2 min de lecture Enquête

Les infos de 6h - Producteur passé à tabac à Paris : où en est l'enquête ?

Alors que le Président décrit des images qui "nous font honte" concernant le passage à tabac de Michel Zecler, les quatre policiers mis en cause dans cette affaire sont toujours entendus par l'IGPN ce samedi 28 novembre.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Le journal RTL de 6h du 28 novembre 2020 Crédit Image : - / MICHEL ZECLER / GS GROUP / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Valentin Boissais
Valentin Boissais édité par Sarah Belien

Une nouvelle vidéo publiée vendredi 27 juin, sur ce qu'il s'est passé dans la rue avec Michel Zecler, accable un peu plus les policiers. Quatre fonctionnaires sont d'ailleurs toujours entendus par l'inspection générale de la police nationale (IGPN), chargée de l'enquête.

Les quatre policiers sont toujours en garde à vue, ils ont d'ailleurs passé la nuit dans les locaux de l'IGPN. Une garde à vue pour "violences volontaires à caractère raciste" pour les quatre fonctionnaires et pour trois d'entre eux, ceux qui sont à l'initiative de l'intervention, ils le sont aussi pour faux témoignage.

Au cours de ces auditions, les policiers ont été épaulés pendant des heures par des avocats. Ils sont mis face aux déclarations de Michel Zecler qui est lui venu dans les locaux jeudi après-midi, après son dépôt de plainte. Ces policiers encourent jusqu'à 45.000 euros d'amende et 3 ans d'emprisonnement.

Gérald Darmanin avait demandé qu'ils soient révoqués à l'issue de l'enquête, mais cela ne peut être effectif que sur décision du directeur général de la police nationale. Les gardes à vue devraient donc continuer encore une bonne partie de la journée ce samedi.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi
Un agent de la police nationale (illustration) police
Hauts-de-Seine : un policier suspecté de faire partie d'un réseau pédocriminel

Loi Sécurité Globale - Plusieurs manifestations sont annoncées ce samedi à 14h contre la loi Sécurité globale partout en France ce samedi 28 novembre et sa mesure phare, qui prévoit de restreindre la possibilité de filmer les forces de l'ordre. À Paris, la manifestation, qui doit partir de la place de la République, avait été dans un premier temps interdite par le préfet de police Didier Lallement. Le tribunal administratif de Paris a finalement retoqué l'arrêté d'interdiction.

Commerces - Les clients seront-ils au rendez-vous ? Partout en France, magasins de jouets, de prêt-à-porter ou de maroquinerie, libraires ou coiffeurs vont pouvoir rouvrir leurs portes samedi, attaquant avec fébrilité la dernière ligne droite jusqu'aux fêtes de fin d'année. Les commerces devront respecter des règles sanitaires strictes.

Décès de Maradona - La justice argentine a ouvert une enquête pour déterminer s'il y a eu négligences dans la mort de Diego Maradona. Le parquet cherche à savoir si l'icône mondial a reçu tous les soins nécessaires. "Il y a déjà des irrégularités", a déclaré un membre de la famille.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Enquête Police Violences
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants