1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Les infos de 18h - Perquisitions de Véran, Salomon, Buzyn... Une procédure habituelle ?
2 min de lecture

Les infos de 18h - Perquisitions de Véran, Salomon, Buzyn... Une procédure habituelle ?

Plusieurs personnalités du gouvernement ont été perquisitionnées à domicile, jeudi 15 octobre, après des plaintes déposées qui dénoncent la gestion de la crise sanitaire lors de la première vague de coronavirus.

L'ancienne ministre de la Santé Agnès Buzyn, devant la commission d'enquête du Sénat à Paris, le 23 septembre 2020.
L'ancienne ministre de la Santé Agnès Buzyn, devant la commission d'enquête du Sénat à Paris, le 23 septembre 2020.
Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Les infos de 18h - Perquisitions de Véran, Salomon, Buzyn... Une procédure habituelle
13:44
Le journal RTL de 18h du 15 octobre 2020
13:43
Thomas Prouteau - édité par Florise Vaubien

Ce jeudi 15 octobre, six personnalités du gouvernement ont été perquisitionnées à domicile, notamment le ministre de la Santé Olivier Véran, sa prédécesseure Agnès Buzyn ou encore l'ancien Premier ministre Édouard Philippe. Une procédure habituelle dans ce type d'affaire. De fait, tous font l'objet d'une instruction de la Cour de justice de la République après des plaintes concernant la gestion des autorités de la première vague de coronavirus. 

Dans un premier temps, il y a eu les plaintes de proches de victimes de la Covid-19 ou de médecins. Près de 90 plaintes ont été déposées entre mars et juin auprès de la Cour de justice, seule instance habilitée à poursuivre les ministres. 

Neuf de ces plaintes ont donné lieu à l'ouverture d'une information judiciaire début juillet, avec une question centrale : que savaient les ministres au moment de prendre leurs décisions, notamment sur l'efficacité des masques ? Se sont-ils délibérément abstenus de prendre des mesures protectrices ? Gendarmes et policiers se sont immédiatement mis au travail pour répondre à ces interrogations. 

Des perquisitions qui posent question

La priorité pour ce type d'enquête est de conserver les preuves : mails, sms, courriers... C'est pour cette raison que les forces de l'ordre ont procédé à des perquisitions rapides chez tous les acteurs en même temps. La même procédure avait été appliquée dans le cadre des enquêtes sur la France insoumise ou le Rassemblement national.

À lire aussi

Quant au timing de ces perquisitions, certains, au sein de la majorité, s'interrogent et évoquent une vengeance, voire un complot, étonnés de la coïncidence avec l'interview d'Emmanuel Macron qui s'est exprimé mercredi. Ils suspectent une volonté de nuire

Mais en réalité, la date des perquisitions avaient été fixée bien en amont. Selon un enquêteur, il faut plusieurs semaines pour préparer une telle opération.

À écouter également dans ce journal

Couvre-feu - Jeudi 15 octobre, le Premier ministre Jean Castex et plusieurs ministres ont fait le point sur les détails et les exceptions du couvre-feu, décrété dès samedi minuit dans plusieurs villes. 

Rouen - Parmi les neuf villes qui devront appliquer un couvre-feu figure Rouen qui ne pas fait pourtant pas partie de la zone d'alerte maximale

Crise sanitaire - Plusieurs secteurs bénéficieront de l'exonération du Fonds de solidarité d'un montant de 10.000 euros par mois, une aide jugée minime. "On n'en voit pas le bout", déplore un restaurateur. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/