2 min de lecture Environnement

Conférence citoyenne pour le climat : "Un pari politique", estime Olivier Bost

Les 150 citoyens tirés au sort s’attellent à trouver des solutions et interroger des experts pour lutter contre le réchauffement climatique.

L'Edito Politique - Olivier Bost L'Edito politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Conférence citoyenne pour le climat : "Un pari politique", estime Olivier Bost Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Edito Politique - Olivier Bost
Olivier Bost
édité par Lilas Fournier

Les nouvelles du climat ne sont pas bonnes. C'est ce que confirme un rapport de l'organisation météorologique mondiale qui montre qu'il n'y a jamais eu autant de CO2 depuis 4 à 5 millions d'années. Mais la conférence citoyenne pour le climat montre que des Français souhaitent s'impliquer pour inverser la tendance. 

Cette forme inédite de réflexion collective pour trouver des idées est déjà un succès. 150 citoyens tirés au sort se sont réunis à trois reprises et doivent se retrouver la semaine prochaine. 

Ils passent de longs week-ends pour comprendre ces enjeux climatiques qui dépassent notre quotidien. Et le panel de citoyens s'est pris au jeu. A chaque nouvelle rencontre, ils rallongent la liste des experts qu’ils veulent consulter. 

Un pari politique ?

Ce qui est intéressant dans cet exercice, c’est qu’il est très ouvert et libre. Les citoyens explorent des pistes pour réduire les émissions de CO2. Ils ont interrogé Nicolas Hulot, un choix qui paraît logique, mais aussi Louis Gallois, le Président du conseil de surveillance de Peugeot et Priscillia Ludosky, l'une des figures emblématiques des "gilets jaunes". 

À lire aussi
Un élevage de porcs (photo d'illustration). agriculture
"Il n'y a aucun avenir pour l'agriculture industrielle", selon un agronome

Avec peu de contraintes et formalisme, les citoyens ne se gênent pas pour interpeller leurs interlocuteurs, les provoquer, les couper quand ils utilisent un jargon ou que leur discours est trop long. Ils veulent interroger Emmanuel Macron, qui a accepté l'invitation. 

La conférence citoyenne pour le climat doit faire des propositions pour limiter les émissions de CO2 de la France de 40% d’ici 2030, soit dans dix ans. C'est un pari politique : si ces propositions viennent des citoyens, elles seront bien mieux acceptées par les Français. En Irlande, ce type d’assemblée a permis de faire avancer des sujets sociétaux, comme la légalisation de l’avortement

Les élections municipales en vue

Le gouvernement français a pour l'instant promis que toutes les propositions de la conférence seront soumises ou appliquées, telles quelles, au Parlement, par référendum ou par décret.

Le Premier ministre Edouard Philippe a dit qu’il voulait des mesures finançables et réalistes. Mais il y a un risque pour le gouvernement de se retrouver avec des mesures trop radicales et de décevoir. Un risque politique qu’Emmanuel Macron a déjà bien évalué.

Selon nos informations, le chef de l’état est d’accord pour que l’exercice de la conférence citoyenne se prolonge un peu. Et le président n'a pas prévu de leur répondre avant les élections municipales. Le nouvel élan écolo du Président, mainte fois annoncé, peut bien encore attendre une échéance électorale. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement Emmanuel Macron Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants