1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Ille-et-Vilaine : la rave party sauvage se termine, les lieux se vident
1 min de lecture

Ille-et-Vilaine : la rave party sauvage se termine, les lieux se vident

Après deux jours de fête illégale avec 2.500 participants, la rave party de Lieuron s'est terminée annonce la préfecture samedi 2 janvier, sans intervention des gendarmes.

Des gendarmes verbalisent des "teufeurs" à Lieuron, le 2 janvier 2021
Des gendarmes verbalisent des "teufeurs" à Lieuron, le 2 janvier 2021
Crédit : JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Ryad Ouslimani & AFP

La rave party débutée jeudi 31 décembre à Lieuron, près de Rennes, et qui rassemblait 2.500 personnes, est en train de prendre fin. Véritable épine dans le pied des autorités, la fête illégale et sans respect des normes sanitaires semble désormais voir ses participants se disperser, a indiqué la préfecture d'Ille-et-Vilaine. 

Des fêtards commencent à quitter les lieux ce samedi 2 janvier. "Il n'y a pas eu d'intervention des forces de l'ordre", souligne la préfecture, tout en précisant que les gendarmes, qui contrôlent les axes pour accéder sur les lieux où se trouvaient jeudi matin 2.500 personnes environ, procèdent à des opérations de contrôle et verbalisations. La préfecture a évoqué une "interruption du son" sans écarter la possibilité d'une reprise de la musique. Au moins un mur de son a été démonté, a-t-elle précisé.

"Les forces de sécurité intérieure, nombreuses cette nuit à ma demande et les contrôles intensifs mis en place, conduisent à l'arrêt de la rave party illégale à Lieuron sans violence. Nous poursuivons les contrôles et la verbalisation de chaque participant dès son départ du site", a tweeté le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin.

Les premiers départs ont eu lieu à 5h30, selon la préfecture. Selon cette même source la Protection civile et Techno+ (association qui intervient pour la prévention des risques lors des rave) évaluent à "quelques centaines" le nombre de teufeurs toujours sur place mais aucun chiffre consolidé n'est disponible. Environ la moitié du parking où s'étaient garés les fêtards étaient vides samedi matin, a constaté un photographe de l'AFP.

À lire aussi

Jeudi soir, les gendarmes avaient tenté en vain "d'empêcher cette installation et ont fait face à la violente hostilité de nombreux teufeurs", avait explique la préfecture d'Ille-et-Vilaine vendredi.

Lors de ces affrontements "un véhicule de la gendarmerie a été incendié, trois autres dégradés et les militaires ont essuyé des jets de bouteilles et de pierres, occasionnant des blessures légères", selon cette même source.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/