1 min de lecture Terrorisme

Enseignant tué : le terroriste aurait minutieusement préparé son acte

ÉCLAIRAGE - Les enquêteurs tentent de retracer le fil de la journée d'Abdoullakh Anzorov, notamment de déterminer si le terroriste avait prévenu des proches avant son passage à l'acte.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Enseignant tué : le terroriste aurait minutieusement préparé son acte Crédit Image : Anne-Christine POUJOULAT / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Thomas Prouteau édité par Louis Chahuneau

Ils sont quatre. Moyenne d'âge : 14 ans. Tous élèves au collège du Bois d'Aulne, où enseignait le professeur Samuel Paty, et ils font partie des 15 personnes toujours placées en garde à vue ce mardi 20 octobre.

Quatre collégiens qui viennent donc de passer la nuit dans le bureau des enquêteurs. Il faut dire que les soupçons qui pèsent sur eux, sont particulièrement lourds. Ces quatre garçons âgés de 14 à 15 ans sont soupçonnés d'avoir indiqué Samuel Paty à l'assaillant contre quelques dizaines d'euros donnés par le jeune tchétchène. 

Placés en garde à vue, les collégiens se renvoient la balle et expliquent qu'ils ne pouvaient pas connaître les intentions criminelles d'Abdoullakh Anzorov. Un autre collégien avait été interpellé dimanche avant d'être libéré. Les autre collégiens pourraient rester jusqu'à 96 heures en garde à vue.

Les enquêteurs retracent la journée du terroriste

Quant au terroriste, il semble avoir minutieusement préparé son passage à l'acte. Cela faisait plusieurs jours que le jeune majeur parlait à ses proches de la vidéo du père d'une élève du collège qui avait désigné à la vindicte Samuel Paty

À lire aussi
Ali Riza Polat lors du procès des attentats de janvier 2015, le 26 octobre 2020. Attentats à Paris
Procès des attentats de janvier 2015 : une reprise envisagée mercredi prochain

Abdoullakh Anzorov avait acheté un couteau de chasse quelques jours plus tôt avec un ami qui est en garde à vue. Avant de se faire déposer devant le collège, il aurait retiré de l'argent dans une banque. Enfin, dès 12h07, il écrivait son message de revendication, cinq heures avant l'assassinat de Samuel Paty. Les enquêteurs se demandent encore si le terroriste a pu informer d'autres personnes de son intention. Pour l'instant, cet élément n'est pas établi.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme Enquête Assassinat
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants