2 min de lecture Manche

Les infos de 12h30 - Naufrage dans la Manche : 3 questions autour du drame

ÉCLAIRAGE - Deux jours après le chavirage d'un bateau dans la Manche au cours duquel trois enfants se sont noyés vient le temps des questions et de l'enquête.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 12h30 - Naufrage dans la Manche : 3 questions autour du drame Crédit Image : AFP / DENIS CHARLET | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Alice Moreno
édité par Paul Turban

Une embarcation a chaviré, au large d'Agon-Coutainville, dans la Manche, ce lundi 12 août. À son bord, trois enfants âgés de 7, 9 et 13 ans sont décédés. Les adultes, qui les accompagnaient, sont indemnes ou légèrement blessés. Une enquête a été ouverte par le parquet de Coutances.

C'est un appel de témoin qui a déclenché l'alerte à 15h33. L'embarcation s'est renversée à 800 mètres de la côte. "On est intervenus pour les trois enfants qui étaient coincés dans la cabine, pris au piège par l'eau. Ils ne pouvaient pas ressortir par la porte parce qu'elle était sous l'eau", a expliqué Pascal Dutot de la SNSM. 

Le parquet de Coutances a confirmé que les enfants étaient morts noyés. L'expertise du bateau est en ce moment en cours, avec plusieurs questions sur l'état du bateau, le respect des règles de sécurité ou encore la compétence du conducteur. 

1. Le bateau était-il dans un état convenable ?

Ce bateau a subi une avarie moteur avant de chavirer. C'est une vedette qui mesure entre quatre et cinq mètres de long. L'expert va vérifier l'état de l'embarcation, s'assurer qu'elle était bien conforme aux règles de navigation, et si oui ou non des réparations ont déjà été effectuées sur la vedette. 

2. Le bateau respectait-il les règles de sécurité ?

À lire aussi
Un fort coup de vent est attendu ce lundi dans le sud du pays. Tempête
Météo : la tempête Atiyah amène de fortes rafales de vent ce lundi dans le Sud

L'enquête doit aussi déterminer si tout le matériel de sécurité obligatoire avait bien été embarqué, notamment des gilets de sauvetage pour chaque passager même si rien n'oblige à les porter sur soi. 

3. Le conducteur du bateau était-il bien formé et informé ?

L'homme qui conduisait le bateau a déjà été entendu. Il possédait son permis depuis deux mois seulement et ce n'était que sa seconde sortie en mer. 

Alors était-il assez informé de l'état de la mer ? La préfecture maritime indique que ce jour-là, aucun bulletin de vigilance n'a été émis. La mer était un peu agitée avec des vagues hautes de un mètre à un mètre cinquante, mais elle n'était pas démontée. 

À écouter également dans ce journal

Économie - Le taux de chômage a reculé de 0,2 point au deuxième trimestre pour s'établir à 8,5% de la population active en France. Il s'agit d'un plus bas niveau depuis début 2009. La France hors Mayotte compte 2,52 millions de chômeurs.  

Italie - Il y a un an, l'effondrement d'un viaduc d'autoroute à Gênes a fait 43 morts. Une cérémonie vient d'avoir lieu à proximité du pont. Les responsables politiques italiens ont mis en veilleuse pour quelques temps leurs dissensions en pleine crise gouvernementale.

Fait divers - Dans les Vosges, un instituteur a été interpellé parce qu'il détenait des images pédophiles et pornographiques. Des lycéens lui ont tendu un piège sur Internet en lui faisant miroiter un rendez-vous avec une adolescente, avant de le dénoncer à la police.

Santé - Le pont du 15 août est traditionnellement surchargé dans les hôpitaux, en particulier aux urgences. Pour pallier le manque de bras, certains services font appel à des médecins à la retraite qui viennent au coup par coup faire des remplacements.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Manche Naufrage Mort
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants