2 min de lecture Confinement

Coronavirus : quand le gouvernement maîtrise les avis des scientifiques

ÉDITO - Les avis du Conseil scientifique sont désormais rendus publics uniquement lorsque le ministère de la Santé l'accepte. Depuis la décision d'Emmanuel Macron de ne pas confiner, la parole scientifique est plus limitée.

OlivierBost_245x300 L'Edito Politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Coronavirus : quand le gouvernement maîtrise les avis des scientifiques Crédit Image : Twitter Geniève Chene | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Edito Politique - Olivier Bost
Olivier Bost
édité par Victor Goury-Laffont

Il y a, depuis quelques temps, beaucoup moins de prise de parole parasite. La décision d’Emmanuel Macron de ne pas reconfiner y est pour quelque chose : il ne s'agissait pas d'un pari, mais d'une intuition, rappelle un ministre. L’intuition était bonne, et elle est d'ailleurs saluée par les Français, approuvée par 63% des personnes interrogées par BVA pour RTL. Au passage, elle fait encore remonter la cote de satisfaction de l’exécutif., +5 points pour le président ce qui l'amène à 42% de satisfaits.
 
Est-ce une remise en cause du Conseil scientifique ? Non, Jean-François Delfraissy, son président, est reconduit. Le Conseil scientifique a même été complété ce 17 février avec de nouveaux experts.

Les problématiques de l’épidémie sont de plus en plus larges : il n’y a pas de crise de confiance avec les scientifiques, mais de toute évidence, une plus grande maitrise de leur expression et de leur influence. Depuis plus d’un mois, aucun avis du Conseil scientifique n’a été rendu public. Ils en ont pourtant rendu trois au gouvernement, mais c’est le ministère de la Santé qui décide de les publier… ou pas. Ils ne devaient pas correspondre à la stratégie du moment du gouvernement.

Tout cela manque-t-il de transparence ?

Disons que ça manque surtout de clarté. Nous sommes dans une période de doute : plus personne ne comprend ce qui peut se passer avec la multiplication des variants. Ce n’est pas forcément inquiétant, mais ça n’est pas rassurant non plus.

L’une des hypothèses, loin d’être la plus fantaisiste, est d’être obligé de vivre avec le virus et ses déclinaisons pendant encore très longtemps, et que les vaccins ne suffisent pas. Cette hypothèse peut-elle faire changer la stratégie de couvre-feu et de confinement ?

À lire aussi
Coronavirus France
Coronavirus en France : 300 morts à l'hôpital, hausse des cas en réanimation


C’est ce que propose une partie des membres du Conseil scientifique qui ont choisi de s’exprimer librement et publiquement dans The Lancet, une revue internationale de référence lue par Emmanuel Macron, raconte ses proches. Jean-François Delfraissy et quatre autres membres y suggèrent, en gros, un auto-confinement des plus fragiles. D’autres scientifiques défendent plutôt la stratégie zéro-Covid, c’est-à-dire d’éradiquer le virus en fermant absolument tout.

Au printemps, Emmanuel Macron devra probablement encore trancher. Cette fois-ci, pas contre les scientifiques, mais entre les scientifiques.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Confinement Gouvernement Sciences
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants