2 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus : doit-on vraiment craindre une flambée des variants ?

ÉCLAIRAGE - "Pour une fois on peut se féliciter en France, le pays n'a jamais été déconfiné depuis octobre (...) ces mesures nous permettent probablement de ralentir l'effet de ces variants", souligne l'infectiologue Benjamin Davido.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Coronavirus : doit-on vraiment craindre une flambée des variants ? Crédit Image : Pascal GUYOT / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
245-PARIZOT
Vincent Parizot édité par Marie Gingault

Si l'épidémie semble être stabilisée en France, le gouvernement a prévenu : un rien peut faire basculer la situation, avec toujours l'hypothèse que la propagation rapide des variants entraine rapidement une nouvelle très forte vague.

Cela fait des semaines qu'on parle de ce scénario noir, mais a-t-on vraiment raison de le craindre. C'est la question à laquelle a tenté de répondre Benjamin Davido, infectiologue à l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches. Il était l'invité de RTL mercredi 17 février. "On voit bien qu'en Angleterre on a eu une augmentation des cas très importante, qu'on a assimilée au variant anglais, mais qui est tout simplement dû, probablement, à la politique sanitaire anglaise qui est radicalement différente", a souligné l'infectiologue. 

"Pour une fois on peut se féliciter en France, le pays n'a jamais été déconfiné depuis octobre, c'est ça la réalité. On a eu et on a encore un confinement horaire et donc ces mesures nous permettent probablement de ralentir l'effet de ces variants et la réalité c'est qu'on ne sait pas très bien prédire si exactement on va avoir cette envolée exponentielle des cas", a-t-il ajouté.

"Pour l'instant on a réussi à faire démentir les chiffres, même si on est sur quelque chose d'extrêmement dur, d'extrêmement long, et qu'on espère qu'on aura le vent dans le dos avec une certaine saisonnalité. Est-ce que le virus pourrait diminuer en intensité avec le mois de mars ou, au contraire, est-ce que ces variants vont nous jouer un sale tour et vont mettre à mal la stratégie vaccinale et la politique sanitaire actuelle", s'interroge Benjamin Davido.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Épidémie Virus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants