1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Rave party en Ille-et-Vilaine : un suspect reconnaît avoir participé à l'organisation
1 min de lecture

Rave party en Ille-et-Vilaine : un suspect reconnaît avoir participé à l'organisation

Dans le cadre de l'enquête sur la rave party le soir du Nouvel an, un homme a été déféré au parquet de Rennes lundi. Le suspect de 22 ans a reconnu avoir organisé la fête clandestine qui a réuni près de 2.500 personnes.

Des gendarmes démantèlent une rave près d'un hangar désaffecté à Lieuron à environ 40 km au sud de Rennes, le 2 janvier 2021.
Des gendarmes démantèlent une rave près d'un hangar désaffecté à Lieuron à environ 40 km au sud de Rennes, le 2 janvier 2021.
Crédit : JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Florise Vaubien & AFP

Un homme de 22 ans s'expose désormais à des poursuites judiciaires après avoir participé à l'organisation d'une rave party qui a réuni près de 2.500 personnes près de Rennes en Bretagne pour le Nouvel an. Le suspect au casier vierge a été placé en garde à vue, samedi 2 janvier, et a été déféré au parquet lundi dans la matinée. 

Le procureur de Rennes, Philippe Astruc, a indiqué dans un communiqué que le "mis en cause" a finalement "reconnu avoir participé à l'organisation de cet événement" et qu'il sera présenté ce lundi dans l'après-midi "aux deux juges d'instruction saisis de cette enquête pour une éventuelle mise en examen". Le juge des libertés et de la détention devra ensuite statuer sur un possible placement en détention provisoire, une demande émise par le parquet. À noter que le procureur s'exprimera lors d'un point presse au tribunal lundi à 18h "pour évoquer les suites judiciaires". 

Le jeune homme avait tenu dans un premier temps une autre version : interpellé samedi à Iffendic (Ille-et-Vilaine), il avait expliqué "avoir été un simple participant et avoir été autorisé à titre exceptionnel à mixer par les organisateurs", rapporte Philippe Astruc. Or, "ses propos démentant toute implication en tant qu'organisateur" contredisent notamment "les éléments de téléphonie".

Les investigations ont révélé "l'envoi à plus de 1.000 personnes du lieu exact d'implantation de la rave party le jeudi 31 décembre en fin d'après-midi" et "son téléphone portable borne à Lieuron le 31 décembre en début d'après-midi (moment où le matériel était installé sur les lieux en toute discrétion)", d'après le magistrat. L'enquête devra désormais identifier et interpeller l'ensemble des organisateurs de cette fête clandestine qui s'est achevée samedi dans la matinée. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/