1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Terrorisme, Schengen, réseaux sociaux : les mesures envisagées par Macron
2 min de lecture

Terrorisme, Schengen, réseaux sociaux : les mesures envisagées par Macron

ÉCLAIRAGE - A l'issue d'un mini-sommet en visioconférence avec plusieurs dirigeants de l'UE, Emmanuel Macron a détaillé la "réponse" européenne à la lutte contre la menace terroriste.

Emmanuel Macron, le 10 novembre 2020
Emmanuel Macron, le 10 novembre 2020
Crédit : Michel Euler / POOL / AFP
Marie-Pierre Haddad

La lutte contre la menace terroriste doit passer par une meilleure coordination européenne. Emmanuel Macron a pris la parole, ce mardi 10 novembre, à l'issue du mini-sommet, organisé en visio-conférence avec plusieurs dirigeants de l'Union européenne. Lors de cette réunion, le chancelier autrichien Sebastian Kurz, la chancelière Angela Merkel, le Premier ministre néerlandais Mark Rutte, le président du Conseil européen Charles Michel et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, étaient présents.  

Pour le président français, cette réponse doit en particulier porter sur "le développement de bases de données communes, les échanges d'informations ou le renforcement des politiques pénales". À cela doit s'ajouter une "mise en œuvre complète et rigoureuse de l'arsenal de mesures" dont l'Europe s'est déjà dotée

"Nous avons besoin d'une réponse commune, coordonnée et rapide", a déclaré Emmanuel Macron qui souhaite améliorer la sécurité, le travail des services entre les différents pays de l'Union européenne et la lutte contre la radicalisation

Retrait des contenus haineux d'internet sous 1 heure

Emmanuel Macron estime que la lutte contre la menace terroriste passe par la "lutte avec détermination contre la propagande terroriste et les discours de haine sur internet". "Internet est un espace de liberté, nos réseaux sociaux aussi, mais cette liberté n'existe que si il y a une sécurité et si elle n'est pas le refuge de ceux qui bafouent nos valeurs ou cherchent à endoctriner avec des contenus mortifères", a indiqué le chef de l'État. 

À lire aussi

Le président de la République a ajouté : "Le règlement sur les contenus terroristes d'internet dans un délai d'une heure doit être absolument adopté dans les semaines à venir. C'est essentiel". Début décembre, une nouvelle législation pour lutter contre les discours de haine est à l'étude. 

Mise en place du dispositif PNR

Parmi les autres priorités évoquées, Emmanuel Macron a cité la nécessité de "parachever" la mise en place du dispositif PNR (passenger name record, ndlr). "Il est essentiel que ce dispositif soit pleinement mis en œuvre avec des bases de données rapidement reliées entre elles car toute faille de sécurité à la frontière extérieure ou à l'intérieur des États-membres est un risque de sécurité pour l'ensemble des États-membres", a déclaré le président de la République.

Réformer Schengen, c'est permettre la liberté, en sécurité

Emmanuel Macron

Le chef de l'État avait annoncé vouloir doubler les forces de contrôles aux frontières françaises et a appelé à "refonder" "en profondeur" les règles régissant l'espace Schengen de libre circulation en Europe. Emmanuel Macron l'a à nouveau déclaré lors de ce mini-sommet. "Il ne faut en rien confondre la lutte contre l'immigration clandestine et le terrorisme. Mais il faut regarder lucidement les liens qui existent entre ces deux phénomènes. L'attentat de Nice, malheureusement, en est aussi l'illustration", a-t-il déclaré. 

Le président souhaite donc "renforcer la sécurité des frontières extérieures de l'Union européenne" et "améliorer les mécanismes d'évaluation de Schengen". Et de conclure : "Réformer Schengen, c'est permettre la liberté, en sécurité". 

Emmanuel Macron a aussi dénoncé "le dévoiement du droit d'asile" dans de nombreux pays européens. "Dans tous nos pays, nous assistons à un dévoiement du droit d'asile", qui est utilisé "par des trafiquants", des "réseaux" ou des personnes "venant de pays qui ne sont pas en guerre", a-t-il déclaré.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/