1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Violences policières : le producteur Michel Zecler crée une fondation à son nom
2 min de lecture

Violences policières : le producteur Michel Zecler crée une fondation à son nom

Le producteur de musique Michel Zecler, passé à tabac par trois policiers le 21 novembre dernier, a annoncé la création d'une fondation à son nom sur son compte Instagram jeudi 10 décembre.

Michel Zecler, producteur de musique passé à tabac par trois policiers, s'adresse aux médias le 26 novembre 2020.
Michel Zecler, producteur de musique passé à tabac par trois policiers, s'adresse aux médias le 26 novembre 2020.
Crédit : Aurore MESENGE / AFP
Sarah Belien

"On mènera cette bataille jusqu'au bout". Le producteur de musique Michel Zecler a annoncé créer une fondation à son nom jeudi 10 décembre sur son compte Instagram, trois semaines après avoir été violemment agressé par trois policiers.

Le producteur de musique, roué de coups par des policiers en novembre dernier et dont la vidéo diffusée sur les réseaux sociaux a suscité l'indignation, a publié une photo sur son compte entouré de jeunes de Bagneux (Hauts-de-Seine), sa ville d'origine, avec cette légende : "Un beau moment passé hier avec les jeunes de ma ville, Bagneux. De la joie, de la fougue, de l’amertume aussi... Ne vous méprenez pas. On mènera cette bataille jusqu’au bout", a écrit le producteur de musique.

"Et puisque même les moyens de l’Etat sont mis à la disposition de ces 3 crapules, on va nous aussi se structurer. Je vous annonce la création d’une fondation à mon nom. L’effort va devenir collectif et, on l’espère, porteur de changements salutaires parmi ceux qui peuvent et doivent avant tout nous protéger", a poursuivi Michel Zecler.

Le producteur de 41 ans fait clairement référence à ses agresseurs en nommant "ces 3 crapules", mis en examen pour "violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique" et "faux en écriture publique". Un quatrième policier, soupçonné d'avoir lancé une grenade lacrymogène a également été mis en examen dans cette affaire pour "violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique".

À écouter aussi

Dans cette publication, Michel Zecler évoque aussi les "moyens de l'Etat". Cela fait référence à la protection fonctionnelle dont les policiers peuvent bénéficier en tant que fonctionnaires de l'État. Ce dispositif permet en effet, grâce à l'argent public de l'administration, de prendre en charge entre autres les frais juridiques d'un fonctionnaire, qu'il soit victime ou accusé.

La création de cette fondation, au nom de Michel Zecler, viendrait comme une réponse au préfet de police Didier Lallement, ayant annoncé cette mesure le 8 décembre dernier, en soutien aux policiers mis en examen dans cette affaire.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/