1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Ukraine : un narcotrafiquant bulgare, "le roi de la cocaïne", arrêté
2 min de lecture

Ukraine : un narcotrafiquant bulgare, "le roi de la cocaïne", arrêté

Evelin Baneva été arrêté chez lui par la police ukrainienne vendredi. Il était recherché dans plusieurs pays et visé par une "notice rouge" d'Interpol.

Illustration de policiers ukrainiens
Illustration de policiers ukrainiens
Crédit : Sergei SUPINSKY / AFP
Nicolas Barreiro & AFP

"Le roi de la cocaïne", un baron de la drogue bulgare, en cavale depuis 2018 et visé par une "notice rouge" d'Interpol, a été arrêté en Ukraine, ont annoncé vendredi les autorités de son pays qui souhaitent son extradition.

À 56 ans, Evelin Banev a été interpellé le 7 septembre "dans la région de Kiev", a indiqué le parquet de Sofia dans un communiqué, ajoutant qu'une demande d'extradition était "en préparation". Un laboratoire de drogue et des plants de cannabis ont été découverts dans sa maison, selon des médias bulgares.

Cet ancien lutteur avait déjà été condamné en Bulgarie en 2013 à sept ans et demi de prison pour participation à un réseau de blanchiment d'argent. Sa peine a finalement été réduite à six ans par la Cour suprême en 2018. Il appartenait à un groupe criminel qui sévissait au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Suisse et en Autriche, précise le parquet. 

Recherché dans plusieurs pays

"Brendo" avait par ailleurs été condamné en 2017 à 20 ans d'emprisonnement en Italie, où il a été reconnu coupable d'avoir importé 40 tonnes de cocaïne d'Amérique latine pour le compte de la redoutée mafia calabraise, la 'Ndrangheta, entre 2004 et 2007. 

À lire aussi

Il était aussi recherché par la Roumanie où il avait été condamné à 10 ans derrière les barreaux. Mais il n'a jamais purgé sa peine, profitant d'une remise en liberté, dans l'attente d'un jugement en Bulgarie, pour s'évanouir dans la nature.

Dans un des enlèvements les plus marquants de l'histoire récente bulgare, sa fille, alors âgée de 10 ans, avait été kidnappée en mars 2013 devant son domicile d'une banlieue chic de Sofia. Elle avait été libérée 47 jours plus tard contre paiement d'un rançon de 500.000 euros, d'après la presse.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/