4 min de lecture Affaire Dupont de Ligonnès

Xavier Dupont de Ligonnès : où en est l'enquête neuf ans après les faits ?

ÉCLAIRAGE - M6 diffusera ce mardi 15 septembre "Un homme ordinaire", une série inspirée de l'affaire Xavier Dupont de Ligonnès.

Xavier Dupont de Ligonnès, auteur présumé d'un quintuple meurtre
Xavier Dupont de Ligonnès, auteur présumé d'un quintuple meurtre Crédit : AFP
signature paul turban
Paul Turban Journaliste

Un homme ordinaire, est-ce ce qu'était Xavier Dupont de Ligonnès, dont la famille a été retrouvée tuée à Nantes, et qui est porté disparu depuis ? L'énigme est entière. Mais c'est ainsi, Un homme ordinaire, que M6 a décidé d'intituler une série librement inspirée de l'affaire Xavier Dupont de Ligonnès.

Si l'histoire d'Un homme ordinaire s'appuie grandement sur ce drame familial, cela en reste une interprétation. En effet, près de dix ans après la macabre découverte, de nombreuses zones d'ombre persistent. On ne sait pas notamment si Xavier Dupont de Ligonnès est mort, ou s'il est toujours vivant, en fuite. 

L'enquête se poursuit donc, après avoir connu de nombreux rebondissements. En octobre 2019, un homme que l'on pensait être Xavier Dupont de Ligonnès a été arrêtéIl n'en était rien. Une récente enquête de Society a aussi donné des éclairages nouveaux sur les proches du fugitif

>
Xavier Dupont de Ligonnès : 8 années de mystère et de fantasmes Crédit Image : RTL | Crédit Média : Jean-Alphonse Richard | Durée : | Date :

Une mutation ou une vie d'agent double ?

Pour comprendre la difficulté à établir la vérité sur cette affaire, il faut remonter aux origines, le 1er avril 2011. Selon l'enquête, Xavier Dupont de Ligonnès se rend dans plusieurs magasins de bricolage. Sur sa liste de courses, du ciment, une bêche, une houe. Le lendemain, il se procure quatre sacs de 10 kg de chaux. 

À lire aussi
Xavier Dupont de Ligonnès, auteur présumé d'un quintuple meurtre faits divers
Xavier Dupont de Ligonnès s'est-il suicidé ?

Premier mystère : la date de la mort de sa famille. Agnès Dupont de Ligonnès, l'épouse de Xavier, et trois de leurs enfants sont probablement morts dans la nuit du 3 au 4 avril, selon le parquet de Nantes. Le quatrième enfant est probablement tué le 5. Mais cela, c'est bien plus tard qu'on le saura. Pourtant, comme le révélait RTL en 2011, deux voisines affirment avoir vu Agnès le 7, et lui avoir parlé. 

Toujours est-il que la disparition est justifiée à qui de droit. L'employeur d'Agnès et le collège d'Anne et Arthur, deux des enfants, sont informés par lettre le 11 avril d'un départ soudain en Australie après une mutation. L'absence de la famille, en revanche, est justifiée auprès de neuf proches comme un départ soudain aux États-Unis en raison d'une double vie d'agent secret qu'aurait eu Xavier

Xavier s'en va, la famille réapparait

Si l'on s'en tient à la chronologie établie par l'enquête, Xavier Dupont de Ligonnès est aperçu une première fois dans la nuit du 12 au 13 avril. Il dîne et dort, seul, dans une auberge luxueuse du Vaucluse. Un témoin l'aurait aussi vu le 15 avril partant à pied avec un sac à dos après avoir dormi au Formule 1 de Roquebrune-sur-Argens (Var). C'est la dernière fois que sa présence est authentifiée. 

Pendant ce temps, tout s'accélère. Le 13 avril, la police nantaise est informée de la disparition inquiétante de la famille. Le 19 avril, une enquête est ouverte. Le 21 avril, les cinq corps sont découverts. L'enquête prend évidemment un tournant. 

Agnès et les quatre enfants ont été tués par balle. Ils sont enroulés dans des draps. Ils ont été enterrés sous la terrasse de la maison familiale, recouverts de chaux. L'exécution a été "méthodique" selon l'autopsie : chaque victime a reçu au moins deux balles dans la tête. 

Une chasse à l'homme lancée

Trois jours après la découverte des corps, les enquêteurs organisent de premières fouilles autour de Roquebrune-sur-Argens, là où ils perdent la trace du fugitif. C'est un échec. Le 10 mai 2011, un mandat d'arrêt international est émis. 


À la fin du mois de juin, de nouvelles fouilles sont organisées dans le secteur. Le 26 juillet, ce sont une quinzaine de perquisitions et 25 auditions libres qui sont menées dans toute la France par une centaine de policiers chez des proches de Xavier Dupont de Ligonnès. Là encore, c'est un échec. 

Depuis, les fausses pistes sont nombreuses. En 2015, des ossements sont retrouvés près du lieu de l'évaporation de Xavier Dupont de Ligonnès, mais se révèlent ne pas être les siens. En 2018, un monastère de Roquebrune-sur-Argens est perquisitionné car des fidèles pensaient avoir reconnu le fugitif. C'est une fausse alerte. En 2019, c'est un Écossais qui est arrêtépris à tort pour Xavier Dupont de Ligonnès

Ce que l'on a appris sur Xavier Dupont de Ligonnès

Depuis la découverte des corps, on a appris beaucoup de choses sur Xavier Dupont de Ligonnès. Par exemple, il était criblé de dettes. Il aurait laissé des consignes à son beau-frère pour qu'il touche ses allocations chômages à sa place. Sa mère a affirmé qu'il était menacé de mort, ce qu'a démenti le procureur de la République de Nantes

C'est aussi sur ses proches que des révélations ont été faites. Notamment, le nom de la famille apparaît dans les dossiers de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes)Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Versailles à l’encontre du groupe Philadelphie (ou Le Jardin), dirigé par la sœur de Xavier, Christine, pour "abus de faiblesse en état de sujétion psychologique visant un mouvement d'inspiration catholique, traditionaliste, radical et apocalyptique". 

>
Dupont de Ligonnès : dérives sectaires Crédit Média : Jacques Pradel | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Affaire Dupont de Ligonnès Xavier Dupont de Ligonnès Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants