1 min de lecture Affaire Dupont de Ligonnès

Xavier Dupont de Ligonnès : l'homme arrêté à Glasgow n'est pas le suspect des meurtres de Nantes

Après une matinée de doutes sur l'identité de l'homme interpellé à Glasgow, l'ADN est formel, il ne s'agit pas de Xavier Dupont de Ligonnès.

Une image de vidéo surveillance de Xavier Dupont de Ligonnes en 2011
Une image de vidéo surveillance de Xavier Dupont de Ligonnes en 2011 Crédit : THOMAS COEX / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Fin du mystère et d'une matinée de doute. L'homme qui a été arrêté à Glasgow par la police écossaise n'est pas Xavier Dupont de Ligonnès. Vendredi 11 octobre, la police écossaise a informé les autorités françaises de l'arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès, après avoir effectué des analyses d'empreintes digitales.

Le lendemain, une nouvelle analyse des autorités écossaises est venue remettre en cause le précédent résultatDésormais, le doute est levé avec les analyses ADN. Xavier Dupont de Ligonnès reste l'homme le plus recherché de France. 

Des doutes étaient apparus avec la perquisition menée vendredi soir dans une maison de Limay (Yvelines), dont l'adresse figurait sur le passeport de l'homme arrêté, a renforcé la piste d'une erreur de personne. La maison appartient à un septuagénaire d'origine portugaise, Guy Joao, marié depuis quelques années à une Écossaise, selon des voisins interrogés par l'AFP. "C'est impossible" que ce soit lui, a déclaré l'un d'eux, Jacques au micro de RTL.

Introuvable depuis huit ans, la dernière image de lui date du 15 avril 2011 dans le Var. On le voyait sac à dos sur le dos en train de marcher. On l'imaginait sans argent, sans soutien, sans possibilité de contacter qui que ce soit. Son suicide, sa présence dans un monastère ont souvent été évoqués mais jamais confirmés. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Affaire Dupont de Ligonnès Xavier Dupont de Ligonnès Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants