1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. Dans les pas de Stephan Eicher à Engelberg, 30 ans après la sortie de l'album éponyme
2 min de lecture

Dans les pas de Stephan Eicher à Engelberg, 30 ans après la sortie de l'album éponyme

En 1991, Stephan Eicher devenait une star en France avec "Déjeuner en paix" extrait de l'album "Engelberg". Visite guidée de ce village suisse qui a changé sa vie.

Stephan Eicher dans la Kursaal
Stephan Eicher dans la Kursaal
Crédit : Steven Bellery
Pour les 30 ans de l'album culte de Stephan Eicher "Engelberg", Steven Bellery a rejoint le chanteur helvète dans le village, dont le disque porte le nom.
23:50
Pour les 30 ans de l'album culte de Stephan Eicher "Engelberg", Steven Bellery a rejoint le chanteur helvète dans le village, dont le disque porte le nom.
23:50
Steven Bellery & Aymeric Parthonnaud

Il y a pile 30 ans, en août 1991, Stephan Eicher devenait une star en France. Sa chanson Déjeuner en paix inondait la FM. C'était la plage 4 d'un album qui allait devenir un phénomène : Engelberg. Plus d'un million d'exemplaires vendus. L'album a été remasterisé et vient de ressortir. Engelberg, c'est un village pile au centre de la Suisse et RTL y est allé pour l'occasion. Charmant village à 1050 mètres d'altitude. On y arrive depuis Lucerne par un petit train aux vitres immenses. "C'était plus émouvant que je ne le pensais", confie Stephan Eicher en se souvenant de son retour dans ce village qui a changé sa vie. 

C'est dans le "Kursaal", une sorte de salle des fêtes, qu'il a enregistré son album à l'hiver 1991. À l'époque, Stephan Eicher a 31 ans. Le Bernois collabore pour la deuxième fois avec l'écrivain Philippe Djian. À ses côtés ? Des cadors : Manu Katché à la batterie et Pino Palladino à la basse... Dominique Blanc-Francard et Stephan Eicher nous présentent le studio improvisé dans ce "Kursaal", la pièce dans laquelle il a enregistré la version de Déjeuner en paix que nous connaissons tous, une version enregistrée pour les besoins d'un reportage télé

Petite station de sports d'hiver, aujourd'hui prisée des familles RTL a suivi  Stephan Eicher des boutiques de la rue principale au Monastère sur les hauteurs d'Engelberg. Un lieu qui a aidé le chanteur dans son processus créatif. "J'étais très ami avec le moine qui faisait les dessins, se souvient-il. J'adorais aller chez lui, papoter, faire des dessins, échanger... Si je ne savais plus quelle direction prendre, mon cerveau fonctionne assez bien ici. Cet air clair, ces montagnes monumentales... Mais quand c'était fini je ne suis plus revenu. Je l'ai vidé un peu comme un vampire et je suis allé ailleurs". 

La pochette originale d'"Engelberg"
La pochette originale d'"Engelberg"
Crédit : Barclay Records

30 ans après la sortie de cet album, Stephan Eicher trouve son œuvre "assez charmante, naïve et maniérée". "Y'a pas un autre homme qui touchait ses cheveux autant que moi", commente-t-il. "Je ne trouve pas le disque dégueulasse du tout". Engelberg, l'album culte de Stephan Eicher vient de ressortir, remasterisé, en CD et en vinyle avec de nombreux bonus, des démos et un live inédit.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/