1 min de lecture Justice

Producteur passé à tabac : 2 policiers en détention, "disproportionné" pour le SGP-Police

RÉACTION - Grégory Joron, secrétaire général du syndicat SGP-Police, estime que les prévenus sont "des policiers, qui ont plusieurs années de service, et apparemment de bons états de service" et juge la détention provisoire "disproportionnée".

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Producteur passé à tabac : 2 policiers en détention, "disproportionné" pour le SGP-Police Crédit Image : PASCAL GUYOT / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Valentin Boissais
Valentin Boissais édité par Paul Turban

C'est une décision rare concernant des policiers : deux policiers ont été placés en détention provisoire, sur les quatre agents mis en examen pour le passage à tabac d'un producteur de musique à Paris, il y a plusieurs jours. Cette décision est disproportionnée pour le syndicat SGP-Police.

"Même si les images, encore une fois, sont choquantes, malgré l'émoi de toute la classe politique, artistique, médiatique, qu'on peut comprendre, je ne minimise pas, je rappelle que ça reste des policiers, qui ont plusieurs années de service, et apparemment de bons états de service", explique Grégory Joron, secrétaire général du syndicat SGP-Police. "Les réquisitions du procureur me paraissent disproportionnées", ajoute-t-il. 

Le procureur a été très clair, ce dimanche, les faits sont graves, très graves. Par ailleurs, il y avait un risque que les policiers puissent se concerter. Enfin, le procureur voulait à tout prix éviter que les policiers fassent pression sur d'éventuels témoins

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Police Faits divers
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants