1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Affaire Grégory : qui sont les époux Jacob, récemment sortis du silence ?
2 min de lecture

Affaire Grégory : qui sont les époux Jacob, récemment sortis du silence ?

Après des décennies de silence le couple a effectué plusieurs apparitions médiatiques en ce début d'année 2021. Ils sont notamment suspectés d'avoir envoyé les lettres menaçantes aux parents de Grégory Villemin.

Grégory Villemin avait été retrouvé dans la Vologne, le 16 octobre 1984
Grégory Villemin avait été retrouvé dans la Vologne, le 16 octobre 1984
Crédit : FREDERICK FLORIN / AFP
Victor
Victor Goury-Laffont
Journaliste

Laroche, Villemin, Jacob : autant de noms qui animent la chronique judiciaire depuis le meurtre du petit Grégory, le 16 octobre 1984. Une affaire une nouvelle fois relancée fin 2020, après qu'une nouvelle analyse réalisée grâce à la stylométrie, technique d'identification des personnes par leur style d'écriture, aurait permis d'identifier l'auteur d'une série de lettres anonymes envoyées aux parents de Grégory, dont l'une revendiquant le meurtre de l'enfant.

Marcel et Jacqueline Jacob, grand-oncle et grande-tante du petit Grégory Villemin, sont mis en examen en juin 2017, 33 ans après les faits, pour "enlèvement et séquestration suivie de mort". En conférence de presse, Jean-Jacques Bosc, à l'époque procureur général de Dijon, affirme que le grand-oncle avait "dissimulé contre l'évidence ses antagonismes parfois violents contre les parents de Grégory". Il précise que le terme "chef", présent dans la lettre anonyme qui revendiquaient le crime, avait été employé par Marcel Jacob lors d'une altercation avec le père de Grégory, Jean-Marie.

Un peu plus d'un an plus tard, en juin 2018, les mises en examen des époux Jacob sont annulées pour des motifs de procédure. À l'époque, le couple ne prend pas la parole. L'avocat de Jacqueline évoque son "droit fondamental de se taire, protégé par la Cour européenne des droits de l'Homme". Pourtant, trois ans plus tard, et avec ce nouveau rebondissement, ils choisissent de prendre la parole.

Dans Le Nouveau Détective, les époux Jacob ont pris la parole dimanche 31 janvier, après 36 ans de silence absolue. Avec une phrase pour clamer leur innocence : "on n’a rien à se reprocher".

À lire aussi

Les époux ont une nouvelle fois invoqué leur alibi, celui d'avoir été au travail, à l'usine, le jour du meurtre, et réfuté la thèse selon laquelle ils auraient pu quitter les lieux avant la fin de la journée. "Si quelqu’un était dehors sans motif, il était licencié", justifie Marcel Jacob dans l'Est Républicain.

"Notre nom est jeté en pâture. On veut dire stop", explique Marcel Jacob. Tous deux nient avoir participé de la moindre manière aux événements de 1984, qu'il s'agisse de l'enlèvement et du meurtre et de la rédaction des lettres anonymes. En réaction aux nouvelles expertises, Jacqueline l'affirme : "on n'a pas à être inquiets s'ils font bien leur travail. Je n'ai jamais écrit".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/