil des jours ce qui ressemble à un programme de second quinquennat, faute d’adversaire aucune grande idée n’émerge vraiment.

Il nous reste a espérer que la campagne commence

Il y a un mois à Vierzon, Emmanuel Macron avait capté chez les Français "une fatigue avec ce côté jour sans fin". Il parlait du coronavirus, mais la formule peut s’appliquer au débat politique. Aucune des polémiques aussi intenses qu’éphémères ne semble répondre aux attentes des Français. Si aucun sujet ne prête vraiment à débat, c’est une dépolitisation inédite qui nous guette et ça, personne ne sait ce que ça peut donner pour l’instant. Les sondages avec leurs variations insensées ne mesurent peut-être rien d’autre que notre ennui.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/