1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Jean Castex annonce une hausse de 8% du budget de la justice en 2021
2 min de lecture

Jean Castex annonce une hausse de 8% du budget de la justice en 2021

Le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé jeudi 24 septembre une augmentation de 8% du budget de la Justice en 2021.

Jean Castex, sur le plateau de "Vous avez la parole", le 24 septembre 2020
Jean Castex, sur le plateau de "Vous avez la parole", le 24 septembre 2020
Crédit : Thomas COEX / AFP
Venantia Petillault & AFP

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé jeudi 24 septembre sur France 2 que le budget de la Justice allait être augmenté de 8% en 2021, du "jamais vu" depuis plus de 30 ans selon lui, avec l'embauche de "900 personnels tout de suite".

Éric-Dupont Moretti a vanté ce vendredi 25 septembre sur RTL "un budget historique", de "8,2 milliards d'euros". Selon lui, cela doit permettre de rendre plus rapide l'exécution des peines. "Un TIG qui met 14 mois à être exécuté pourra être exécuté du jour au lendemain", note-t-il. 

"On a besoin d'une police efficace. Mais il me semble que de la qualité de la célérité de la réponse pénale dépend une grande partie de la solution" face à "la progression de la violence", a précisé le chef du gouvernement.

Pour 2021, "nous allons augmenter le budget de la justice de 8%", ce qui "est du jamais vu depuis 35 ans", a-t-il déclaré à l'émission "Vous avez la parole", sa première grande émission politique depuis son arrivée à Matignon en juillet. "Nous allons dégager des moyens pour faire reculer la violence", a-t-il assuré. En 2020, le budget de la Justice était de 7,5 milliards d'euros, en hausse de 4% par rapport à 2019. Pour Jean Castex, c'est l'État qui "s'est très mal comporté" depuis longtemps puisque la France est au "23e rang" en Europe pour "les moyens consacrés à la justice". "Là où il y a un magistrat en France, je crois qu'il y en a trois en Allemagne", selon lui.

À lire aussi

Il a précisé que l'État allait "encore recruter 900 personnels tout de suite" pour que la justice soit "plus rapide" et "plus efficace". Une partie du budget va être "fléchée vers des juges pénaux de proximité", pour traiter les "petits délits" qui, "compte-tenu de l'embouteillage (des tribunaux), passent complètement sous le radar, c'est-à-dire qu'une forme d'impunité s'est installée sur tous ces petits faits", a-t-il ajouté sur le plateau de France 2, où l'ont interpellé quatre maires et les parents d'un jeune tué à Grenoble en 2018.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire