1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Chute dans le Tour de France : la spectatrice encourt un à deux ans de prison
3 min de lecture

Chute dans le Tour de France : la spectatrice encourt un à deux ans de prison

La spectatrice responsable d'une importante chute dans le peloton du Tour de France, toujours en garde à vue ce jeudi 1er juillet, a exprimé sa "honte".

Une spectatrice a fait chuter de nombreux coureurs lors de la première étape du Tour de France 2021 samedi 27 juin.
Une spectatrice a fait chuter de nombreux coureurs lors de la première étape du Tour de France 2021 samedi 27 juin.
Crédit : Gregory Leclerc sur Twitter
Sarah Belien

Cela fait plus de 24 heures désormais que la jeune femme est en garde à vue. Âgée de 31 ans, celle qui voulait faire passer un message à ses grand-parents va payer cher la gigantesque chute qu'elle a provoqué dans le peloton du Tour de France il y a quelques jours. Selon le procureur de la République de Brest qui a tenu une conférence de presse ce jeudi 1er juillet, la jeune femme encourt une à deux années de prison.

"Selon l’incapacité de travail inférieure ou égale à trois mois, elle encourt un an ou deux ans de prison", a affirmé Camille Miansoni devant le tribunal de Brest où se trouvait un journaliste de Ouest France. La jeune femme responsable de l'accident est en garde à vue à la gendarmerie de Landerneau depuis mercredi. "À l’issue de la garde à vue, une décision d’orientation sera prise, elle sera proportionnée à la gravité des faits et à la personnalité de l’auteur. Cette personne n’est pas connue des services de police ni de justice", a ajouté le procureur.

Car le plus problématique dans cet accident, c'est bien la gravité des blessures de certains coureurs. "Cette chute a occasionné des blessures, en particulier la fracture du poignet d’un coureur allemand", a rappelé le procureur. 21 coureurs avaient été blessés dans cette chute collective, précise 20 Minutes.

La jeune femme s'était présenté elle-même à la gendarmerie quelques jours après l'incident. Une enquête judiciaire pour "blessures involontaires avec incapacité n’excédant pas trois mois par violation manifestement délibérée d’une obligation de sécurité ou de prudence", a été ouverte. Une perquisition a eu lieu à son domicile, rapporte Ouest France.

Un message à ses grand-parents

À lire aussi

Lors de sa garde à vue, la jeune femme a affirmé aux enquêteurs "n’avoir pas supporté la très forte pression médiatique. J’ai honte, je regrette ma bêtise", a-t-elle dit. Samedi 26 juin, elle tenait une pancarte sur laquelle était inscrit "Allez Opi Omi", ce qui signifie "Papy Mamie" en allemand. Un message qu'elle voulait passer à sa grand-mère, fan du Tour de France.

Une nouvelle plainte contre la spectatrice

C'est cette pancarte qu'un des coureurs a percuté de plein fouet et a fait tomber près de la moitié du peloton. Un geste qui lui fait risquer gros si les coureurs décident de porter plainte. Une nouvelle plainte vient par ailleurs d'être déposée par l'association Cyclistes Professionnels Associés. Selon 20 Minutes, le coureur espagnol Marc Soler, qui avait dû abandonner, pourrait également porter plainte.

Face à l'emballement médiatique, l'ASO (Amaury Sport Organisation), organisateur du Tour de France, qui avait porté plainte contre la jeune femme, a quant à lui décidé de retirer sa plainte, affirmant que l'attention devait "se porter sur les coureurs et non le public", selon son directeur adjoint.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/