2 min de lecture Terrorisme

Terrorisme : quel est le niveau de la menace aujourd'hui ?

Selon un responsable de la lutte antiterroriste, elle est d'un niveau extrême, jamais vu depuis 2015. Il reste difficile d'identifier les potentiels assaillants.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Terrorisme : quel est le niveau de la menace aujourd'hui ? Crédit Image : Lionel BONAVENTURE / AFP | Crédit Média : Thomas Prouteau | Durée : | Date : La page de l'émission
Thomas Prouteau édité par Coline Daclin

Nous sommes le vendredi 13 novembre. Il y cinq ans exactement la France était endeuillée par les pires attentats de son histoire : 130 morts, 350 blessés à Paris et à Saint-Denis. L'opération terroriste avait été planifiée et préparée pendant des mois par le groupe État islamique, en Syrie et en Europe. 

En 2020, la France a subi trois nouveaux attentats depuis la rentrée, dont la décapitation de Samuel Paty. La menace est à un niveau extrême, écarlate, jamais connu depuis 2015, c'est un responsable de la lutte antiterroriste qui nous le dit. Le procès des attentats de janvier et la republication des caricatures de Charlie Hebdo ont ouvert un nouveau cycle d'appels à la violence. Et ce, aussi bien de la part des groupes affiliés à l'État islamique que des jihadistes de la nébuleuse Al Qaïda, qui s'était plutôt mis en retrait des attaques en Occident ces derniers mois. 

Pas plus tard que la semaine dernière, al-Qaida central, l'organisation historique d'Oussama Ben Laden, a publié un nouveau communiqué appelant à venger le prophète et à viser la France. Et l'État islamique multiplie les messages et les vidéos du même type sur ses réseaux de communications clandestins, presque chaque jour. 

Plus d'attaquants potentiels

Il faut rester très prudent, mais la DGSI, le service en charge de la lutte-antiterroriste, estime qu'une attaque de grande ampleur est peu probable à court terme. Le service des opérations extérieures de Daesh, l'entité qui a organisé les attentats de Paris et de Bruxelles notamment, a été anéanti lors de la défaite de l'Etat islamique en Syrie. 

À lire aussi
assassinat
Assassinat de Samuel Paty : le prédicateur islamiste impliqué demande sa remise en liberté

Le dernier projet d'attaque directement piloté par Daesh remonte à décembre 2016. C'était à Strasbourg, et il a été déjoué à temps. Aujourd'hui l'État islamique et al Qaida font principalement preuve d'opportunisme. Ils tablent sur le passage à l'acte d'individus isolés, armés de couteau ou de moyens rudimentaires, et plus ou moins inspirés par leurs appels à la violence. Les jihadistes savent que l'impact médiatique et politique est énorme. Ils peuvent ensuite féliciter les combattants et les citer en exemple. Cela été le cas pour les trois derniers attentats.

Pour autant, il reste difficile d'identifier les porteurs de menace et de les détecter à temps. C'est justement ce qui inquiète les services antiterroristes. Lors des dix dernières attaques sur le sol français, seuls deux des auteurs étaient fichés S. Les autres étaient des inconnus des renseignements, pour la plupart assez éloignés du profil jihadiste, et beaucoup moins imprégnés de la propagande de Daesh qu'auparavant, même s'ils utilisent les mêmes modes d'actions ultra-violents. 

Certains avaient avec un passé psychiatrique lourd. L'enquête sur l'assassin de Samuel Paty, le jeune réfugié tchétchène d'Évreux, décrit plus à ce stade un fanatique religieux qu'un admirateur des thèses jihadistes. Même chose pour le sans-papiers pakistanais responsable de l'attaque devant les anciens locaux de Charlie. Ce qui veut dire concrètement que le cercle des attaquants potentiels s'est élargi. En plus de la surveillance des 8 000 individus fichés pour soupçons de radicalisation terroriste, la DGSI doit anticiper une menace désormais quasi-invisible.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme Jihadisme Jihad
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants