3 min de lecture Gouvernement

Budget 2021 : Dupond-Moretti et Blanquer gagnants, Darmanin doit économiser

Les ministères de l'Éducation nationale et de la Justice font partie des grands gagnants de ce nouveau budget, contrairement aux Comptes publics.

Budget 2021 : quels ministères sont gagnants et qui a un budget en baisse ? (illustration)
Budget 2021 : quels ministères sont gagnants et qui a un budget en baisse ? (illustration) Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Coline Daclin et AFP

292,5 milliards d'euros. C'est le montant maximum qui a été alloué aux différents ministères pour 2021. Ce plafond progresse en 2021 de 2,5% par rapport à la loi de finance initiale de 2020. Mais qui sont les gagnants et les perdants de ce nouveau budget ? 

Comme souvent, l'Éducation nationale est en tête. Le premier poste du budget de l'État voit son plafond de dépenses augmenter de 1,3 milliard. Le ministère de Jean-Michel Blanquer disposera donc de 54,63 milliards d'euros. Le ministre a d'ailleurs annoncé un "Grenelle des professeurs" pour revaloriser le salaire des enseignants avec une enveloppe de 400 millions d'euros pour 2021.  

Pour sa part, le ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche gagne 320 millions, alors que la loi de programmation pluriannuelle de la recherche promet d'injecter 25 milliards d'euros dans la recherche publique sur dix ans.

Hausse "historique" à la Justice

Autre hausse significative : le budget de la Justice. Comme le détaillait sur RTL Éric Dupond-Moretti, son ministère voit ses crédits augmenter de 8% et gagne ainsi 8 milliards d'euros supplémentaires. Il a même parlé d'un budget "historique", du jamais vu "depuis plus de 25 ans"

À lire aussi
Le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti sort de l'Élysée le 15 octobre 2020 Éric Dupond-Moretti
Enseignant tué : "Pas de faille" dans le suivi du terroriste, selon Dupond-Moretti

Le garde des Sceaux a indiqué que cette augmentation servirait au recrutement de 2.450 personnels supplémentaires "d'ici fin 2021", dont 950 "dès ce moment".

Au ministère du Travail, la mission "Travail et Emploi" bénéficie de 430 millions d'euros supplémentaires. Son budget atteindra 22,72 milliards d'euros, soit une hausse de 1,9%. Le gouvernement assure que "le soutien à l'activité et aux plus précaires sera un des axes prioritaires" pour 2021, pour faire face notamment aux conséquences de la crise sanitaire.

Plus d'argent pour l'Intérieur et la Défense

De son côté, le ministère de l'Intérieur bénéficie d'une hausse de 1,23% pour recruter plus de policiers, avec un objectif de 10.000 policiers supplémentaires sur le quinquennat. La Défense voit son budget augmenter de 1,7 milliard d'euros, soit une hausse de 4,5% sur un an. La ministre Florence Parly a notamment annoncé mardi 22 septembre la commande de 313 véhicules blindés dans le cadre du programme Scorpion, qui a pour objectif le renouvellement des capacités de combat terrestre. 

Toujours dans les gagnants, la mission "Écologie, développement et mobilités durables" gagne 550 millions d'euros, notamment pour soutenir les énergies renouvelables. La culture voit quant à elle son budget augmenter de plus de 5% et l'aide publique au développement de 17.7%.

Comptes publics et Cohésion des territoires perdants

Voilà pour les gagnants. Mais d'autres ministères ont vu leur enveloppe budgétaire baisser. C'est le cas des Comptes publics, qui perd 120 millions d'euros, ou encore du secrétariat d'État aux Anciens Combattants : moins 70 millions d'euros

Alors que le Premier ministre Jean Castex avait promis une politique en faveur des "territoires", et répété son attachement à cette idée, la Cohésion des territoires perd 60 millions d'euros et tombe à 16,49 milliards d'euros de budget. Cette baisse serait notamment liée à la réforme du calcul des aides personnalisées au logement (APL), qui ne devrait finalement permettre que peu d'économies, car le nombre de bénéficiaires est peu élevé.

Enfin l'audiovisuel public devrait perdre 70 millions d'euros, alors que ses recettes publicitaires auront chuté de 15 à 20% cette année, selon le CSA. Même traitement pour les subventions de l'État aux régimes spéciaux de retraite, dont l'enveloppe s'établira désormais 6,15 milliards. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gouvernement Ministre Budget
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants