1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Débat LR : école, handicap... Les candidats tentent de se démarquer sur leur carte blanche
2 min de lecture

Débat LR : école, handicap... Les candidats tentent de se démarquer sur leur carte blanche

Le troisième et avant dernier débat des candidats à l'investiture LR s'est tenu ce dimanche 21 novembre, sur CNews et Europe 1. Les prétendants ont pu sortir des thèmes balisés.

000_9T48ZK
000_9T48ZK
Crédit : JULIEN DE ROSA / AFP
Sarah Belien & AFP

À moins de deux semaines de l'investiture LR, les candidats de droite se sont livrés à un troisième et avant dernier débat ce dimanche 21 novembre. L'occasion pour eux de se démarquer un peu plus, comme le demandent les principaux cadres de droite. Avant d'entamer de longues minutes de débat sur les redondantes questions de l'immigration et de la sécurité, les cinq prétendants ont pu choisir un thème qui leur tenait à cœur.

"Nous avons abordé des questions fondamentales que sont la sécurité et de l'immigration, mais cela ne peut par suffire", car "si nous ne parlons que de cela, nous allons nous miniaturiser", a averti Philippe Juvin en début d'émission. Michel Barnier, Xavier Bertrand, Eric Ciotti, Philippe Juvin et Valérie Pécresse, regroupés cette fois-ci sur CNews et Europe 1, ont dépassé le régalien sur lequel chacun fait assaut de fermeté depuis des semaines.

Pour sa carte blanche, Valérie Pécresse a choisi l'éducation, en assurant que "la lutte contre le décrochage scolaire sera la grande cause de (son) quinquennat" avec "un examen à l'entrée en 6e" et "la fin du collège unique". Michel Barnier a fait un plaidoyer en faveur des institutions du pays. Et Philippe Juvin a quant à lui exprimé son souhait de voir s'imposer des thèmes comme l'hôpital, l'agriculture ou l'éducation dans les débats.

De son côté, Eric Ciotti met en avant "la liberté de pensée" sur les "sujets interdits par la gauche", ainsi que la levée des "tabous". Enfin, pour sa carte blanche, Xavier Bertrand a voulu parler du handicap, promettant "une grande loi" à côté d'une "grande cause" consacrée aux aidants.

Quelques désaccords déjà connus

À écouter aussi

Outre ces thèmes, ce débat a fait ressortir quelques désaccords connus, notamment sur le droit du sang, le nombre de fonctionnaires ou l'envoi de l'armée dans les quartiers par exemple. À l'approche du congrès, dont l'issue est très incertaine, chacun cherchait à se démarquer auprès des quelque 150.000 adhérents appelés à voter. Qui aura le plus convaincu ? Réponse le 4 décembre prochain.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/